h1

Les rois maudits tome 1 : le roi de fer, Maurice Druon

juillet 27, 2022

Résumé : « Tous maudits, jusqu’à la treizième génération ! » : telle est la funeste malédiction que le chef des templiers, depuis les flammes du bûcher, lance au visage de Philippe le Bel, roi de France. Nous sommes en 1314 et la prophétie va se réaliser : pendant plus d’un demi-siècle, les rois se succèdent sur le trône de France, mais n’y restent jamais bien longtemps. D’intrigues de palais en morts subites, de révolutions dynastiques en guerres meurtrières, c’est la valse des rois maudits… L’avenir de la France se joue pendant ces quelques années noires, période trouble de l’Histoire. Une époque extraordinaire, jamais ennuyeuse, comme romanesque…

Avis : Philippe le Bel fait brûler les templiers, qui, suite à d’horribles tortures ont avoué de faux forfaits qu’ils auraient commis. Le maître des templiers lancent alors sur son bûcher une malédiction, condamnant le pape, le roi de France et Nogaret sur treize générations.

Entre intrigues de cours et faits historiques, Maurice Druon nous dépeint la France et l’Angleterre de cette époque, mais surtout ses personnages et leurs histoires.

J’ai beaucoup aimé cette lecture (que j’ai faites en audio). Si les événements peuvent paraître terrible, l’auteur a une écriture délicieuse et se moque allégrement de ses personnages. Il semble aussi les plaindre parfois. J’ai éprouvé de la tendresse pour certains quand j’en ai détesté d’autres. Isabelle, par exemple, reine d’Angleterre, dont le mari préfère les hommes et qui la délaisse, est malheureuse et bien que ce malheur va l’emmener à une amère vengeance, je l’ai apprécié. J’ai par contre détesté Nogaret et eut beaucoup de mal avec le roi. Il a des côtés attachants mais il a tout de même trahi les templiers et fait condamner des innocents, il peut se montrer impitoyable. Les princesses ne m’ont pas beaucoup plu (ceci dit je ne pense pas qu’elles méritent leur sort pour autant), mais j’ai bien aimé le deuxième prince, Charles, très sensible (ce qui ne semble pas recommandé pour un roi).

J’ai bien aimé l’histoire et les intrigues qui posent les bases petit à petit de ce qu’il va se passer ensuite. J’ai été étonné de la vitesse à laquelle ça s’écoute, c’était très prenant et je ne me suis pas du tout ennuyée. On est pris par l’histoire, c’était intéressant. J’avais peur que les faits historiques me gonflent un peu mais en fait pas du tout, et j’ai très hâte de savoir ce qu’il va se passer par la suite.

Mon avancée sur mon diamond painting :


h1

Vlog 2 Hot Summer Challenge, Spécial Prince Captif (SPOILER)

juillet 26, 2022

Bonjour, bonsoir, voici une vidéo spéciale sur prince captif, qui dure aussi longtemps qu’un film et qui ne sert qu’à m’entendre glousser sur cette trilogie que j’adore.

h1

Code 612 Qui a tué le Petit Prince ?, Michel Bussi

juillet 22, 2022

Je ne vous apprends rien mais ce livre spoile tout le Petit Prince.

Résumé : Il est le livre le plus traduit au monde, après la Bible, et l’un des plus vendus, conte étrange et fascinant.
Il est l’incarnation universelle de l’enfance, petit garçon blond, mordu mortellement par un serpent…
Mais la vérité est-elle aussi simple ? S’est-on vraiment déjà posé la question :  » Qui a tué le Petit Prince ?  » Saint-Exupéry n’aurait-il pas dissimulé l’identité de l’assassin dans son roman, lui dont la mort, quelques mois après la parution de son livre, reste tout aussi mystérieuse ?
Code 612. Qui a tué le Petit Prince ? passe en revue hypothèses, coupables et mobiles, pour enfin révéler la vérité stupéfiante sur le secret de Saint-Exupéry, et de son double de papier.
Si vous décidez de la croire…

Avis : Neven va être appelé par un gars riche qui veut lui faire mener une enquête sur Saint Exupéry et sa disparition mystérieuse, mais surtout pour qu’il apprenne qui a vraiment tué le Petit Prince. Il sera accompagné dans sa quête par une détective, Andie, complètement mordue du Petit Prince et qui sait quasi tout sur Saint Exupéry.

L’idée est intéressante, j’aime bien le mystère qui entoure la disparition de Saint Exupéry, j’ai bien aimé en apprendre plus sur ce personnage et sur le Petit Prince, voir les différentes lectures qu’on pouvait en faire. Neven et Andie vont à la rencontre de personnages loufoques qui vont représenter chacun un personnage que rencontre le Petit Prince. Le businessman, le buveur, etc.

C’était très particulier comme lecture, je pense que l’auteur a voulu tourner un peu ça en conte également. Mais qui a tué le Petit Prince ? Et qu’est-il advenu de Saint Exupéry ? Pour le savoir il faudra lire ce livre où l’auteur se permet de poser sa propre réponse, sa propre version de tout ça.

J’ai été un peu sceptique, un peu comme Neven, pas facile à convaincre. Certes certaines choses sont douteuses, et je trouve que c’est un beau rêve, et vraiment ça met le doute, mais je reste quand même assez terre à terre et je n’y ai pas totalement cru.

Quelques petits trucs m’ont déplu et j’ai tiqué, mais c’était une lecture sympa, un peu loufoque. Une chose de sûre, ça donne envie de relire le Petit Prince, de se retrouver avec cet enfant si spécial, cette histoire si mystérieuse et si belle.

En plus : livre lu pour le Hot Summer Challenge dans la catégorie « Un livre qu’on m’a offert »

h1

Vlog 1 Hot Summer Challenge

juillet 21, 2022

Bonjour, bonsoir, je vous partage mon premier vlog sur trois bonnes lectures pour ce challenge.

h1

Girl, Serpent, Thorn, Melissa Bashardoust

juillet 20, 2022

Résumé : Soraya a vécu sa vie cachée, loin de sa famille, dans sa chambre, au dernier étage du palais, ou dans les allées de la roseraie du Golestan. À l’approche de la cérémonie du mariage de son frère jumeau, Soraya doit décider si elle est prête à sortir de l’ombre pour la première fois.
Dans le donjon se trouve un démon qui détient les réponses dont elle a soif, les réponses à sa potentielle liberté.
Et en bas du palais, se trouve un jeune homme qui n’a pas peur d’elle, dont les yeux voient au-delà de la peur, comprennent qui se cachent sous le poison. Soraya pensait savoir où est sa place dans le monde, mais une succession de choix imprévus la conduisent à des conséquences qu’elle n’aurait jamais imaginées. Elle commence alors à se demander qui elle est, qui elle est en train de devenir : humaine ou démon ? Princesse ou monstre ?

Avis : Soraya est une princesse venimeuse, ceux qui la touchent meurent empoisonnés, donc elle vit caché au dernier étage du palais, voyant rarement sa famille, n’ayant presque aucun ami. Mais sa vie va changer avec l’arrivée de deux personnes qui vont tout bousculer. Azad, d’abord, qui la regarde sans faire attention au fait qu’elle est empoisonné. Un div, ensuite, qui pourrait détenir les réponses dont elle a tant besoin.

J’ai beaucoup aimé Soraya. Comment ne pas devenir maléfique quand on possède un tel pouvoir, comment ne pas vouloir se venger quand elle ne voit que rarement sa famille ? Mais Soraya a peur de devenir un monstre, tellement peur, qu’elle se soumet à son sort depuis des années. Et puis l’arrivé du div et d’Azad va tout changer. Soraya va faire des choix qui changeront sa vie à tout jamais qu’ils soient bons ou mauvais. Soraya est tellement centrale dans le livre que c’est difficile de s’attacher à d’autres personnages. Même si Azad et le div ont aussi leur importance.

L’histoire est sympa, j’aimais bien ce basculement de Soraya, cette hésitation entre ses choix, sa peur de devenir maléfique et son envie de prendre sa liberté. Son aventure est remplie de bouleversements, de réflexions, de désirs aussi. Le désir de toucher et d’être touché. Et puis à qui faire confiance quand on est trahis sans cesse ? Peut-on croire quelqu’un qui ne nous dit pas tout ? Elle même est-elle une personne de confiance ?

Si l’univers est peu étendu, ça ne m’a pas empêché d’être vraiment plongé dans le livre et d’imaginer les décors et les situations. J’avais à peu près deviné l’une des plus grosses révélations de l’histoire, sans que ça ne me dérange. L’histoire d’amour est sympa même si peut-être un brin pas assez développé et trop rapide. J’aurais aimé plus de questionnements de la part de Soraya.

En bref, une bonne lecture avec un personnage et des questionnements intéressants. C’était sympa, j’ai bien aimé.

En plus : livre lu pour le Hot Summer Challenge dans la catégorie « le livre qui me fait le plus envie de ma PAL »

h1

Ever After High tome 1 : Le Livre des Légendes, Shannon Hale

juillet 15, 2022

Résumé : L’école Ever After High n’est pas une école comme les autres : les pensionnaires sont tous des descendants des héros de contes de fées, Blanche-Neige, la Belle au bois dormant, Alice au pays des Merveilles, Cendrillon…
Chaque année, ils doivent signer le livre des légendes, le fameux grimoire qui contient leur destinée.
Raven est la fille de la Méchante Reine, sa destinée est donc toute tracée : elle doit empoisonner la future Blanche-Neige. Mais comment faire quand on est la fille la plus gentille qui soit ?

Avis : À Ever After High, les personnages sont obligés de rentrer dans leur rôle, la fille de Blanche-Neige deviendra la future Blanche-Neige et ainsi de suite. Il n’y a pas de libres choix. Mais Raven Queen, la fille de la Méchante Reine, voudrait trouver une autre issue, elle ne veut pas devenir méchante et avec l’aide de ses amies, elle va essayer de chercher une solution.

Le début était laborieux, j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, je trouvais l’écriture passable malgré les traits d’humour et je n’étais pas passionnée. Raven était attachante, les autres bof. Et puis je ne sais pas, un déclic a fini par se faire et je me suis laissée transporter dans cet univers et dans les aventures de Raven, accompagnée de Apple (la fille de Blanche-Neige) qui va vouloir lui prouver que le meilleur choix c’est de ne pas avoir à choisir. Raven a pour meilleur amie Maddie, la fille du chapelier fou, et elle est très spéciale, j’ai fini par m’attacher à elle aussi, surtout qu’elle casse le quatrième mur en parlant au narrateur.
Apple en revanche m’agaçait grandement, elle est tellement naïve, elle gobe tout ce qu’on lui raconte et se laisse guider par sa peur. Elle est assez égoïste aussi et ne pense qu’à sa propre histoire.

L’histoire est sympathique, quelques retournements de situations, un peu d’action, de l’amitié, et une réflexion sur la question du libre arbitre. Imaginez un monde où toute votre vie est déjà tracée et où vous n’avez AUCUN choix. Ça a un côté un brin dystopique l’air de rien. Donc sous ses airs de jolie livre de contes de fées (et très bel objet livre soit dit en passant) et bien c’est un peu plus sombre qu’on ne le croit.

En bref, une bonne lecture, avec une Raven super attachante et une remise en question d’un univers liberticide.

Phrase post-itée :
« Une vie sans avoir le choix n’était pas une vie. »

En plus : livre lu pour le Hot Summer Challenge dans la catégorie « quelqu’un choisi ma lecture »

h1

La dernière Geste, deuxième chant : l’héritage du rail, Morgan of Glencoe

juillet 9, 2022

Attention lire cet avis va complètement spoiler le tome 1.

Résumé : Alors que la nouvelle se répand en Keltia, Yuri, ramenée de force à l’ambassade du Japon, est déterminée à reprendre sa liberté malgré tout. Mais comment fuir, et où trouver refuge ? Seul le Rail semble désormais capable de lui donner asile…

Avis : Mais que c’était bien. Le lisant en lecture commune avec ma petite sœur, je devais être raisonnable et me contenter de deux chapitres par jour, mais parfois c’était très difficile, tant j’étais prise par l’histoire. On retrouve Yuri après le massacre dans les égouts, elle est complètement perdue, elle ne désire toujours pas épouser Louis Phillipe (encore moins même), et elle tient tête à son père qui la menace. Sauf que Yuri a goûté à la liberté, elle y a prit goût et elle est bien décidée à la retrouver et elle pense que c’est sur le Rail qu’elle la trouvera.

Yuri reste mon personnage préféré, même si j’en aime plein d’autres. Dans ce tome-ci d’ailleurs je me suis beaucoup attachée à Ryuzaki et Levana, alors que j’avais un avis assez mitigé sur eux dans le tome 1. J’aime beaucoup la reine Gabrielle, décidée, elle aussi, de sortir de sa cage. Il yen a d’autres, mais je veux pas trop en révéler. Il y a aussi ceux que je déteste, comme le père de Louis Phillipe ou même Louis Phillipe lui-même. C’est pas possible d’être aussi bête et bouché. S’il ouvrait les yeux, il deviendrait peut-être un bon empereur mais il est égoïste, pétrit dans ses certitudes idiotes, il n’écoute pas ce qu’on lui dit, bref, une vraie tête à claque. Je réserve mon avis pour Aliénor que j’aime plutôt bien, mais qui éveille tout de même ma méfiance, et pour Charles Henry le petit frère de Louis Phillipe, qui a l’air super doux mais sait-on jamais. Quand à Kenzo, je ne suis pas encore sûre, il évolue mais je ne le vois pas encore comme un personnage à aimer.

L’histoire est hyper prenante, chacun de son côté va vivre des bouleversements, des choses qui vont les faire évoluer (ou pas dans le cas de Louis Phillipe), c’est très bien fait, il y a de l’action mais aussi de la réflexion. J’étais à fond dans certaines scènes, d’autant plus que Morgan sait ménager son suspens. Il y a des révélations auxquelles je ne m’attendais pas du tout, je suis restée sur le cul, c’était un truc de fou. Il y a des scènes où j’ai ris, d’autres où j’ai été très touché. Certaines fois je me suis sentie en colère. On peut dire que ce deuxième tome créer plusieurs émotions qui se succèdent. Il y a des passages magnifiques aussi, notamment sur le pardon.

C’est bien écrit, on en redemande, et je serai ravie de lire la suite, même si j’ai très peur pour les personnages au vue des événements. Une superbe lecture en somme.

Phrase post-itée :
« Apprenez donc ceci, si c’est la seule leçon que je dois vous donner : si vraiment vous aimez une femme, laissez-la vivre, aimez-la libre, et ne tenez jamais ni son cœur ni son corps pour acquis. C’est ainsi que vous vivrez, non avec un bel objet pendu au bras, mais dans une relation avec une personne pour vous aimer en retour et vous épauler. »

En plus : livre lu pour le Hot Summer Challenge dans la catégorie « une lecture commune »

Mon avis sur :
Le tome 1

L’avis de Koala Volant :
Ici

h1

Désenchantées, Marie Vareille

juillet 8, 2022

Résumé : La disparition de Sarah Leroy, quinze ans, a bouleversé la petite bourgade de Bouville-sur-Mer et ému la France entière. Dans chaque foyer, chaque bistrot, on élaborait des hypothèses, mais ce qui est vraiment arrivé, personne ne l’a jamais su.
Vingt ans plus tard, Fanny revient sur les lieux de ce drame qui a marqué sa jeunesse. Et c’est tout un passé qu’elle avait préféré oublier qui resurgit… Car l’histoire de Sarah Leroy, c’est aussi un peu la sienne, et celle d’une bande de filles qui se faisaient appeler les « Désenchantées ». Une histoire qui a l’odeur des premières cigarettes et du chlore de la piscine municipale, des serments d’amitié et surtout, des plus lourds secrets.
Avec finesse et un vrai sens du suspense, Marie Vareille met à nu les rouages de l’amitié féminine dans un roman d’apprentissage captivant et rempli d’émotion.

Avis : Fanny travaille dans un journal et rêve de sa promotion. Sauf que voilà, sa chef est décidée à lui faire écrire un article sur la disparition de Sarah Leroy, vingt ans plus tôt. Une affaire qui n’a jamais été totalement résolu, et où la petite sœur de Fanny, Angélique, a été mêlé. Fanny refuse, mais à cause de sa belle fille Lilou, et parce que sa maman est décédée, elle se retrouve à retourner à Bouville-sur-Mer et à enquêter malgré elle.

Cette histoire, c’est une ode à l’amitié. L’histoire d’Angélique et Sarah était belle et déchirante et magnifique mais tellement douloureuse. Je l’ai adoré et j’ai pleuré. Qu’est-il arrivé à Sarah ? Le coupable désigné est-il le bon ? Lilou est décidé à mener l’enquête quitte à mettre sa belle-mère dans la panade. Dur de parler de ce livre sans trop en dévoiler, le sujet est difficile et fait très mal. L’autrice a su en parler avec tellement de réalité, elle touche juste et elle fait mal. J’ai vraiment adoré.

Pour ce qui est des personnages, j’ai beaucoup aimé Angélique et Sarah. J’ai eu plus de mal avec Fanny et Lilou au début, leur relation est compliquée et j’ai trouvé que parfois toutes les deux se comportaient mal. Mais tout ça va évoluer au fur et à mesure de l’histoire et j’ai fini par beaucoup les aimer toutes les deux.

Quelle histoire, tellement prenante, tellement touchante, j’étais tellement dedans, les chapitres passent à toute vitesse. J’ai vraiment adoré cette lecture, une nouvelle fois Marie Vareille a su toucher juste, c’était génial.

Phrase post-itée :
« La vieillesse n’est pas qu’une question d’âge, c’est une odeur, une solitude, une sorte de lassitude dans la posture qu’il avait adopté un peu trop tôt. »

En plus : livre lu pour le Hot Summer Challenge dans la catégorie « une autrice française »

h1

Là où chantent les écrevisses, Delia Owens

juillet 6, 2022

Résumé : Les rumeurs les plus folles courent sur « la Fille des marais » de Barkley Cove, en Caroline du Nord. Pourtant Kya n’est pas cette créature sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent. Abandonnée à l’âge de dix ans par sa famille, c’est grâce au jeune Tate qu’elle apprend à lire et à écrire, découvre la science et la poésie. Mais Tate, appelé par ses études, doit partir à son tour. Et lorsque l’irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même…

Avis : Kya six ans voit sa mère partir, puis tous ses frères et sœurs. Elle reste alors seule avec ce père alcoolique et violent. Et très vite, elle doit apprendre à se débrouiller seule, se sauver elle-même, et apprivoiser le marais et comment y vivre pour survivre. Parce que très vite Kya va se retrouver seule. Ce n’est que l’arrivée de Tate dans sa vie qui va peut-être changer les choses pour elle.
En parallèle, on se trouve des années plus tard où la police fait une découverte macabre, un homme mort dans les marécages, ils mènent alors l’enquête pour savoir ce qui a pu se passer.

C’est un livre très beau, très bien écrit j’ai trouvé, on ressent le marais à travers les mots et la vie qui s’y trouve, on est avec Kya dans ce marais où elle vit seule et où tout le monde l’abandonne, on est avec elle et comment elle s’endurcit, se cache aussi. Elle va très peu dans le village car les gens la jugent. Pas tous les gens cependant, certaines personnes vont beaucoup compter pour elle et réciproquement, mais Kya reste vivre dans sa cabane au fond du marais.
Sa rencontre avec Tate, la façon dont ils vont s’apprivoiser est belle et simple. Kya va apprendre à lire et à compter.

Au début j’aimais bien ma lecture mais à un moment j’ai eu un gros coup de moi, j’ai perdu l’intérêt pour le livre, je trouvais qu’il ne se passait pas grand chose, qu’on pataugeait dans le marais justement. Et puis arrive un événement qui m’a fait reprendre la lecture avec plaisir et je n’ai plus lâché le bouquin jusqu’à la fin. Prise par un sentiment de révolte et de colère, j’ai continué de suivre l’histoire de Kya avec de la rage au cœur. Kya est une personne hyper attachante, même si elle a bâtit un mur entre elle et le monde, elle a quelque chose de fragile et de doux.

La fin m’a bouleversé et j’ai versé quelques larmes. Au final, malgré le coup de mou, je garde un bon souvenir de cette lecture et j’ai bien fait d’aller jusqu’à la fin.

Ce livre m’a été conseillé et j’ai donc bien fait de suivre le conseil.

En plus : livre lu pour le Hot Summer Challenge dans la catégorie « one shot »

h1

Hot Summer Challenge

juillet 4, 2022

Bonjour, bonsoir, je vous passe ma vidéo pour vous présenter ma PAL du Hot Summer Challenge.