Archive for the ‘Films’ Category

h1

Les Gardiens de la Galaxie volume 2

mai 1, 2017

LES-GARDIENS-DE-LA-GALAXIE-2-afficheSynopsis : Musicalement accompagné de la « Awesome Mixtape n°2 » (la musique qu’écoute Star-Lord dans le film), Les Gardiens de la galaxie 2 poursuit les aventures de l’équipe alors qu’elle traverse les confins du cosmos. Les gardiens doivent combattre pour rester unis alors qu’ils découvrent les mystères de la filiation de Peter Quill. Les vieux ennemis vont devenir de nouveaux alliés et des personnages bien connus des fans de comics vont venir aider nos héros et continuer à étendre l’univers Marvel.

Avis : J’avais beaucoup aimé le premier film et j’avais très hâte de voir le deuxième, mais en étant un peu stressée parce que j’en attendais beaucoup, vu la qualité du premier. Et bien je n’ai pas du tout été déçu, j’ai tout simplement adoré ce deuxième film, pire, je l’ai préféré au premier. Baigné de musiques absolument terribles, le film est totalement fun et les personnages complètement déjantés. Les scènes super badass sont brisés, les codes sont détournés, les moments émouvants sont entrecoupés de délires. Tous les personnages ont leur personnalité propre et apportent quelque chose à l’histoire, ont un rôle, et tous les personnages participent à casser l’ambiance badass du film. C’est hyper top !
On est scotché, puis on rit, on est ému, puis ont recommence à rire, on stress un peu et on se marre. On est aussi super touché par chacun. Le film n’hésite pas à se moquer de ses persos, et même des autres films de super héros.
J’ai réellement pris mon pied au visionnage, et puis franchement Groot est trop mignon pour notre bien à tous. Rocket aussi d’ailleurs, malgré son caractère. J’ai passé mon temps à vouloir les câliner tous les deux.
Quand à la fin, ben j’ai pleuré,  tout simplement.
Puis j’ai recommencé à rire.
C’était chouette.
Autre chose top : c’est l’histoire « d’amour », elle ne prend pas toute la place, elle est drôle et fun elle aussi, et elle est simple en même temps. Pas chiante neuneu ! Elle ne casse pas le rythme de l’histoire, c’est ça qui est bien.
Et, ah oui, très important, il y a plus de femme dans ce film que dans le un, et elles ont un véritable rôle.

J’irai carrément voir le 3.

h1

Hunger Games : La Révolte partie 2

novembre 28, 2015

561131Bien sûr je vais spoiler les autres films et les bouquins !

Synopsis : Alors que Panem est ravagé par une guerre désormais totale, Katniss et le Président Snow vont s’affronter pour la dernière fois. Katniss et ses plus proches amis – Gale, Finnick, et Peeta – sont envoyés en mission pour le District 13 : ils vont risquer leur vie pour tenter d’assassiner le Président Snow, qui s’est juré de détruire Katniss. Les pièges mortels, les ennemis et les choix déchirants qui attendent Katniss seront des épreuves bien pires que tout ce qu’elle a déjà pu affronter dans l’arène…

Avis : Et voilà c’est fini. J’ai trouvé cette deuxième partie meilleure que la première (disons que je me suis moins ennuyée, parce que la première partie y avait vraiment des passages interminables). Bon en gros j’ai adoré, je me suis tortillée dans tous les sens sur mon siège au cinéma, j’étais à fond dedans, et j’ai adoré Katniss (vous en doutiez? J’adore cette fille). Elle, elle voudrait que la guerre se fasse avec le moins de morts/blessés possibles, surtout quand elle trouve ça injuste – et bien sûr elle se confronte à Gale et sa violence (j’aime pas Gale et alors dans ce dernier film grrrr screugneugneu). Peeta veut tuer Katniss, parce qu’il a subit un lavage de cerveau au Capitole, et il m’a fait tellement de peine le petit. Sa relation avec Katniss reste quand même douce ironiquement (bon okay il sort des trucs trop méchants qui m’ont brisé le cœur, mais ils continuent à se chercher du regard, à se parler, et à être proches). Y a aussi l’autre connasse de Coin manipulatrice à 200%, et Snow qui montre un autre visage (même si je le déteste, faut pas croire). J’étais également contente de revoir Haymitch, Finnick, Effie, et les autres.
Le film est pleins d’actions mais pas que. Il y a des moments hyper émouvants, d’autres hyper horribles, et j’ai vraiment pleuré pleins de fois. Mes souvenirs du livre sont pas mal loin, mais de façon général j’ai quand même trouvé qu’ils respectaient quand même assez bien, sur pleins de trucs je me suis rappelée du bouquin. Même si ils ont apportés leurs petites touches.
Et enfin voilà, je suis fan de Hunger Games, les livres et les films (qui sont vraiment réussis je trouve).

Le détail qui énerve :  le bruit de la perceuse parce que y a des travaux dans le ciné pendant le film, c’était chiant.

Le détail qui tue : non mais vous avez vu les Funko Pop de Hunger Games? Particulièrement celles de Katniss, elles sont trop canons ! J’adore. h__10686.1443471354.1280.1280

h1

La Terre Brûlée

octobre 19, 2015

la terre brulée

Je spoil le tome 2.

Synopsis : Dans ce second volet de la saga épique LE LABYRINTHE, Thomas et les autres Blocards vont devoir faire face à leur plus grand défi, rechercher des indices à propos de la mystérieuse et puissante organisation connue sous le nom de WICKED. Or le monde qu’ils découvrent à l’extérieur du Labyrinthe a été ravagé par l’Apocalypse. Leur périple les amène à la Terre Brûlée, un paysage de désolation rempli d’obstacles inimaginables. Plus de gouvernement, plus d’ordre… et des hordes de gens en proie à une folie meurtrière qui errent dans les villes en ruine. Les Blocards vont devoir unir leurs forces avec d’autres combattants pour pouvoir affronter WICKED et tenter de défier son immense pouvoir.

Avis : Rien à voir avec le livre. Si quelques scènes sont prises du livres, si certains personnages sont repris du livre, c’est tellement différent que c’est comme si on avait une autre histoire, un autre point de vue, comment ça aurait pu se passer si ça ne s’était pas passé comme dans les bouquins. Ceci dit même si ça me saoule les films hyper infidèles, j’ai tout de même adoré celui-ci. J’étais à fond dedans, j’ai vraiment aimé Thomas (autant que dans les livres) et surprise j’ai apprécié Brenda (que j’avais envie de baffer dans les livres), et j’ai détesté Teresa (que j’adorais totalement dans le livre) L’histoire est plutôt intéressante et complètement revisité, ici Thomas et les autres ne vont pas devoir subir une nouvelle épreuve, mais vont s’échapper du WICKED pour tenter de trouver leurs propres réponses et aussi de l’aide. Ils vont devoir traverser pas mal de trucs, faire la rencontre des fondus, se retrouver sur la terre brûlée et se serrer les coudes pour s’en sortir à tout prix.
J’ai vraiment adoré Newt dans ce deuxième film, mais j’ai trouvé que Minho était trop en retrait (alors qu’il a une place centrale dans les bouquins), et je ne dirai pas du tout que la relation Thomas/Newt est carrément trop bonne dans le film… Bon d’accord je le dis. Mon esprit de slasheuse a fonctionné à fond tant il n’y avait pas d’espace personnel entre eux (et je ne suis pas désolée). Ça me l’avait moins fait pour les livres.
Ce que je regrette dans tous ces changements c’est que ça faisait vraiment Blockbuster, avec pleins d’explosions, des gens qui tirent partout, des courses poursuites. C’est le goût du spectacle quoi. Et ça enlève peut-être le côté magique des livres que j’ai tellement aimé parce qu’ils sont oppressants, flippants par moment, mystérieux également. J’ai également trouvé que l’histoire du virus, des fondus, c’était pas franchement bien expliqué (mais ça l’était peut-être mieux dans le premier film, je suis plus sûre).
Mais ça reste un super film tout de même, avec des belles images en plus et j’ai hâte de voir le trois (quitte à changer des trucs, il y a un truc que j’espère qu’ils changeront, on verra).

La phrase du film : « Thomas, c’est quoi ton plan? » (oui ça me fait marrer hein)

La bande annonce : 

h1

Insurgent

avril 4, 2015

insurgentSynopsis : Dans un monde post-apocalyptique où la société a été réorganisée autour de 5 factions (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères et Fraternels), Tris a mis au jour un complot mené par la faction dominante, les Érudits, dirigés par Jeanine. Abandonnant une ville à feu et à sang, à la recherche d’alliés, Tris et Quatre sont désormais traqués par les autorités. Jeanine décrète la loi martiale pour anéantir les Divergents, tandis que la guerre entre les factions prend de l’ampleur. Pourquoi les Divergents sont-ils une menace pour la société ? La découverte d’un objet mystérieux, hérité du passé, pourrait bien bouleverser l’équilibre des forces…

Avis : Je ne sais pas trop quoi penser du film. Dans mon souvenir, de ce que je me rappelle du livre, il s’en détache pas mal. Sauf pour certaines choses. Je ne sais pas si je le regrette, ou si le film est bien quand même. Ce que j’ai apprécié c’est de ne pas voir tous les trucs qui m’ont fait détester Quatre dans le tome 2, du coup je l’ai encore aimé dans ce film là (alors que dans le livre aaargh j’avais envie de le planter). Niveau action le film est bien foutu, y a des supers scènes, Tris m’a fait pleurer. Mais je trouve qu’il manquait des scènes avec Christina, je trouvais leur amitié vachement importante. Même avec d’autres, du coup j’ai eut l’impression que sauf avec Quatre, les relations étaient juste survolées et c’était un peu dommage.
D’ailleurs dans ce film j’ai adoré Peter, je ne pensais pas dire ça un jour, je me rappelle plus vraiment ce que j’ai pensé de lui dans le tome 2, mais dans le film il m’a éclaté !
J’ai bien aimé la musique aussi, elle était chouette.
Enfin voilà, c’était un film sympa quand même, et je trouve que l’actrice a des trop beaux yeux (ouais c’était un détail important, j’avais déjà remarqué ça dans le 1).

Mon avis sur :
Le premier film

h1

Les nouveaux héros

mars 7, 2015

les nouveaux hérosSynopsis : Un petit génie de la robotique nommé Hiro Hamada découvre qu’un complot criminel menace de détruire la ville de San Fransokyo. Avec l’aide de son plus proche ami, Baymax le robot infirmier, et de ses compagnons qu’il va transformer en une bande de superhéros high-tech, Hiro va tout faire pour sauver la ville et sa population de l’infâme Yokai…

Avis : Pour résumer mon avis sur ce film, disons que je suis passée par un certains nombres d’émotions que je vais vous décrire en condensé.

J’ai pleuré, j’ai ris, j’ai ris et j’ai pleuré en même temps, je pleuré et j’ai ris, et j’ai pleuré.

Voilà.

C’était mon avis.

….

Bon. Plus sérieusement. J’ai adoré ce film. Il y avait absolument tout pour me plaire. Des personnages complètement barrés et super attachants, des émotions fortes, un GROS Bonhomme Marshmallow câlin et rigolo, de l’action, une histoire intéressante, des héros supers nuls, de l’émotion, de l’émotion, des relations, un max d’amour et de tendresse.
Franchement on nous ponds des personnages qui ont l’air un peu stéréotypés au premier abord, puis finalement non, pas du tout, ils sortent de l’image qu’ils se donnent et c’est ça qui est bien, c’est ça qu’on veut. Des personnages qui sonnent vrais (même si ce sont des petits génies), des filles qui savent se battre, qui ont pas froids aux yeux, la fille un peu féminine qui est hyper intelligente, la fille tête brûlée qui est super forte et qui s’en laisse pas compter, qu’a surtout pas sa langue dans sa poche. Un renversement des préjugés (avec le « arrête de pleurer, sois une fille » pour donner un exemple probant). Et puis ce mec un peu hippie, un peu taré, qui est en fait un gars hyper riche qui se prends pas du tout la tête et le grand black tout costaud, qui s’arrête aux feux rouges et qui met son clignotant, qui a super le vertige. Franchement, j’adore. On s’attache forcément.
Et forcément il y a Hiro, ce petit génie qui s’ennuie et dont le grand frère prends extrêmement soin, qui est à son écoute, et qui sait lui montrer des trucs extraordinaires. Alors bien sûr qu’on chiale tous quand Tadashi disparait, et qu’on chiale encore tous à cause de Baymax tellement attachant qui est un peu comme un ange gardien pour Hiro, qui va tout faire pour qu’il aille bien, pour le soigner, parce que c’est sa mission. Baymax, on oublie vite que c’est un robot, on a juste l’impression d’avoir un gros copain un peu stupide par moment mais tellement attachant, qui pense toujours au bien être des autres et qui est bien plus malin qu’il ne le montre.
Et puis la vie. La vie et ses catastrophes. Alors certes on va pas tous se transformer en super héro pour aller arrêter ce gros méchant vilain, mais ce film c’est surtout une histoire d’amitié, une histoire de reconstruction. J’ai adoré comment les amis de Tadashi prenaient Hiro sous leurs ailes, comment Baymax allait tout faire pour le rendre un peu heureux. Moi c’est ça qui m’a touché du fond du cœur. C’est cette force, ces relations. C’est la tante de Hiro et ses câlins aussi, sa façon d’éduquer les mômes comme elle le peut alors qu’elle ne sait pas comment faire (et franchement qui sait comment faire?), c’est la fierté qu’elle a pour ces gamins aussi.
J’ai aussi envie de parler des costumes adaptés à chacun, du fait qu’ils sont les supers héros les plus nuls de tous les temps parce que non c’est pas parce qu’on enfile un costume que tout à coup WOUAHOU, et à la fois les plus géniaux parce qu’ils se servent de leur tête, de tout cet humour débile qui fait rire aux larmes, de toutes ces séquences émotions où ton coeur s’arrache et où c’est les chutes du niagara. De la fin magnifique.
Voilà.

J’ai eu un coup de foudre.

Phrase à retenir et à réutiliser tout le temps et partout : « Kapoukapoukapou !! »

h1

Hunger Games : La Révolte partie 1

novembre 26, 2014

hunger games 3.1Synopsis : Katniss Everdeen s’est réfugiée dans le District 13 après avoir détruit à jamais l’arène et les Jeux. Sous le commandement de la Présidente Coin, chef du district, et suivant les conseils de ses amis en qui elle a toute confiance, Katniss déploie ses ailes pour devenir le symbole de la rébellion. Elle va se battre pour sauver Peeta et libérer le pays tout entier, à qui son courage a redonné espoir.

Avis : je vais le dire tout de suite : un seul film suffisait à mon avis. En faire deux c’était prendre le risque de tourner en rond et faire durer pour rien. C’est exactement ce que j’ai ressenti au visionnage de cette première partie. C’était longuet, certaines scènes auraient pu être écourtées. J’ai eu l’impression de voir une introduction à quelque chose, sans le quelque chose, justement. Une trop longue introduction. Couper le troisième tome en 2 n’était pas très utile et ce film m’a un peu déçu du coup (même si je le sentais venir).

Ceci dit, j’ai quand même beaucoup aimé, et passé un bon moment. Les séquences émotions m’ont vraiment touché, Katniss m’a retourné comme elle sait si bien le faire, j’ai ris, j’ai pleuré, j’ai surtout pleuré. Le moment où elle chante m’a foutu un million d’émotion dans la tronche, et chaque fois elle était soit touchante, soit forte, et elle nous en met pleins les yeux, j’adore ça. Haymitch m’a manqué au début, j’étais contente de le revoir, Peeta m’a déprimé. Gale… M’a juste mise en colère, comme chaque fois. Effie était vraiment vraiment touchante et ça faisait plaisir de la voir.
On voit un peu ce qui se passe dans les districts, comment Katniss arrive à toucher les gens, pas seulement parce qu’elle est un symbole je pense, mais parce qu’elle est honnête dans ses paroles, elle est incapable de tourner devant une caméra en répétant un texte, mais l’improvisation ça elle sait y faire, et elle bouscule un peu tout le monde. C’est ce qu’on aime chez elle.
La fin est terrible, je savais que ça se terminerait par ça et c’est absolument affreux de nous laisser en plan avec ça sous le nez. Heureusement que moi je connais la suite (je plains sincèrement ceux qui ne lisent pas les livres).
En bref ce n’était pas un mauvais film, beaucoup de choses m’ont plu mais… Ça reste une trop longue introduction à la suite, à mon avis.

Le détail qui tue : mon cinéma passe les films en VO, quel plaisir d’aller voir les films en VO…

Bande annonce : 

h1

Le Labyrinthe

octobre 15, 2014

Le-Labyrinthe-Affiche-FRSynopsis : Quand Thomas reprend connaissance, il est pris au piège avec un groupe d’autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit. Il n’a plus aucun souvenir du monde extérieur, à part d’étranges rêves à propos d’une mystérieuse organisation appelée W.C.K.D. En reliant certains fragments de son passé, avec des indices qu’il découvre au sein du labyrinthe, Thomas espère trouver un moyen de s’en échapper.

Avis : ah purée de bon sang de bois que c’était bien (au moins ça c’est dit). Ce qui m’a poussé à aller voir ce film tient en deux choses : j’ai juste adoré cette trilogie (vous avez pas encore lu les livres mais qu’attendez-vous?), et ensuite j’adore Dylan O’Brien. Genre beaucoup comme ça et du coup j’avais très envie de le voir incarner le rôle de Thomas. Et que dire à part : il est juste parfait. Ce mec a un don, il joue ultra bien, il nous fait oublier les autres personnages qu’il a incarné pour faire un Thomas… Comme je l’avais imaginé. Je peux vous dire qu’il est passé dans le rang « acteur chouchou », et c’est sans personnalité aucune que je vais suivre sa carrière et penser à mater les autres films/séries qu’il fera. Fin de la parenthèse, parlons du film. Il contient pas mal de différences avec le livre, beaucoup de libertés ont été prise, quelques petits détails m’ont chiffonné mais j’ai trouvé qu’ils avaient bien géré. Le fond est bien là, les libertés ne changent pas les caractères des personnages, les amitiés et inimitiés sont les mêmes, et ça apporte un autre point de vue de l’histoire, du coup le film a sa propre vie et c’est pas mal (même si du coup le labyrinthe perd un peu de sa signification, mais passons). Revoir certains personnages m’a totalement bouleversifié. J’adore Teresa, c’est définitif. Newt a une tête de bébé, il est trop chou. J’aurais voulu plus voir Minho. Tout comme dans le livre l’ambiance est très prenante, étouffante par moment, puis il y a des passages drôles qui permettent de respirer. La fin m’a brisé le coeur, comme dans le bouquin.
Et vraiment je suis complètement cinglée à la sortie de ce film, je sautille partout, j’arrête pas d’en parler et j’ai juste qu’une envie? Le revoir.

Je stress un peu pour le deux. Il va y avoir Brenda.
Je déteste Brenda.

Bande annonce : 

h1

Au premier regard

septembre 27, 2014

au-premier-regard-cinema-metzSynopsis : C’est la fin de l’été à São Paulo. Leonardo, 15 ans, est aveugle. Il aimerait être plus indépendant, étudier à l’étranger, mais aussi tomber amoureux. Un jour, Gabriel, un nouvel élève, débarque dans sa classe. Les deux adolescents se rapprochent et progressivement, leur amitié semble évoluer vers autre chose. Mais comment Leonardo pourrait-il séduire Gabriel et savoir s’il lui plait puisqu’il ne peut pas le voir ?

Commentaire : le synopsis est un peu nul non?

Avis : J’ai regardé ce film avec ma sœur hier soir, quand j’ai su qu’ils allaient faire un film sur le court métrage « Eu Nao Quero Voltar Sozinho« , je me suis dit « je veux le voir, je veux, je veux« . Et enfin j’ai eu cette occasion et ce fut merveilleux. J’ai tout simplement adoré. C’était adorable.
J’ai trop aimé les personnages. Leo est trop mignon, j’ai passé mon temps à avoir envie de lui faire des câlins et de l’encourager. Il a par moment du mal à accepter son handicap, d’autant plus que sa mère est trop protectrice avec lui et qu’il a parfois l’impression d’étouffer et de ne pas être libre, juste parce qu’il est différent. Sans compter ses camarades de classe que j’ai eu envie de gifler tout au long du film.
J’ai aussi apprécié Giovanna, par un moment elle m’a un peu saoulé et je l’ai trouvé stupide et injuste, même si je comprends son comportement (digne d’une ado), et dans l’ensemble c’est quand même une fille super.
J’ai adoré Gabriel, j’ai vraiment aimé sa façon de complètement oublier que Leo est aveugle, et de s’en moquer, de penser que Leo peut faire pleins de choses peu importe qu’il soit aveugle (même faire du vélo ou danser), il est hyper drôle, hyper gentil, et j’ai un gros coup de cœur sur ses bouclettes (et son sourire).
Puis alors l’histoire, hyper rafraîchissante, hyper mignonne, ça fait vraiment du bien des films un peu marshmallows dans ce genre là parfois. On y croise des problèmes d’adolescents, on y fait la rencontre des premiers pas vers l’amour, et moi j’ai passé un super moment. J’en veux encore. Je sens que ce film va faire partie de mes chouchous, que je vais regarder dès que je vais avoir besoin de rondoudous et d’amour tout mignon.
C’était super !

La bande annonce : 

Le court métrage : 

h1

Sin City 2 : J’ai tué pour elle

septembre 20, 2014

Sin-City-2Synopsis : Dans une ville où la justice est impuissante, les plus désespérés réclament vengeance, et les criminels les plus impitoyables sont poursuivis par des milices.
Marv se demande comment il a fait pour échouer au milieu d’un tas de cadavres. Johnny, jeune joueur sûr de lui, débarque à Sin City et ose affronter la plus redoutable crapule de la ville, le sénateur Roark. Dwight McCarthy vit son ultime face-à-face avec Ava Lord, la femme de ses rêves, mais aussi de ses cauchemars. De son côté, Nancy Callahan est dévastée par le suicide de John Hartigan qui, par son geste, a cherché à la protéger. Enragée et brisée par le chagrin, elle n’aspire plus qu’à assouvir sa soif de vengeance. Elle pourra compter sur Marv…
Tous vont se retrouver au célèbre Kadie’s Club Pecos de Sin City…

Avis : J’avais adoré le premier film, j’ai adoré ce deuxième film. Une chose à savoir je n’ai jamais lu le comic, je ne sais pas du tout si je compte le lire un jour ou pas, mais il est clair que ces films font une forte impression sur moi. La suite est géniale (et heureusement parce que qu’est ce que je l’ai attendu). Au delà de l’histoire ce que j’adore dans Sin City c’est l’esthétique du film. Tout est en noir et blanc, en gris. Il y a un fort jeu de couleur qui apparaît alors, des personnes qui apparaissent toute en couleur, où juste une partie d’eux. C’est très très fort, très puissant. Les cadrages sont super bien pensés, tout est réfléchis et donne un sens à ce qu’il se passe, j’adore.
Les personnages aussi sont hyper plaisants. Dans cet opus, c’est Marv mon chouchou, j’adore cette grosse brute épaisse, certes il est violent, dangereux, fort comme un camion, mais il respecte certaines personnes et ceux en qui il a confiance il se sacrifierait pour eux. Le personnage d’Ava est époustouflant, cette femme est très maligne, sait comment utiliser sa meilleure arme : son corps et ses charmes, je regrette un peu qu’elle passe plus des trois quart du film à poil (pas besoin de se casser la tête pour son costumes), selon moi elle avait pas besoin de ça. J’adore également Dwight qui se fait manipuler, mais qui essaie de s’en sortir en allant dans la vieille ville, retrouver les prostituées (et bon sang je les adores elles, j’adore comme elles défendent leur territoire et la force qu’elles ont).
Le passage avec Johnny (joué par Joseph Gordon-Levitt) était – bizarrement – assez mignon. J’ai beaucoup aimé, c’était moins violent que le reste (mais assez violent quand même), mais le personnage m’a pas mal touché.
Et puis la fin avec Nancy était superbe, même si Nancy m’a fait énormément de peine.
J’aurais voulu que la fin soit moins brutale (bah oui j’en voulais encore).
L’histoire est plutôt intéressante en soit, on a plusieurs histoires dans une seule, comme dans le premier film, et c’est intéressant de voir comment les choses se croisent (c’est un peu moins flagrant que pour le premier ceci dit, c’est un peu dommage. Ici Marv est celui qui croise les histoires).
Bref un super film, très sombre et hyper violent, mais avec une superbe esthétique, des personnages attachants et très forts. J’étais vraiment super contente de pouvoir voir ce deuxième opus.

h1

Divergent(e)

avril 21, 2014

DivergentSynopsis : Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes.

Avis : j’ai tout simplement adoré. J’ai passé un moment génial en allant au cinéma hier soir, j’étais à fond dans le film et vu les roucoulements qu’il y a eu dans la salle à certains moments je ne pense pas être la seule. C’est marrant parce que je n’avais plus aucun souvenir du livre, mais en revoyant le film je me suis rappelée de pleins de trucs (en avance en plus). Ils ont assez bien respecté le bouquin je pense et ils ont vraiment gérer pour l’histoire, les scènes d’action et d’émotion, et surtout pour l’histoire d’amour.
Dès le début on est plongé dans l’univers avec la voix off de Tris qui nous raconte son monde et nous en fait la présentation, et c’est super agréable. J’ai adoré la scène du miroir qui est très bien faite (et dont je me rappelait très bien dans le bouquin). Tris est un personnage que j’adore, que ce soit dans le tome 1 ou dans le 2 (je sais qu’elle a été beaucoup critiqué dans le 2 mais je n’ai jamais été d’accord avec ce qui était dit sur elle) et là elle gère de la fougère, je l’ai surkiffé. L’actrice est très jolie et très simple en même temps, et elle a de ces beaux yeux c’était hallucinant, tout le film j’ai fais que mater ses yeux tellement je les trouvais incroyable. J’avais peur pour Quatre en voyant l’acteur, mais son jeu est hypeeeeeeer convainquant et finalement je l’ai lui aussi totalement adoré. J’ai beaucoup aimé Christina également, son franc parler me fait toujours délirer, j’ai aimé Will et Al mais moins que dans le livre car je les ai trouvé moins présent. Peter est un enfoiré à baffer, Jeanine est horrible (mais qu’est ce que Kate Winslet joue bien la garce), Eric est insupportable. Et Caleb… Je ne saurais même pas quoi penser de lui.
Les parents de Tris m’ont hyper touché, surtout sa mère, elle était fantastique, j’ai adoré la relation mère/fille du film.
L’histoire d’amour est pleine de tensions, trop adorable, elle prend son temps tout comme dans le livre et je dois dire que je l’adore. Dans ce film je me suis souvenue de pourquoi j’aimais autant Quatre et pourquoi j’adorais le Tris/Quatre (parce que dans le tome 2, Quatre m’avait tellement gonflé que j’avais insupporté aussi bien le personnage que le couple), c’était hyper mignon, et drôle en même temps. C’était tout chou, et juré on a tous soupiré dans la salle à chaque scène mignonne entre eux.
Les audacieux sont terribles, j’ai adoré leur groupe, on est pris dans leur ambiance, leur cordialité, leur folie aussi, c’est trop super !
La fin m’a complètement achevé, j’ai pas arrêté de chialer ou de vouloir baffer Jeanine, c’était magnifique et hyper horrible en même temps. Y a des réparties terribles, je jubilais et la seconde d’après je chialais comme si c’était la fin du monde, c’était un moment hyper intense. Néanmoins je me souviens avoir encore plus chialé avec le livre…
Finalement le seul petit reproche que je pourrais faire c’est que j’ai trouvé les personnages secondaires (tel que Will ou Al par exemple) un peu trop absent, on ne sait même pas que Christina et Will sortent ensemble, alors que je trouve ça hyper important pour la suite. Les relations d’amitié sont finalement peu exploitées et j’ai trouvé ça dommage, mais bon. Ça n’a pas du tout gâché mon visionnage et j’ai hâte de pouvoir me l’acheter en DVD pour mater la VO qui a mon avis sera encore plus terrible.

Mon ressenti : 
pigeon banh-bao-2-smiley-043 big-head-smiley-020cat 24

Le blablatage : pourquoi Divergente? Avec ce e… Certes Tris est divergente, mais le fond de l’histoire parle bien de la divergence, et des divergents en général, pas que de Tris… Alors ça me gêne un peu que le titre soit réduit au seul personnage de Tris… Je dis ça, je dis rien. De toute façon Nathan ils ont fumé la moquette avec ce livre,presque tout le monde le dit et je suis assez d’accord.

L’anecdote : j’ai gagné ma place de cinéma, et c’est assez rare pour être souligné. J’étais vraiment contente je l’avoue.

La bande annonce :