Archive for juin 2019

h1

De bons présages, Terry Pratchett & Neil Gaiman

juin 28, 2019

51T5iBIkQaL._SX307_BO1,204,203,200_Résumé : L’Apocalypse aura lieu samedi prochain, après le thé ! Ainsi en ont décidé, d’un commun accord, les forces du Bien et du Mal.

L’Antéchrist va fêter ses onze ans. Son éducation a été supervisée par un ange, Aziraphale, et un démon, Rampa, résidents sur Terre depuis l’époque de la première pomme.

Mais voilà, suite à un coup du sort, l’enfant a été échangé à la maternité. Le vrai Antéchrist se nomme Adam et vit dans la banlieue londonienne. Et ça, ça change tout ! Une course contre la montre commence alors pour l’ange et le démon qui, finalement, se disent que la race humaine ne mérite pas son sort…

Avis : Comme la série vient de sortir, j’étais curieuse de d’abord lire ce livre de deux auteurs que j’aime beaucoup. Et c’est sans regret, car si je n’ai pas dévoré cette lecture je m’en suis délectée et j’ai fais durer le plaisir.
C’était très bien partie, parce que dès le début on sent l’humour dans l’écriture, c’est parfois subtile et souvent assez ironique, en tout cas j’ai tourné les pages en me régalant et en riant souvent. On fait la connaissance de l’ange Aziraphale et de Rampa le démon et s’ils ne sont pas tout à fait amis, ils ont une sorte d’Accord tous les deux (et il faut l’avouer, ils s’entendent plutôt bien). Rampa n’a pas vraiment envie de voir la Terre détruite parce qu’il s’est attaché aux humains, Aziraphale est dans le même cas, du coup ils vont comploter pour essayer de changer les choses.

En plus de l’écriture et de l’histoire, j’ai adoré les personnages. Ils sont tous un peu étranges, entre Anathème Bidule qui suit consciencieusement LE livre d’Agnes Barge, ou Newton Pulcifer qui fait partie de l’Inquisition avec son patron Shadwell qui m’a paru à moitié fou (et pas qu’à moitié, en fait).
Je me suis énormément attachée à Adam également, c’est un enfant de onze ans qui traîne avec ses amis et ils ont énormément d’imaginations. Et bien sûr j’ai adoré Rampa (et sa voiture) et Aziraphale, ainsi que leur relation toute douce.

En bref, c’était une lecture absolument délicieuse, complètement perchée et très douce à la fois malgré ce qu’il se passe. On parle d’Apocalypse, pourtant le ton était très léger. J’ai bien aimé la fin également. C’était donc très plaisant et je vais regarder la série.

Phrases post-itées : 
« Il avait été un ange, jadis. Il n’avait pas cherché à déchoir. Il avait eu de mauvaises fréquentations, voilà tout. »

« On comprendra peut-être mieux les affaires humaines si on établit clairement que ce ne sont pas des gens fondamentalement bons ou des gens fondamentalement mauvais qui sont à l’origine des plus grands triomphes ou des plus grandes tragédies de l’Histoire, mais des gens qui sont fondamentalement  des gens. »

« L’Apocalypse ne se produit qu’une fois, tu sais. On ne te donne pas l’occasion de recommencer jusqu’à ce que tout se passe comme prévu. »

« C’est déjà assez difficile d’être les gens, sans que d’autres viennent vous brouiller les idées. »

Publicités
h1

Agatha Raisin enquête tome 6 : Vacances tous risques, M.C. Beaton

juin 23, 2019

arton18547-53772Résumé : God damned ! Voilà que James Lacey, le charmant voisin d’Agatha Raisin, a disparu ! Renonçant à lui passer la bague au doigt, comme il le lui avait promis.

C’est mal connaître Agatha. Délaissant son village des Cotswolds pour Chypre, où James et elle avaient prévu de célébrer leur lune de miel, elle part sur les traces de l’élu de son cœur, bien décidée à lui remettre la main dessus ! Mais à peine l’a-t-elle retrouvé, pas le temps de s’expliquer : une touriste britannique est tuée sous leurs yeux. Fidèle à sa réputation, Agatha se lance dans l’enquête, quitte à laisser filer James, las de ses excentricités…

Avis : J’ai moins aimé ce tome-là, mais je l’ai quand même dévoré. Disons simplement que j’ai trouvé James insupportable et je voulais vraiment qu’Agatha le laisse tomber. Il se comporte comme un goujat, il est limite méchant, et il reporte la faute sur elle. Du coup, j’avoue que j’ai beaucoup moins ris. Il y a aussi une scène avec Charles qui m’a énormément dérangé. Mais à part ça, j’ai quand même apprécié ma lecture et cette nouvelle enquête d’Agatha.

Agatha se lance à la poursuite de James et débarque à Chypre où elle va rencontrer des gens qu’elle trouve plutôt désagréables (et moi aussi). Sauf que l’une de ces touristes va être assassiné et bien entendu, Agatha va s’en mêler et chercher qui a fait le coup. Dans ce tome, Agatha est souvent blessée (notamment par James) et ne m’a pas autant fait rire que d’habitude, parce que j’ai eu de la peine pour elle. Elle échappe aussi à des menaces de mort. L’enquête se passe à l’image des autres tomes, de façon désordonnée et c’est finalement un détail qui met tout à plat.

Malgré ses défauts donc (un peu sexiste, parfois un peu facile et rapide, et un James insupportable) j’ai bien aimé ce tome-là, et finalement la fin est légère et m’a fait rire. J’ai très envie de continuer cette série, car à défaut d’être extraordinaire, elle est divertissante et j’aime beaucoup.

h1

Passé sous silence, Anne Perry

juin 22, 2019

couv33157889Résumé : La fête donnée en l’honneur du prochain mariage de Miriam Gardiner dans la maison londonienne de son fiancé, Lucius Stourbridge, aurait dû être l’un des plus beaux jours de sa vie. Mais la future mariée quitte précipitamment la réception sans donner d’explication.
Soucieux d’éviter le scandale, Lucius demande à William Monk de mener l’enquête. D’habitude peu concerné par les affaires conjugales, Monk semble bouleversé par la détresse du jeune homme et accepte de se charger de l’affaire. Son récent mariage avec Hester Latterly l’aurait-il rendu sentimental ?

Avis : Cela faisait longtemps que je n’avais pas poursuivis ma lecture des enquêtes de Monk et Hester, mais ayant envie de policier, je me suis dis que ce serait pas mal de continuer la série. Du coup voilà c’est chose faite. Dans ce tome Monk et Hester sont mariés, et je les ai trouvé trop mignons, même si bien sûr ils n’hésitent pas à être franc l’un envers l’autre. Et Monk se retrouve à devoir résoudre une enquête qui paraît complètement perdu d’avance. Partant à la recherche d’une femme qui s’est enfuis avant son mariage, sans donner d’explication. Et elle refuse de révéler la vérité.

Comme tout Anne Perry, nous avons une partie enquête et une partie au tribunal, où l’enquête se poursuit. C’est plutôt mal partie dès le début, mais toute la lumière sur l’enquête est faite à la fin. J’avais deviné qui avait fait le coup, j’avais aussi compris pourquoi. Je savais également ce que cachait Miriam. J’avais deviné la plupart des choses, mais encore une fois, j’étais super contente d’avoir eu raison et d’avoir tapé juste.

J’aime toujours l’écriture d’Anne Perry et ses histoires, même si elles sont souvent tristes. Elle parle très bien des problèmes des femmes de cette époque, la médecine aussi et des injustices. Quand j’en lis un, je veux toujours en lire plus, mais ce ne sera pas pour tout de suite.

En bref, une très bonne lecture, très contente de retrouver Monk et Hester dans cette enquête.

h1

Les détectives du Yorkshire tome 1 : Rendez-vous avec le crime, Julia Chapman

juin 17, 2019

Les-Detectives-du-Yorkshire-tome-1-Rendez-vous-avec-le-crimeRésumé : Quand Samson O’Brien débarque sur sa moto rouge à Bruncliffe, dans le Yorkshire, pour y ouvrir son agence de détective privé, la plupart des habitants voient son arrivée d’un très mauvais oeil. De son côté, Delilah Metcalfe, génie de l’informatique au caractère bien trempé, tente de sauver de la faillite son site de rencontres amoureuses. Pour cela, elle décide de louer le rez-de-chaussée de ses locaux. Quelle n’est pas sa surprise quand son nouveau locataire se révèle être Samson ? et qu’elle découvre que son entreprise porte les mêmes initiales que la sienne ! Les choses prennent un tour inattendu lorsque Samson met au jour une série de morts suspectes dont la piste le mène tout droit… à l’agence de rencontres de Delilah !

Avis : Samson est de retour dans sa ville natale, mais ça ne se passe pas très bien. Les habitants se souviennent de lui et pas en bien, à peine arrivé et il est rejeté par toute la communauté. Pourtant, il va quand même s’installer et ouvrir une agende de détective dans les même locaux que Delilah, une amie d’enfance qui prend très mal son retour. Mais celle-ci étant au bord de la faillite, a besoin de l’argent que lui propose Samson pour louer ses locaux. Et alors que tout le monde pense que son agence de détective ne marchera jamais, quelqu’un vient lui faire une demande. La mère d’un homme mort soit disant par suicide, ce qu’elle refuse de croire. Samson va donc se lancer dans l’enquête.

J’ai adoré ma lecture, j’ai aimé l’installation du décor de cette petite ville du Yorkshire où tout le monde connait tout le monde et où ça jase sans cesse, si bien que personne ne peut garder de secrets bien longtemps. Samson est immédiatement détesté par la plupart des gens, et le pourquoi de son retour est pour l’instant un mystère. Plus qu’une simple enquête, on a vraiment l’histoire de cette petite ville, la vie de ses habitants, les ragots et l’histoire de Samson et celle de Delilah. Je n’ai pas vraiment apprécié comment était traité Samson au début, j’ai trouvé les gens assez injustes avec lui. Mais petite à petit, il arrive à se faire une place, et son enquête avance. Au début, comme le reste de la population, il pense à un suicide, faute de preuves, mais voilà qu’il va trouver des choses suspectes et que son enquête va le mener tout droit vers Delilah.

Si à ma lecture, j’ai deviné le mobile et l’assassin, j’étais super ravie d’avoir eut raison et je ne me suis pas du tout ennuyée. Ce livre se dévore bien tranquillement et je n’ai pas vu les pages passées. Des questions restent en suspends, donc il est très important de lire cette série de livres dans l’ordre, et j’ai vraiment très très envie de lire la suite et d’en apprendre plus sur Samson, Delilah et les autres. J’ai envie de savoir ce que certain personnages manigances, et la raison du retour de Samson. Je suis aussi très curieuse de voir la prochaine enquête.

En bref, c’était vraiment une chouette lecture, un bon petit policier sympa et attachant.

h1

À un fil, Rainbow Rowell

juin 14, 2019

A Un Fil (P) V4 (16).inddRésumé : Georgie est au trente-sixième dessous : cela faisait des années que son mariage battait de l’aile, mais cette fois, c’est la fin. Alors que son mari est parti passer Noël avec ses enfants dans le Nebraska, elle reste seule à Los Angeles, car elle a pris la fâcheuse habitude de faire passer sa carrière avant sa famille. C’est alors qu’elle tombe sur un vieux téléphone jaune à cadran rotatif. Contre toute attente, cette antiquité va lui permettre de faire un bond de quinze ans en arrière et de communiquer avec Neal dans le passé. N’est-ce pas l’occasion rêvée pour résoudre leurs désaccords et retomber amoureux comme au premier jour ?

Avis : Cette chronique va être difficile à écrire parce que j’ai l’impression de n’avoir rien à dire. Rainbow Rowell est une autrice que j’adore et donc je voulais enfin lire ce livre. Sauf que j’ai eu beaucoup de mal à m’y plonger. J’ai trouvé l’histoire assez longuette, beaucoup de retour en arrière, beaucoup de blabla, et si j’ai vraiment apprécié Neal, j’ai totalement détesté Seth. J’aimais pas du tout sa relation avec Georgie, je le trouvais limite méchant et pas drôle du tout (ce qui est bête pour quelqu’un qui doit pondre des scénarios comiques). Je me suis beaucoup attachée à Georgie, à ses doutes, et son amour pour Neal et sa carrière à la fois. Mais elle et son mari s’aiment vraiment, malgré les difficultés, et cette fois alors que Neal part sans elle chez sa mère en emmenant leur fille pour fêter Noël, Georgie prend peur. Peut-être que son mariage bat de l’aile. C’est alors qu’elle trouve un vieux téléphone et va appeler Neal avec. Sauf que voilà, elle va tomber sur son mari, mais celui d’il quinze ans, avec qui elle n’était même pas encore marié.

Je m’attendais à ce qu’il y ait beaucoup de passage entre eux deux au téléphone, mais finalement pas tant que ça. Le livre se coupe entre ce qu’il s’est passé entre eux et la difficulté pour Georgie d’être ainsi séparé de son mari. Et je l’avoue, je me suis un peu ennuyé. Je ne voyais pas bien où on allait. Certaines scènes étaient carrément chiante et j’avais par moment hâte d’arriver à la fin. Celle-ci par chance m’a ému et a un peu redoré mon avis sur le livre. Parce qu’au final c’était quand même plutôt mignon, et j’adore l’écriture de Rainbow Rowell, qui nous fait ressentir des trucs dingues. Et la relation de Neal et Georgie est loin, très loin, d’être parfaite, mais je l’ai trouvé vraiment belle.

En bref, une lecture en demi-teinte, un peu longuette à la lecture mais une histoire d’amour mignonne et une fin émouvante.

h1

Connexion immédiate, Mary H.K. Choi

juin 11, 2019

connexion immédiateRésumé : Penny entre à l’université à Austin, à des kilomètres de sa mère, de ses années lycée, de son ancienne vie, enfin !
Sam, lui, est bloqué. Dans sa tête, dans son cœur… Avec 17 dollars en poche et un ordinateur moribond, il a un job dans un café, espérant travailler dans le cinéma.
Quand leurs chemins se croisent, ces deux êtres maladroits partagent rêves et angoisses par SMS et feraient tout pour ne surtout pas… se revoir !

Avis : Voici l’histoire de Penny et de Sam qui vont se rencontrer et commencer à s’envoyer des SMS. Devenant ainsi « la personne d’urgence à contacter ». Penny est une fille un peu renfermée, qui passe du coq à l’âne quand elle discute. Sam, lui, a des problèmes d’argents et avec son ex qui le mène par le bout du nez.
Leur rencontre, va les rendre accro à leur portable, mais s’ils s’envoient des tonnes de messages, Penny refuse de revoir Sam en vrai.

Cette petite lecture était comme un bon beignet à la framboise. Sucrée, succulente. Et chaque bouchée était agréable. Je me suis immédiatement attachée aux deux protagonistes. Penny est assez renfermée sur elle-même, mais elle est attachante quand elle s’ouvre, elle est assez direct. Penny manque de confiance en elle, et a des problèmes avec sa mère. Sam, lui, fait des gâteaux qui ont l’air extrêmement bons, il est gentil aussi et très attachant. J’ai moins aimé les personnages qui gravitaient autour d’eux. J’ai détesté Lorraine, l’ex de Sam. J’ai eu du mal avec Jude et Mallory, mais petit à petit je les ai aimé. Je ne savais pas quoi penser de la mère de Penny, Céleste, je la trouvais irresponsable, mais pas détestable.

Plus on en apprend sur Penny et Sam et plus on les apprécie. Penny cache des secrets, Sam a une vie galère. Et franchement j’ai vraiment adoré leur relation, comment elle se met en place, la façon dont ils se parlent. J’en voulais encore plus, plus de petits moments entre eux. J’aimais bien aussi leurs passions. Celle de Penny pour l’écriture, je me suis beaucoup identifiée en elle pour ça, et celle de Sam pour le cinéma.

La fin est peut-être un peu abrupt, mais elle m’a tout de même plu. Je me dis que j’en aurais bien voulu encore un peu. C’était un super livre.

Phrases post-itées : 
« À lui seul, Sam était la preuve qu’il existait de la vie sur d’autres planètes. »

« C’est pas toi qui choisis l’art, c’est l’art qui te choisit. L’important, c’est de s’y mettre, de pas laisser mourir son talent. Sinon tu meurs avec. »

h1

Trois jours et une vie, Pierre Lemaitre

juin 9, 2019

9782367621951-001-TRésumé : « À la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt.
Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir.
Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien… »

Avis : C’est l’histoire d’Antoine que l’on suit sur plusieurs années. Antoine, traumatisé par la mort du chien de ses voisins, va commettre un crime qui va changer sa vie. Et tout va basculer.

Sincèrement, je suis déçue par ce livre. Je me suis pas mal ennuyée à l’écoute, et j’ai voulu arrêté, mais j’ai tenu bon jusqu’au bout en espérant une grosse révélation. Sauf que ce qu’on apprend, n’a pas été à la hauteur de mon impatience, et j’ai fini cette lecture avec comme réflexion « tout ça pour ça ? »
Les gros bémols tiennent de quelques remarques sexistes que j’ai soulevé, des scènes aussi dont je me serais bien passée.

Honnêtement, je ne sais pas à quoi je m’attendais mais même si j’ai éprouvé beaucoup d’empathie pour Antoine, il a fini par me taper sur le système vers la fin, et les derniers chapitres m’ont paru longuet au possible.

Ce n’est pas une mauvaise histoire, c’est simplement pas du tout ce à quoi j’aspirais, et que la fin m’a tellement déçu qu’au final j’ai l’impression d’avoir perdu mon temps. Je pense que j’en attendais trop, tout simplement.

En bref, lecture mitigée mais comme j’aime bien l’auteur, je compte bien tenter d’autres livres de lui.

Avancement de mon DP : 
20190609_121130