Archive for janvier 2014

h1

Mes acquisitions de fin janvier 2014

janvier 31, 2014

Une petite vidéo pour montrer 20 livres que j’ai eu les deux dernières semaines de janvier.

Publicités
h1

Binôme de Janvier

janvier 29, 2014

Sur club de lecture chaque mois sera proposé de participer à un binôme, je vais essayer d’y participer le plus souvent. On choisi une lecture pour son binôme qui nous en choisis une en retour.

binome10

Netsuya m’a choisi : Aliénor tome 1 : le Règne des Lions de Mireille Calmel
Aliénor 1

Je lui ai choisi : Demain, j’arrête de Gilles Legardinier
demain j'arrête

h1

Aliénor tome 1 : le Règne des Lions, Mireille Calmel

janvier 29, 2014

9782266229913-0

Attention lire cet avis peut spoiler le lit d’Aliénor de la même auteure. 

Résumé : 1154. Aliénor fait son entrée à la cour d’Henri Plantagenêt, son nouvel époux. Le pays entier tombe aussitôt sous le charme de cette reine à la grâce envoûtante. Très vite, guidée par son sens aiguisé de la politique, l’impétueuse Aliénor prend les rênes du royaume. Cependant, certains sont prêts à tout pour rompre cette alliance. Loanna de Grimwald, conseillère de l’ombre, descendante de la lignée des grandes prêtresses d’Avalon, doit absolument les en empêcher…

Dix ans après nous avoir conquis dans Le lit d’Aliénor, la duchesse d’Aquitaine revient, toujours aussi ensorcelante.

Avis : Comme j’avais adoré le lit d’Aliénor, j’avais assez hâte de lire la suite. Voilà qui est fait et mon seul regret c’est de ne pas avoir le tome 2 sous la main. Au début j’ai eu un peu peur car je n’accrochais pas, le démarrage était assez long et je l’avoue je m’ennuyais. Il ne se passait vraiment rien, mais bientôt l’intrigue a vraiment démarré et je dois dire que je n’ai pas été déçue.
Quelle femme cette Aliénor, traversée par des malheurs, elle réussit toujours à se relever, elle ne se laisse pas faire et elle a vraiment une grande présence. Son caractère la rend très attachante même quand elle se montre un peu capricieuse. Je l’adore tout simplement. J’ai totalement détesté Henri, à côté d’elle je l’ai trouvé vraiment lamentable, lâche même par moment, stupide le plus souvent. Certes il a de bons agissements, mais il est terriblement égoïste, il m’a vraiment énervé la plupart du temps, et ce qu’il fait à Loanna est tout simplement impardonnable. Après tout ce qu’elle a fait pour lui…
D’ailleurs on a aussi le droit à l’histoire de Loanna, c’est un personnage fictif, une femme qui possède la magie et l’amour, et qui adore Aliénor et ferait tout pour l’Angleterre. J’aime beaucoup son histoire d’amour avec Jaufré dans ce tome là. Et sa relation avec ses enfants, j’ai adoré autant sa fille que son fils. J’aime beaucoup Loanna, elle aussi c’est une femme forte et qui fait de son mieux pour aider Aliénor et Henri.
Ce tome m’a tiré des larmes je l’avoue et la fin m’a perturbé. Il est composé d’intrigues et d’histoire d’amour également, de guerre et de vengeance. C’était vraiment bien et entraînant même si ça m’a serré le cœur par moment. J’ai très envie de lire la suite, même si je crains que cette histoire ne se termine pas vraiment bien.

Mon avis sur : 
Le lit d’Aliénor 1
Le lit d’Aliénor 2

En plus : j’ai lu ce livre dans le cadre d’un binôme, merci à Netsuya pour son choix, je lui avais choisi Demain, j’arrête de Gilles Legardinier et voilà son avis : ici

Challenges :
52_liv10binome10

h1

L’erreur de l’Epouvanteur, Joseph Delaney

janvier 28, 2014

l'erreur de l'épouvanteur Attention lire cet avis risque de vous spoiler les quatre premiers tomes.

Résumé : Plus que jamais, l’obscur menace le Comté. John Grégory envoie Tom dans le nord, pour qu’il poursuive sa formation auprès d’un autre épouvanteur. Bill Arkwright. Ce dernier habite un moulin hanté, non loin de dangereux marécages, et il se montre un maître implacable. Tom a du mal à supporter ses méthodes !

Détail : j’ai coupé la moitié du résumé, qui selon moi en disait beaucoup trop.

Avis : j’ai beaucoup aimé ce tome 5. La particularité de cette saga c’est qu’une fois qu’on se plonge dans un tome on ne voit pas du tout le temps passer. Il y a de l’action et du suspens, et des créatures bien sympathiques (ou pas). Tom est le narrateur et souvent il s’attire des ennuies, parfois par sa faute, mais parfois malgré lui. C’est un peu le cas dans ce tome-ci. Son nouveau maître Bill est pas le type le plus sympa et Tom va encore être en danger.
Je n’ai pas tellement aimé Bill en fait, même s’il est fort, même si l’entraînement qu’il donne à Tom est bon, il a des façons qui m’ont plutôt déplu et certaines choses de sa part m’ont dérangé. On voit assez peu Gregory dans ce tome là, mais même si je l’adore il m’a énervé aussi sur des trucs tout bête, il est tellement intransigeant, il ne remet rien en question et je trouve ça vraiment dommage. Tom de son côté est beaucoup plus ouvert, il observe et essaie de voir ce qui pourrait se passer. J’adore Alice même si elle oscille entre obscur et lumière, son amitié avec Tom est trop mignonne. Ils ont besoin l’un de l’autre et sont toujours là pour s’aider, c’est vraiment chouette. Même si je voyais venir la révélation de fin de ce tome là, je suis un peu déçue par la décision de Gregory, j’aurais voulu qu’il prenne plus de temps à réfléchir à tout ça. En bref, je trouve ce tome vraiment sympa, et la fin donne vraiment envie de lire la suite.

Tome suivant : 
le sacrifice de l'épouvanteur

Challenges :
couleu10 52_liv10

h1

Top Ten Tuesday n°69

janvier 28, 2014

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani

Les 6 univers livresques dans lesquels vous n’aimeriez surtout pas vivre

1/ Les univers dystopiques : que ce soit Hunger Games, Uglies, le Labyrinthe, Chaos en marche, Delirium, le dernier hiver etc etc. Aucun d’entre eux ne me fait envie, je suis bien heureuse de ne pas y être (pas encore).

2/ Toutes les époques où en France : la femme ne travaillait pas, ne pouvait pas avorter, l’homosexualité était condamné à mort, la peine de mort existait, le père avait tous les droits sur femme et enfant, ou le but de la femme était d’être « bonne pour son mari » et tous ces trucs. Je n’aime pas beaucoup notre époque, mais au moins y a internet. Je connais les livres de Jane Austen et Anne Perry pour ces situations en Angleterre. Faut que je réfléchisse pour la France

3/ Les univers de guerre : que ce soit Leviathan (uchronie steampunk) ou la voleuse de livres (qui là se déroule vraiment dans notre monde), il est clair que je préfère un monde en paix.

4/ L’univers de l’esclave de Carol Berg : honnêtement cet univers est bien décrit et tout et j’adore toute l’histoire qu’il y a derrière, mais il est bof bof pour y vivre.

5/ L’univers de Vivants d’Isaac Marion : et me faire bouffer par un zombie à un coin de rue ? Non merci. D’ailleurs tout univers avec des zombies je passe mon chemin, brrr.

6/ L’univers de 0.4 de Mike A. Lancaster : mais rien ne prouve qu’on y est pas déjà.

Les 4 personnages que vous n’aimeriez surtout pas être, avec qui vous ne changeriez pas de place

1/ Valérie de Hate List de Jennifer Brown : je ne serais clairement pas aussi forte qu’elle.

2/ Jem de Revanche de Cat Clarke : et perdre le centre de son univers ? Trop difficile.

3/ Loanna de le lit d’Aliénor 1 et 2 de Mireille Calmel : elle a vécu des trucs qui me retournent l’estomac.

4/ Théo de des nœuds d’acier de Sandrine Collette : être utilisé comme esclave comme ça, être traité comme un objet… Ce n’est pas un de mes rêves…

h1

Des nœuds d’acier, Sandrine Collette

janvier 26, 2014

Des noeuds d'acierRésumé : Avril 2001. Dans la cave d’une ferme miteuse, au creux d’une vallée isolée couverte d’une forêt dense, un homme est enchaîné. Théo, quarante ans, a été capturé par deux frères, deux vieillards qui ont fait de lui leur esclave.
Comment a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence? Il n’a pourtant rien d’une proie facile : athlétique et brutal, Théo sortait de prison quand ces vieux fous l’ont piégé au fond des bois. Les ennuies, il en a vu d’autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d’eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d’échapper à ses geôliers.

Avis : Tout d’abord je tiens à remercier Le livre de poche pour cet envoie et leur confiance, car je l’ai reçu dans le cadre du prix des lecteurs 2014.
J’ai dévoré ce livre en un rien de temps, on est tout de suite pris par l’histoire et c’est vraiment difficile de s’en détacher malgré ce qui se passe, car on veut en savoir plus, on veut voir si Théo a réussi à s’en sortir et comment, on retient sa respiration, on est choqué aussi que quelque chose comme ça puisse être réel (c’est une histoire certes, mais c’est présenté comme un fait divers qui a vraiment eut lieu, donc on se met facilement dans l’ambiance).
J’ai beaucoup aimé le personnage de Théo, c’est un personnage qui est loin d’avoir eut la vie facile et franchement je trouve qu’il a vraiment la guigne, parce qu’il était enfin libre et voilà que sa vie bascule à nouveau et qu’il se retrouve enfermé dans cette cave. Je dois dire qu’un sentiment de révolte nous prends autant que Théo pour ça, et puis c’est difficile à croire, ce n’est pas possible une chose pareille. Et pourtant si. J’en avais froid dans le dos, c’est terrifiant.
En lui-même ce livre ne fait pas vraiment peur, mais il nous donne des nœuds dans l’estomac et je me suis demandée si j’allais réussir à dormir après une telle lecture (seulement je voulais tellement savoir la suite que je ne l’ai pas posé tant que je ne l’avais pas fini). C’est un thriller passionnant et haletant, il n’y a pas tellement d’action, c’est surtout psychologique mais on nous plonge vraiment dans l’enfer, et chaque fois qu’on se dit « okay ça peut pas être pire » un truc pire arrive. La fin est aussi dérangeante que le reste, elle m’a limite mis les larmes aux yeux.
En bref, c’était une super bonne lecture, très prenante et qui dérange. J’ai adoré.

Le petite plus : l’auteur a fait un portrait chinois de son livre, et j’ai trouvé ça vraiment originale et sympa.

L’anecdote : ce livre était dans ma Wish list bien avant sa sortie en poche, et du coup j’étais vraiment ravie de le recevoir et de pouvoir le lire. Une très bonne surprise et aucun regret.

Challenge : 
52_liv10

h1

Tous les damnés ont froid, Richard Stevenson

janvier 25, 2014

tous les damnés ont froidRésumé : On avait installé un jeune gars un peu gay dans ma voiture. Mort de mort violente. Et ce gars venait de m’expédier deux millions et demi de dollars qui s’étaient perdu en route, avec mission d’en faire cadeau à des honnêtes gens désireux d’assainir la moralité des politiciens d’Albany. Et en plus, il neigeait à coeur fendre…

Avis : il s’agit du troisième tome des aventures de Donald Strachey (des enquêtes devrais-je dire) et le dernier qui a été traduit en France (c’est nul, mais je me mets à l’anglais pour pouvoir les continuer !)
Qu’en ais-je pensé? Si je compare avec le film, je peux juste dire que j’ai grave détesté, parce que le film est trop mignon, me fout la larme à l’oeil et me fait rire aussi, et l’histoire d’amour de Donald et Timothy est juste sublime. Mais si je prends ce livre en lui-même, j’ai bien aimé. L’enquête est très intéressante, et le caractère de Don est à mourir de rire, d’autant plus que quand il a une idée en tête il est vraiment très très difficile de lui faire change d’avis, et pourtant tout le monde s’y met, surtout Timmy évidemment qui n’a pas envie qu’il risque sa peau.
Dans ce tome là, Donald est assez fidèle mais pas par choix mais à cause du SIDA, il préfère rester fidèle à Timmy, bon il a raison hein, mais j’aurais préféré que sa monogamie ne soit pas obligatoire mais plutôt choisi. C’est toujours ce que je reproche dans les livres de Donald Strachey, l’amour entre Donald et Timothy est vraiment très très loin d’être aussi mignon que dans les films.
Mais sinon ça reste un livre sympa, une enquête sympa (avec un fond assez triste et beaucoup de cynisme), et des dialogues de fous qui tournent dans tous les sens et qui font lire le livre très vite. Par contre ça se passe en hiver, comme par ici et j’avais froid en le lisant (bon du coup j’étais dans la bonne ambiance).
Je regrette que la suite ne soit jamais sortit en français, mais je pense me les procurer en VO, en espérant que mon niveau s’améliore.

Bande Annonce de Ice Blue (le film correspondant au livre, sauf que l’histoire a rien à voir) :


Challenge :
52_liv10