Archive for the ‘Binômes’ Category

h1

Binôme de Décembre

janvier 21, 2015

banniy12

Sur club de lecture chaque mois sera proposé de participer à un binôme, je vais essayer d’y participer le plus souvent. On choisi une lecture pour son binôme qui nous en choisis une en retour.

Oui il était temps que je le lise, je sais.

Niobee m’a choisi : 
travail soigné

Je lui ai choisi : 
tout est sous controle

Publicités
h1

Travail soigné, Pierre Lemaitre

janvier 21, 2015

travail soignéRésumé : Dès le premier meurtre, épouvantable et déroutant, Camille Verhoeven comprend que cette affaire ne ressemblera à aucune autre. Et il a raison. D’autres crimes se révèlent, horribles, gratuits… La presse, le juge, le préfet se déchaînent bientôt contre la « méthode Verhoeven ». Policier atypique, le commandant Verhoeven ne craint pas les affaires hors normes, mais celle-ci va le laisser totalement seul face à un assassin qui semble avoir tout prévu. Jusque dans le moindre détail. Jusqu’à la vie même de Camille qui n’échappera pas au spectacle terrible que le tueur a pris tant de soin à organiser, dans les règles de l’art…

Avis : J’ai mis des plombes à lire ce livre, pas parce qu’il était mauvais bien au contraire, mais je ne suis pas du tout dans une période lecture, mais alors vraiment pas.
Cependant malgré mon temps de lecture, c’est un livre que j’ai vraiment aimé. Il est super bien écrit j’ai trouvé, très prenant et j’ai adoré les personnages. C’est ce que j’ai préféré. Camille m’a beaucoup plu, et puis sa petite taille rajoute un quelque chose d’original dans toute cette histoire, sa relation avec ses collègues est vraiment intéressantes également. Ils ont chacun leur personnalité, Louis le riche dont on connait les humeurs à sa façon de remettre ses cheveux en place, Maleval qui brûle sa vie et Armand qui l’économise au contraire, radin comme personne.
L’intrigue en elle-même peut paraître banal, une histoire de serial-killer, mais ça ne l’est pas tant que ça. J’ai trouvé l’idée plutôt bonne (même si ce qu’il se passe, ce n’est pas la première fois qu’on le voit) et en tout cas très prenante. J’avais envie de savoir comment tout cela allait se résoudre et j’avoue que je n’ai pas été déçu vu la grosse surprise qui nous attends au cours de notre lecture. Un sacré revirement de situation, exactement comme je les aimes, où on se dit « et ben purée je m’attendais pas à ça » et j’avoue que je ne l’avais pas du tout vu venir, c’était vraiment très intelligent et bien pensé.
Ce que j’ai également beaucoup aimé, pour en revenir avec les relations, c’est l’histoire d’amour de Camille et d’Irène. Je l’ai trouvé très juste. Pas forcé comme cela peut le paraître parfois dans certains policier/thriller. Elle était très belle et très touchante, elle m’a beaucoup plu. Irène est une femme très intéressante, sa relation avec son mari sonnait vraiment bien, il y avait des hauts et des bas entre eux, mais on voyait combien Camille tenait à Irène.
La fin laisse un goût amère je dirais et j’avoue que j’ai envie de lire le deuxième tome, afin d’en apprendre plus sur la suite, sur Camille et sur les autres, et puis bien sûr voir une nouvelle enquête et retrouver l’écriture de l’auteur.

Phrase post-itée  :
« Qu’avait-il à dire à ce père? Avait-on seulement quelque chose à dire à un père, en dehors de le voir vivre, de le garder pas trop loin, près de soi, comme un ultime talisman dont on ne saurait jamais très bien à quoi il pourrait servir? »

« Rien ne savait le décider aussi sûrement qu’une recherche difficile, sauf peut-être, une recherche impossible. » 

Binôme de décembre : Merci à Niobee pour ce choix (et il était temps que je le lise, j’avais vraiment beaucoup de retard)
banniy12

h1

Binôme de Novembre

novembre 14, 2014

binyme10

Sur club de lecture chaque mois sera proposé de participer à un binôme, je vais essayer d’y participer le plus souvent. On choisi une lecture pour son binôme qui nous en choisis une en retour.

Mamounette31 m’a choisi : 
Bal-de-givre

Je lui ai choisi : 
9782253112990

h1

Bal de Givre à New York, Fabrice Colin

novembre 14, 2014

Bal-de-givreRésumé : Anna Claramond ne se souvient plus de rien. Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché.
Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?

Avis : Un livre qui m’a intrigué par sa magie et ses mystères. Anna Claramond a perdu ses souvenirs et pourtant elle sait des choses comme par exemple où elle habite, où elle va au lycée, cela lui paraît assez logique, elle suit sa vie sans pour autant la comprendre tout à fait. Ce monde est bizarre, remplis de magie et de choses qui sortent de l’ordinaire. Les inventions du père d’Anna pour commencer, son père qui a disparu sans laisser de trace, avec sa mère. Le fait aussi que Jacob son majordome fait de la télékinésie. Et pleins d’autres détails étranges qui donnent l’impression de décalage au livre. Tout paraît normal mais ces choses ne sont pas à leur place. Anna elle-même est un personnage un peu étrange j’ai trouvé, elle se laisse mener dans cette histoire, entraîner sans savoir où, elle subit un peu les événements comme si elle n’était qu’une observatrice de la scène. Cela donne envie de la secouer plus d’une fois, de lui dire de réagir, de faire quelque chose. Elle est partagée pourtant, entre trouver sa nouvelle vie géniale et la trouver effrayante. Elle touche du bout du doigt les mystères, mais ne s’y attarde pas car elle préfère écouter Wynter, passer du temps avec lui. Certains personnages vont la mettre en garde, elle va écouter parfois, parfois non.
Anna hésite tout le temps, elle se sent attirée par Wynter et en même temps elle veut le fuir, elle a peur du Masque et en même temps voudrait le voir, elle ne sait pas dans quelle direction aller. C’est vrai qu’elle m’a agacé mais en même temps je me suis attachée à elle.
Je me suis sentie tout de suite attirée par Le Masque, sans rien savoir à son sujet, je voulais en apprendre plus, le découvrir, comprendre son rôle. J’aime bien ce genre de personnage hyper mystérieux dont les desseins nous sont inconnus. En revanche Wynter ne me disait rien, je me méfiais de lui, tout était trop parfait, trop rapide, pour moi il y avait quelque chose de pas net chez ce personnage. Par contre j’adorais sa sœur, tellement spéciale.
L’histoire est à la fois magique et inquiétante, comme les personnages. Tout nous paraît à la fois normal et anormal. On ne sait pas dans quelle direction se diriger. Je regrette juste d’avoir compris ce qu’il en était, ce n’était pas prévisible mais les indices m’ont donné la puce à l’oreille et j’ai espéré me tromper mais j’avais raison. Je n’avais heureusement pas tout vu, et j’ai trouvé la toute fin plutôt maligne en soit, et bien adapté à l’histoire.
Le style est très prenant, on a l’impression de voir ce New York sous le givre et la beauté des lieux, ainsi que le côté gris et inquiétant. Il ajoute de l’étrangeté dans cette histoire, à la façon dont Anna voit les choses – elle est la narratrice et paraît par moment complètement à côté de la plaque.
J’ai donc passé un super moment avec ce livre et je l’ai dévoré.

Binôme de Novembre : Merci à mamounette31 pour ce choix
binyme10

h1

Binôme d’Octobre

octobre 30, 2014

binome17

Sur club de lecture chaque mois sera proposé de participer à un binôme, je vais essayer d’y participer le plus souvent. On choisi une lecture pour son binôme qui nous en choisis une en retour.

Niobee m’a choisi : 
battle royale

Je lui ai choisi : 
veronika-décide-de-mourir

h1

Battle Royale, Koushun Takami

octobre 30, 2014

battle royaleRésumé : Dans un pays asiatique imaginaire, existe un programme gouvernemental connu sous le nom de « Battle Royale ». Chaque année, une classe de 3ème est choisie au hasard, emmenée sur une île coupée du monde, et les collégiens doivent combattre entre eux jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un survivant…
Ceci afin de servir d’exemple à la population, à la jeunesse particulièrement, et aussi de recueillir des statistiques sur le temps mis par le champion à éliminer ses camarades.

Avis : je connaissais très bien le film mais n’avais jamais tenté le livre. Voilà mon erreur réparée. J’ai passé environ deux semaines sur ce livre, pas parce qu’il n’était pas bien, mais parce qu’en plus d’être un pavé il me perturbait pas mal. C’est un livre très dur, passionnant aussi, mais qui bouffe quand même. Voilà des élèves qui se retrouvent malgré eux dans un jeu qu’ils n’ont pas choisi. Ils vont devoir s’entretuer pour essayer de survivre. Chacun va vivre les « Battle Royale » différemment. Ceux qui vont vouloir faire équipe et essayer de se battre contre ce jeu, essayer de trouver un moyen de s’échapper, ceux qui vont y participer, ceux qui vont essayer de se cacher, etc.
On va particulièrement suivre trois personnages, Shûya, Noriko et Kawada, selon moi ils sont les personnages principaux du Battle Royale parce que ce sont eux qu’on voit les plus souvent. On se demande bien comment ces trois là vont pouvoir s’en sortir, et surtout s’ils vont s’en sortir (parce que c’est loin d’être gagné). J’adore Shûya, il est tellement… Gentil. Toutes les filles ou presque sont amoureuses de lui et je peux comprendre pourquoi. Il est fidèle en amitié, il est plutôt confiant, courageux et doué. Puis il essaie vraiment de sauver les autres même quand ça paraît perdu d’avance. Il a une croyance en ses amis qui est vraiment belle en un sens. Noriko est plus effacée, mais je l’ai trouvé quand même sympa et courageuse. J’ai aussi adoré Kawada, au contraire de Shûya, il a du mal à faire confiance, il peut se montrer froid, presque intransigeant, pourtant c’est pas un mauvais bougre et il a quelque chose de très sympa au fond de lui.
Mon personnage chouchou sans conteste, juste avant Shûya, c’est Shinji. Il est trop super, c’est un petit malin, j’aime sa manière de se battre et franchement je le trouve hyper touchant.
Je ne vais pas vous parler de tous les personnages, sachez juste que je déteste Kiriyama, pour une raison plus qu’évidente, mais je vous laisses découvrir ça en lisant.
Les chapitres présentent en général des personnages différents, leurs sentiments, leurs relations, ce qu’ils pensent du Battle Royale, etc., puis comment ils vont mourir ou s’en sortir. A la fin de chaque chapitre, on nous met combien il reste de vivants. Cela diminue très très vite au début.
Il faut savoir que le livre n’est pas seulement triste, gore et dure. Il y a vraiment des grosses phases d’humour (surtout de l’humour noir) et plus d’une fois j’ai ris, même si des fois c’était un rire jaune. L’auteur fait pas mal d’ironie également, il lui arrive même de se moquer de ses personnages et de leur sort. Ça permet aussi de relativiser, de pas être complètement plongé dans un univers déprimant.
J’aime bien les réflexions des élèves, ceux qui réfléchissent à tout ça, aux raisons de jouer ou non aux Battle Royale. Certains sont vraiment détestables, mais pas forcément ceux auxquels on s’attends. Par moment ils ont des réactions qu’on ne pensait pas qu’ils auraient, mais bon le jeu perturbe tout le monde, effraie surtout. Comment faire confiance aux gens dans ces conditions? Même nos meilleurs amis pourraient nous trahir. 
On est dans une dystopie, il y a donc aussi toute une réflexion sur le gouvernement, et c’est plutôt intéressant, j’aimais bien. Ça donnait vraiment un univers solide et consistant.
Les deux conversations principales de ce bouquin sont : tout ce qui concerne le Battle Royale (quelle stratégie employée? à qui faire confiance? comment agir? etc.)
Et la deuxième… L’amour. 
L’amour est vraiment au centre de ce livre. De qui est amoureux tel personnage? Tel autre agit de cette manière pour la personne qu’il aime… Etc. C’est à la fois touchant et hyper dur, puisqu’on parle d’amour sur une île où les élèves se tirent dessus de sang froid.
Dans ce livre le plus enquiquinant finalement c’est de se souvenir de qui est qui et qui a fait quoi, parce qu’il y a quand même 42 élèves et ils ont des prénoms parfois très ressemblants. Au début je revenais très souvent en arrière, mais finalement j’ai réussi à m’y retrouver.
Ce livre m’a donc fait rire et fait pleurer, touché un max. J’ai vraiment adoré ma lecture, c’est un très très bon bouquin.
Mon seul regret c’était de me souvenir aussi bien du film et donc de savoir à l’avance ce qui allait se passer, à peu près. Ça m’a un peu gâché la surprise. Mais ça m’a pas empêché de chialer.

Phrase post-itée :
« Sans doute certains d’entre vous estiment-ils que c’est absurde de se massacrer entre copains de classe. Certes, mais n’oubliez pas ceci : tous les autres sont déjà hypermotivés, eux ! »

Par rapport au film :
De ce dont je me souviens, je trouve le film plutôt fidèle. Oui il y a des adaptations et des modifications, mais je trouve qu’ils ont quand même gardé le fond et les événements se passent à peu près de la même façon. Tout comme pour le livre, j’ai pleuré et rit durant le film. J’en garde un très bon souvenir.
Le film reste un de mes préférés donc.

Binôme d’octobre : Merci à Niobee pour ce choix.
binome17

h1

Binôme d’Aout

septembre 5, 2014

binome11 (1)

Sur club de lecture chaque mois sera proposé de participer à un binôme, je vais essayer d’y participer le plus souvent. On choisi une lecture pour son binôme qui nous en choisis une en retour.

Echo m’a choisi : 
Allégeance

Je lui ai choisi : 
la terre brûlée