Archive for janvier 2013

h1

Bilan de Janvier 2013

janvier 31, 2013

Voici la vidéo des livres lu durant Janvier 2013 =) Enjoy !

Publicités
h1

Serum saison 1 épisode 4, Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza

janvier 31, 2013

serum-episode-4-saison-1 Attention lire cet avis peut VRAIMENT spoiler le plaisir du tome 1 et 2.

Résumé : Traqué par la police, le Dr Draken persiste à vouloir comprendre le lien entre les visions d’Emily et l’enlèvement du couple Singer.

De son côté, le détective Lola Gallagher, abandonnée par sa hiérarchie, remonte la piste. Mais des zones d’ombre subsistent et mettent en péril son enquête.

Pendant ce temps, leurs ennemis invisibles poursuivent leur plan machiavélique. Lola ira-t-elle jusqu’au bout ? Au prix de quels sacrifices ?

Avis : Mon avis sur les tomes 1, 2 et 3.

Je ne prends pas trop la peine de lire les résumés, mais quand je lis celui là, je ne vois pas trop le rapport avec ce qui va se passer dans ce tome. Mais peu importe.
Encore une fois j’ai adoré, ces livres se lisent vraiment vite (celui-ci est un petit peu plus épais que les trois autres). C’est toujours un plaisir à lire avec la musique et à suivre. Les chapitres très courts font que l’action est assez rapide et qu’on a pas le temps de souffler, on veut vraiment tout savoir (en tout cas moi c’est mon cas). Ici on obtient encore quelques réponses (qui ajoutent des mystères). Dans ce tome là j’ai beaucoup aimé le personnage de Powell (le commandant de Lola), on se rend compte de son attachement pour Lola (même s’il est tout le temps entrain de l’enguirlander). J’ai aussi eu les larmes aux yeux à cause de l’émotion à un certain moment, mais je ne peux pas dire lequel car ça se passe vers la fin, mais j’ai trouvé ça très beau !
On en apprend aussi un peu plus sur le passé d’Emily, et c’était appréciable (même si j’ai assez vite deviné où l’on nous emmenais, j’étais ravis dans apprendre plus).
J’ai drôlement hâte de pouvoir lire la suite (il faut que je me la procure).

A suivre…

Ce livre répond au challenge suivant : 
Les challenges de l'année 2013

h1

Top Ten Tuesday n°48

janvier 30, 2013

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani

J’ai complètement oublié de le faire hier, alors tant pis pour une fois je le fais le mercredi ahaha !

Les 10 personnages les plus frustrants

1/ Alexandra Dante dans Pomme d’Eden de Céline Mancellon : si elle avait un peu plus de caractère je suis sûre qu’elle serait moins frustrante justement.

2/ Aliss dans Aliss de Patrick Sénécal : non seulement elle est énervante, mais en plus sa manière de se laisser faire, de toujours plonger plus loin m’a donné envie de lui mettre des baffes.

3/ Harry Potter dans le tome 5 d’Harry Potter de J.K Rowling : oh bon sang que sa crise d’ado est énervante. Il est frustrant aussi d’agir ainsi, de faire son petit malheureux.

4/ Piper dans le premier tome des Héros de L’Olympe de Rick Riordan : bouhouhou Jason par-ci bouhouhouhou Jason par-là. Grmbl quelle chiante.

5/ Keenan dans Ne jamais tomber amoureuse de Mélissa Marr : il est tellement sûr de lui et pourtant fait son pleurnicheur, j’étais bien contente que Ash lui tienne tête.

6/ Ysanne dans les livres des rai-kirah 1 et 2 de Carol Berg : franchement pour moi elle est aveugle, c’est frustrant de voir à quel point elle est bouchée.

7/ Aspen dans la Sélection de Kiera Cass : macho crétin, ce qui me frustre le plus c’est l’hésitation d’America à son sujet. J’espère qu’ils ne finiront pas ensemble.

8/ Le père de Damien dans le faire ou mourir de Claire-Lise Marguier : mais argh… Un personnage aussi frustrant ça ne devrait pas avoir le droit d’exister, j’avais tellement envie de lui dire de se la fermer.

9/ Lucas du tome 1 de Psi Changeling de Nalini Singh : trop parfait, trop « viril », trop « c’est moi qui commande je suis l’homme et toi tu te la fermes ».

10/ Franklin dans Il faut qu’on parle de Kevin de Lionel Shriver : ARGH mais bordel reconnaît que ton fils est un fouteur de merde, flute !

h1

Pomme d’Eden, Céline Mancellon

janvier 29, 2013

POMME-D-EDEN

Résumé : Alexandra a renoncé à ses rêves professionnels lorsqu’elle a décidé de devenir l’assistant d’un célèbre P.D.G d’une puissante société d’Assurances.

La jeune femme au physique androgyne décroche l’emploi en usurpant l’identité de son frère jumeau.

Jamais elle n’aurait cru que fréquenter de trop près le très séduisant et charismatique Bruce Wales serait aussi difficile !

Ce dernier, homosexuel, semble flirter avec elle, la pensant être un homme. Arrivera-t-elle à cacher sa véritable identité, le temps de gagner assez d’argent pour aider son frère ? Son cœur survivra-t-il à la passion que lui inspire ce monsieur Wales alors qu’il n’aime pas les femmes ?

Avis : Une très belle couverture qui donne tout de suite envie de le lire. Elle représente plutôt bien l’histoire en plus. Pourtant j’ai été plutôt déçue par ce livre.
Les deux personnages principaux m’ont énormément déplus, pour commencer. Que ce soit Alex, super niaise, qui tombe amoureuse de son patron en un temps record (deux minutes et demi) parce que ‘ohmondieu il est trop beau et quels beaux yeux gris’… Je ne dis pas que l’attirance ne peut pas arriver aussi vite, mais finalement je trouve un peu ridicule un amour aussi « fort » en si peu de temps, alors qu’elle ne sait rien de lui, hormis le fait qu’il est beau et homo. Quand à Bruce, son petit jeu de séduction m’a saoulé à peu près au bout de … Disons cinq minutes. J’en était à lever les yeux au ciel tant il me saoulait de par ses paroles ridicules (et la niaiserie d’Alex n’arrangeait rien au problème). Premier GROS point négatif donc : les personnages principaux.
Heureusement les personnages secondaires (je pense notamment au frère jumeaux et à Melinda) sont assez sympa. J’ai trouvé Meli super mignonne, j’aimais bien son caractère.
Deuxième point négatif, personne n’aime Alex, elle le dit elle-même qu’elle a du mal à se trouver quelqu’un machin truc. Et d’un coup tous les homos de la terre (parce que ce livre en est remplis, façon un peu Junjou Romantica (pour ceux qui connaissent pas c’est un yaoi très moyen selon moi)), donc je disais que tous les homos de la terre tombe amoureux d’elle (enfin « de lui »). Et je trouve ça un peu chiant quand tous les gens aiment les deux héros parce qu’ils sont si mignons/beau/trop-cool-génial (ou pas d’ailleurs). Cela donne l’impression que le personnage pourrait se curer le nez en publique qu’on le trouverait carrément craquant quand même.
Troisième point négatif, et là ça m’a énervé parce que j’ai trouvé ça cliché, tous les homos sont des pervers incapables de se tenir ou quoi? Des gros prédateurs qui font des autres leur proie (en gros). Non, non et non, ça c’est vraiment le plus gros point négatif je dirais, car il donne une image fausse et perverse de l’homosexualité et je trouve que c’est du gros n’importe quoi.

Voilà ce que j’avais à reprocher à ce livre. Maintenant heureusement il existe des points positifs, qui ont fait que ma lecture n’était pas non plus hyper désagréable et que j’ai par moment passer de bons moments (pas toujours hélas). Déjà comme je l’ai dis plus haut, Mélinda et l’autre Alex ont fait beaucoup, quand on les voyait j’étais ravis car je les appréciais énormément. L’écriture, que j’ai trouvé bizarre au début, permet en fait de voir très bien les images et j’avais grave l’impression de lire un manga (comme si je voyais les personnages et des bulles), ça faisait très shojo-yaoi (trop sans doute), mais c’est un bon point d’être capable de permettre aux lecteurs de voir si bien les personnages et de s’imaginer les scènes. Même si j’ai très très vite deviné la fin (et ben oui, mais bon là c’est parce que j’avais déjà fait ce genre de scénario avec une copine sur un forum RPG), j’ai trouvé qu’elle était tout de même pas mal. Ça se termine un peu brusquement mais c’est bien car cela peut laisser le choix au lecteur de s’imaginer la suite.
Certains passages m’ont quand même fait jubiler car enfin Alex élevait la voix et ça faisait du bien (c’est dommage que ce ne soit pas arrivé assez souvent, ou qu’elle se laissait écrabouillé la seconde d’après).

J’ai d’autres livres de cette auteure et ce livre ne m’a pas refroidis car j’ai tout de même hâte de les découvrir, et j’espère que je saurai mieux les apprécier (les personnages principaux font beaucoup avec le fait que celui-ci ne m’a pas plus plu que ça). On verra.

Pas de phrase post-itée.

3 plus : 
– La très très belle couverture, de bonne qualité en plus. Moi j’avais envie de lire ce livre sans même savoir de quoi ça parlait.
– Le jumeau et Melinda
– L’écriture très imagé

3 moins : 
– Les personnages principaux
– Le fait que tout le monde tombe amoureux d’Alex ou de Bruce, et surtout la manière dont sont décrits les homosexuels
– Je n’en ai pas parlé dans ma critique, mais les scènes « sexuelles » m’ont saoulé. Pour le coup j’avais l’impression de lire une fanfic lemoneuse (et je déteste ça).

Ce livre répond au challenge suivant :
Les challenges de l'année 2013

h1

Le lit d’Aliénor II, Mireille Calmel

janvier 27, 2013

le lit d'alienor iiRésumé : À force de potions et de mixtures, Loanna de Grimwald a réussi à empêcher qu’Aliénor ne donne un héritier à Louis Le Jeune. Mais l’absence de descendant et les frasques amoureuses de la reine de France n’y font rien. Béatrice de Campan et Étienne de Blois ne parviennent pas à chasser Aliénor du trône. Bien que déchiré, le couple royal ne se sépare pas. Louis VII, roi pieux, refuse de répudier celle que les liens sacrés du mariage lui ont donnée pour épouse. Le monarque a pris le commandement d’une armée de chevaliers qui, sous la bénédiction du pape Eugène III, part en Terre sainte pour délivrer le tombeau du Christ. Pour Loanna, cette croisade est la dernière chance de réunir un jour la duchesse d’Aquitaine et le duc de Normandie…

Avis : j’avais déjà beaucoup aimé le tome 1 mon avis : ici. Et j’ai encore plus apprécié ce tome 2. Il se trouve qu’il est un peu plus dramatique et triste, les personnages souffrent encore plus que dans le premier mais je l’ai trouvé plus beau et encore plus intéressants. Plus profond aussi je crois. Les intrigues sont toujours présentes, Loanna est un personnage que j’ai beaucoup plus apprécié dans ce tome là ainsi que son histoire d’amour avec Jaufré (qui m’avait laissé un peu indifférente dans le tome I), j’ai été touché par la force de leur amour, de leur histoire, c’était très beau. Henri m’a un peu énervé, mais on le voit assez peu alors ce n’est pas grave.
Dans ce tome-ci Aliénor est un peu plus sage, elle est peut-être un peu moins sauvage mais on retrouve son caractère quand il le faut et c’est très agréable, j’adore vraiment ce personnage. Sa relation avec Loanna est très belle aussi je trouve.
Bref, que dire d’autre? L’écriture que j’avais trouvé bizarre dans le tome I m’a plus plu ici (je ne sais pas si je m’y suis habituée ou si elle a évolué). Il y a encore quelques coucheries mais je les ai trouvé plus à leur place et moins nombreuses. Bref, en fait ce que je reprochais un peu au tome I s’améliore dans ce tome II et c’est très bien.
Si les personnages souffrent pas mal, cela n’est pas dérangeant et les pages se tournent toutes seules, on veut chaque fois en savoir plus et franchement des fois j’ai un peu stressé, j’avais peur de ce que l’auteur pouvait faire (et je sais qu’elle est capable de faire souffrir ses personnages un maximum).
J’ai trouvé la fin très belle, et j’ai été vachement ému du coup. J’aurais juste voulu en savoir un peu plus sur la nouvelle vie d’Aliénor, mais apparemment il y a une suite (qui serait sortit y a pas si longtemps d’après ce que j’ai compris) et je compte me renseigner et me la procurer.
J’ai reçu ce livre dans le cadre du SWAP de Noël et je remercie une fois de plus ma Swapeuse, car j’ai passé un super moment avec ce livre. D’ailleurs j’avais tellement envie de savoir la suite du I que je n’ai pas tardé à le lire. Donc si vous avez aimé le I, allez-y laissez vous tenter par ce deuxième tome qui est – selon moi – encore mieux.

Phrase post-itée : 
« Grand bien lui fasse ! Plus il sera rageur, mieux il maniera l’épée ! », j’ai vraiment rit, sacrée Aliénor !

3 plus :
– j’ai trouvé des améliorations par rapport au tome I
– l’histoire d’amour de Loanna et Jaufré m’a beaucoup plus touché
– la fin est très belle

2 moins : 
– j’aurais voulu en savoir plus après, mais comme apparemment il y a une suite …
– c’est trop sadique de faire souffrir ses personnages à ce point (mais ce n’est pas un vrai moins)

Ce livre répond aux challenges suivant :
Les challenges de l'année 2013 Les challenges de l'année 2013 Les challenges de l'année 2013 un genre un livre

h1

11 & 12 Day

janvier 18, 2013

J’ai décidé de participer au 30 Days Book Challenge, organisé par Nessa sur son blog : Book’n’love.

J’ai oublié de le faire la semaine dernière alors j’en fais deux aujourd’hui.

Day 11- The Book that made you fall in love with reading : le livre qui t’a donné le goût de lire

Voyons voir que je réfléchisse. Peut-être les Ratus, j’adorais tous les Ratus étant gamine et c’est sans doute ça qui a fait que je veuille autant lire. Le petit prince de Saint Exupéry aussi, Rimbaud également (oui je lisais Rimbaud quand j’étais petite, la faute à mes grand-parents), Tistou les pouces verts de Maurice Druond évidemment. De toute façon je voulais lire avant même de savoir alors…

Day 12- A book so emotionally draining you couldn’t complete it or had to set aside for a bit : un livre tellement fort émotionnellement que tu as du le mettre de côté pour un temps, voire ne pas le finir

Bon il y en a deux, mais je dirais : Les Catalinaires d’Amélie Nothomb. Je n’ai même jamais réussi à le finir tellement il me traumatisait (et oui). 

les-catilinaires

h1

Divergent tome 2, Veronica Roth

janvier 18, 2013

divergent 2

Attention lire cet avis peut spoiler le tome 1

Résumé : Abandonnant une ville à feu et à sang, Tris est en fuite.

Grâce à ses facultés de Divergente, elle a réussi à échapper au programme des Érudits qui a manipulé et lancé les soldats Audacieux à l’assaut des Altruistes. En trois jours, Tris a perdu sa faction, ses amis, ses parents.

Pourtant, elle n’a pas le droit de baisser les bras. Elle seule peut se dresser face aux Érudits. Avec son frère Caleb et son petit ami Tobias, elle doit trouver des alliés parmi les autres factions, les Fraternels et les Sincères.

Mais ceux-ci se montrent méfiants. Or les combats ont repris, et le temps presse…

Avis : Mon avis sur le tome 1 : ICI. Je ne vais pas polémiquer sur la couverture que je trouve laide (affreuse, hideuse). J’aurais préféré qu’on incarne moins l’héroïne (qui est blonde normalement), et qu’on laisse les couvertures originales, ainsi que le titre du tome 2 « Insurgent » ou « Insurgé ». Mais bon. Ce qui est fait et fait et ça n’enlève rien de la qualité intérieur (encore heureux). J’avais peur d’être déçue par ce tome 2, parce qu’en voyant en diagonale certaines critiques j’ai remarqué qu’il avait moins plu que le premier. Et bien heureusement que je ne me suis pas laissée influencer parce que je l’ai adoré. L’histoire est plus compliqué qu’elle n’y paraît, il ne s’agit pas que d’une guerre, mais d’un choix également. Entre la vérité ou la guerre. Et Tris devra faire ce choix, peu importe les conséquences. Ce que j’ai aimé dans ce livre, c’est que rien n’est tout blanc ou tout noir, tout est gris. Personne n’est hyper bon ou hyper mauvais, chacun a ses défauts, ses qualités, et sa manière de vivre, pas forcément bonne mais pas forcément mauvaise. Ce n’est pas manichéens et ça me plait. Ensuite j’ai littéralement adoré Tris, certes elle peut paraître faible dans ce tome, un peu coincé sur ses actes, un peu caractérielle, mais je l’ai trouvé très vraie. Je pense qu’à sa place on serait sans doute encore plus mal qu’elle et je l’ai vraiment plaint de se retrouver dans cette situation, et de devoir l’assumer seule. Il faut dire que dans ce tome, Tobias est particulièrement énervant (pour ne pas dire carrément chiant). J’avais envie de le baffer et de le secouer, j’ai détesté comment il traite Tris, et je crois que lorsqu’il lui balance un vieil ultimatum tout pourris j’aurais pu lui arracher les cheveux. Heureusement j’ai fini par me réconcilier avec lui et j’ose espérer qu’il sera moins idiot dans le tome 3. Pour le coup leur trop mignonne histoire d’amour que j’adorais dans le tome 1 en a pris un coup, mais bon, les réactions de Tris sont adorables alors je pardonne.

Les autres personnages m’ont touché également à leur manière, que ce soit Marcus que j’ai détesté, ou Evelyn (même chose je l’ai vraiment haïs). Jeanine m’a fait rire jaune, mais finalement je ne l’ai pas tant détesté, c’est une femme assez machiavélique prête à tout pour arriver à ses fins, mais en même temps je l’ai limite trouvé plus humaine que Marcus et Evelyn.
J’ai adoré Uriah encore une fois, Lynn, Marlène, et les autres. Je me suis même surprise à apprécier un tout mini peu : Peter. J’ai détesté l’auteure qui tue certains personnages et nous fait chialer à chaque fois (mais bon on s’y fait). Je me suis attachée à de nouveaux personnages aussi.

La fin m’a … Fait un choc. Je ne m’attendais pas à un truc pareil, j’avais imaginé pleins de choses mais pas ça, j’ai tellement envie d’en savoir plus mais il faut que j’attende la sortie du tome 3, je vibre d’impatience.

Le plus difficile a été de me remettre dans le bain, j’avoue que j’avais oublié qui était qui, qui avait fait quoi, et on ne nous le rappelle pas forcément. J’avais du mal à me rappeler aussi de qui était dans quelle faction, mais bon. Petit à petit j’ai tout remis en place et voilà.

Donc pour conclure, j’ai passé un très bon moment avec ce livre, Tris m’a touché et des personnages qu’on est censé détester ont sur me surprendre (et inversement), une très bonne fin (qui laisse en plan sans suite immédiate bouhouhou).

Pas de phrase post-itée.

3 plus : 
– Tris, qui m’a vraiment touché. Et a été la responsable de mes larmes le long du livre, le plus souvent.
– L’histoire, et le côté pas manichéen.
– La fin.

3 moins :
– La couverture (bref)
– Tobias qui m’a sérieusement gonflé
– La suite en automne 2013, trop dur d’attendre.

Ce livre répond aux challenges : 
Les challenges de l'année 2013 Les challenges de l'année 2013 Les challenges de l'année 2013