Archive for novembre 2012

h1

Bilan du mois de Novembre

novembre 30, 2012

Voici le bilan du mois de novembre, en vidéo. Entre les milliers de euuuh vous pourrez donc voir ce que j’ai lu et aimé.

Publicités
h1

Just One n°7

novembre 30, 2012

https://jetulis.files.wordpress.com/2012/06/just-one.png?w=320&h=160&h=160

Vous pourrez trouver l’idée de ce concept sur ce blog : Les victimes de Louve
Il a lieu chaque mois et complète le bilan du mois, sauf que moi je fais pas de bilan (la flemme) du coup ça comptera comme mon petit bilan à moi.
Principe :  « Il s’agit de faire un choix, juste un, d’où le titre, parmi plusieurs catégories.  »
C’est partie !

Je le fais aujourd’hui et pas demain, car comme je l’ai expliqué, je bosse ce weekend.

1) Un roman coup de coeur.

Trop difficile de choisir, j’en ai eu pleins. Je vais dire Rien que ta peau de Cathy Ytak qui est très court mais qui se dévore. Une histoire très belle.

2) Un univers?

L’univers de l’insoumis de Carol Berg. Un univers assez dur par moment, mais qui peut également se montrer magique. Et en plus il est hyper intéressant.

3) Un personnage?

J’ai envie de dire Aleksander dans l’insoumis de Carol Berg, mais on le voit très peu. Donc Harry Dresden dans le premier tome de Les dossier Dresden de Jim Butcher. Un personnage très drôle, sarcastique et vraiment très sympathique.

4) Un couple?

Aleksander/Seyonne. Euuh difficile à dire, donc je pense que c’est : le Louvine/Mathis dans Rien que ta peau de Cathy Ytak. Un couple très beau, très touchant.

5) Une histoire?

Le prince de la brume de Carlos Ruiz Zafon qui m’a bien foutu la trouille (mais j’adore l’originalité de 100 pages blanches de Cyril Massarotto et de Unique de Alison Allen-Gray)

6) Une déception?

Les confidences de Calypso tome 1 romance royale de Tyne O’Connel, je m’attendais à autre chose et surtout à mieux. J’ai apprécié mais quand même un peu déçu du coup.

7) Une émotion?

Rien que ta peau de Cathy Ytak qui m’a vraiment touché.

8) Un futur époux?

Nicolas dans l’éducation d’une fée de Didier Van Cauwelaert, parce que quand il est amoureux il l’est à fond c’est génial.

h1

Five Day

novembre 30, 2012

http://biblionessa.files.wordpress.com/2012/10/rose-rouge-livre1.jpg?w=396&h=322&h=322J’ai décidé de participer au 30 Days Book Challenge, organisé par Nessa sur son blog : Book’n’love.

Day 05- Favorite female character : Héroine favorite

Elizabeth Bennet dans Orgueil et Préjugés de Jane Austen. Je la trouve trop géniale, surtout pour l’époque. Elle réfléchit et pense par elle-même, elle a pas la langue dans sa poche. Elle a ses petits défauts (un peu orgueilleuse, et avec des préjugés) mais je l’adore, je ne me lasse jamais d’elle quand je lis le livre (que j’ai lu au moins 5 ou 6 fois) !

h1

A lire en décembre

novembre 30, 2012

Je fais cet article aujourd’hui puisque je travaille ce Week-end.

livre à lire

Tiré avec The Hat :

1. Moi et la mer de Weddell, Arnaud Tiercelin
2. Du sang sur Vienne, Frank Tallis
3. Genesis, Bernard Beckett
4. Comme des trains dans la nuit, Anne Percin
5. A comme Association tome 6, Erik L’Homme
6. Le bois enchanté et autres contes, André Dhôtel
7. Tu es moi, Sara Shepard
8. Le dernier jardin t.1 : Ephémère, Lauren DeStefano
9. Défenses et Trahisons, Anne Perry
10. Le nom de la rose, Umberto Eco

Il y aura peut-être des lectures communes, mais il y a un peu de retard, donc je saurai plus tard !

 

h1

Serum saison 1 episode 3, Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza

novembre 29, 2012

 Attention lire cet avis peut VRAIMENT spoiler le plaisir du tome 1 et 2.

Résumé :
Malgré l’aide précieuse du docteur Draken – qui a décodé une partie des visions d’Emily – le détective Lola Gallagher n’a pas réussi à empêcher l’enlèvement du couple Singer. Qui est caché derrière cet enlèvement ? La mémoire d’Emily cache-t-elle leur véritable identité et leur dessein ? Mais surtout : où est passé Draken, devenu introuvable depuis quelques jours ?

Avis :

Lire les avis de l’épisode 1 ici et de l’épisode 2 .

Ces livres peuvent rendre très vite addicts, j’ai mis longtemps à lire ce tome (car je tiens à lire avec la musique, et je lis rarement avec mon ordinateur alors ça a pas été facile de concilier un moment. Là j’en ai profité). Bref, comme les deux autres, j’ai passé un super moment. On est tout de suite plongé dans l’histoire, beaucoup de secrets et de mystères entretiennent le suspens, si au début nous avons assez peu d’action (plus de blabla et de recherches, d’enquête à proprement dites) ce n’est pas grave car on suit très bien les personnages. Dans ce tome-ci, Emily est retrouvé morte et du coup beaucoup de mystères sont enterrés avec elle, très peu de réponses sont donnés, et toutes au compte goûte. Bien sûr il y a l’intrigue principal, mais Lola cache également beaucoup de choses sur sa vie personnelle et on aimerait en savoir plus, pareil pour Draken.
C’est donc un épisode encore vraiment bon, j’ai vraiment envie de comprendre ce qui est arrivé à Emily, qui est réellement Draken (un ennemi? Un dingue? Un gentil qui n’a pas de bol?), je veux connaître le secret de la CIA et ceux de Lola. Je veux tout savoir.
Surtout que la fin nous laisses en plan au milieu d’une scène (comme tout bon épisode de série à suspens qui se respecte, en gros, grmbl !), très dur d’attendre que j’ai la suite.

Pas de phrase post-itée

A suivre…

h1

L’Education d’une fée, Didier Van Cauwelaert

novembre 28, 2012

 Résumé : Que faire lorsque la femme de votre vie décide de vous quitter parce qu’elle vous aime ?

Comment sauver le couple de ses parents quand on a huit ans ?

Une fille à la dérive peut-elle devenir une fée parce qu’un petit garçon a décidé de croire en elle ?

Avec la force, l’humour et le style qui ont fait le succès de tous ses romans, Didier van Cauwelaert, prix Goncourt pour Un aller simple, nous montre une fois encore comment le quotidien le plus cruel peut basculer dans le merveilleux, et la détresse ouvrir le chemin d’une seconde vie.

Avis : Ce livre m’a été offert lors d’un SWAP et ce fut une très bonne surprise, puisque je l’ai beaucoup aimé. Moi et ma sale manie de lire les résumés et de les oublier aussitôt je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, surtout avec un titre pareil. Je ne pensais pas à ça. Une histoire d’amour et de rupture, un mari prêt à tout pour récupérer sa femme, un deuxième papa qui aime le fils d’un autre comme si c’était le sien tout en acceptant le fantôme du vrai père, un type un peu loufoque qui a eut un père un peu loufoque (mais une mère pas très drôle), et voilà donc un personnage que j’ai adoré. Il est le narrateur (l’un des deux narrateurs en tout cas) et il est vraiment excellent, sa façon de voir les choses m’a beaucoup plu, au début il m’a beaucoup fait rire avec le coup de la limousine. C’est un homme qui a gardé un peu son âme d’enfant, et sa façon d’être avec Raoul son fils adoptif j’ai juste adoré. Je l’ai aussi trouvé adorable avec sa femme (même si cette dernière m’énervait à mort).

Le deuxième narrateur est une narratrice, le premier chapitre où elle apparaît je n’ai pas trop compris la coupure dans l’histoire, puis petit à petit cette caissière qui s’appelle  César  entretient un lien avec avec Nicolas (le narrateur  numéro un) et on en apprend plus sur elle, sur sa vie. C’est un personnage hyper touchant que j’ai beaucoup aimé, qui semble un peu endormi tout du long et qui fini par ‘se réveiller’ et c’est vraiment super.

J’ai aussi adoré l’histoire des fées que Nicolas raconte à Raoul (son fils), c’était vraiment trop mignon et attachant. J’ai aimé comment ce père s’attachait à la magie et aux rêves, et surtout comment il ne voulait pas que son fils vive dans la désilusion.

Bref en fait la seule chose que je n’ai finalement pas aimé dans ce livre c’est Ingrid, la femme de Nicolas. Le « je te quitte parce que je t’aime » m’a bien saoulé, et même si on comprends mieux sa raison à la fin, je l’ai trouvé quand même assez lâche et énervante, surtout quand on voit comme son mari l’aime (et surtout en fait le « mais je t’aime mais je te quitte » ça m’agace moi). Enfin je n’aime pas non plus le patron de César, un porc ! J’ai détesté ses collègues aussi, des vraies connes ! Les réactions des gens m’ont parfois fait frisonner, pas mal de choses sont remises en question, comme l’indifférence que les gens peuvent avoir face à certaines situations, comme les gens qui ont le pouvoir sont parfois des salops finis, comme il arrive que des hommes traitent des femmes (et vice versa). C’est touchant mais ça bouleverse aussi je trouve.

En plus ce livre est vraiment super bien écrit, il se lit vite, et on se retrouve vraiment touché par l’histoire de ces deux personnages. Par celle de Raoul. Par celle du père de Nicolas. Ou du grand-père de César. Voilà, je l’ai dévoré, la fin est très belle, et plutôt mignonne et drôle.

Phrase post-itée :
« Il paraît qu’ils ont un nom pour cela, en France, et même une loi : harcèlement sexuel. Mais ils ont aussi le chômage, alors les filles se taisent. » Cette phrase m’a retourné parce que ça montre à quel point la victime est prisonnière, même avec des lois censés la protéger.

3 plus : 
– César, Nicolas, Raoul, trois personnages tellement attachants. Sans parler de l’histoire du papa de Nicolas. Ou bien même de son ancien patron.
– L’histoire qui n’est sans doute qu’une histoire de séparation au début, et qui nous entraînes dans pleins de choses, et surtout une histoire de fée.
– J’adore la couverture de livre de poche. Et j’ai adoré la fin (l’un et l’autre n’ayant rien à voir l’un avec l’autre).

2 moins : 
– Ingrid est un peu saoulante. J’ai eu envie de cogner le patron de César tout du long.
– L’indifférence des gens me retournent l’estomac

h1

Les dossiers Dresden tome 1 : Avis de tempête, Jim Butcher

novembre 28, 2012

 Résumé : Tous les bons magiciens s’appellent Harry, et Harry Dresden est le meilleur. Techniquement, c’est même le seul dans sa « catégorie » : lorsque la police de Chicago est sur une affaire qui la dépasse, c’est vers lui qu’elle se tourne. Car notre monde regorge de choses étranges et magiques… et la plupart ne s’entendent pas très bien avec les humains.

La magie, ça vous flingue un gars en moins de deux !

Avis : Si ce livre m’a plu c’est en particulier grâce à son personnage principal Harry Dresden. Comme il est le narrateur, l’histoire est raconté de son point de vue et j’adore sa manière de causer et de raconter ce qui lui arrive. C’est sarcastique et drôle. J’avais également l’impression de suivre l’histoire d’un détective privé, un peu particulier cependant, puisque celui-ci est magicien. Mais par moment ça faisait vraiment comme dans les vieux polars, la femme un peu bizarre qui vient demander qu’on enquête sur son mari, la vieille bagnole un peu pourri qui fonctionne mal, de l’action, un peu d’humour. Et un enquêteur qui finit par se retrouver embrigué dans une sale affaire et qui se retrouve seul. Et j’ai vraiment apprécié ce petit côté vieux polar. Je n’avais pas du tout du mal à imaginer les choses, sauf peut-être quand Dresden utilisait la magie.

L’enquête est plutôt sympa, Dresden mène deux enquêtes en parallèles qui à priori n’ont rien à voir l’une avec l’autre, retrouver un mari disparu d’un côté et retrouver l’assassin d’un mafieux et d’une prostituée de l’autre côté. Je m’étais à peu près douté de qui était le coupable assez facilement, pour autant cela ne m’a pas dérangé et certaines choses m’ont surprises, je n’avais pas tout deviné loin de là.

Au niveau des personnages je les ai tous aimé, surtout Tut-Tut que j’ai trouvé trop mignon et très drôle, bien qu’on ne le voit pas beaucoup finalement (une seule toute petite apparition, mais quelle apparition ahaha !). Harry Dresden est excellent, j’ai passé un super moment avec lui, drôle, sarcastique, parfois plutôt malin, et parfois pas, franchement il est vraiment chouette. J’ai aimé la fliquette (mais pas celui qui bosse avec elle), et la journaliste (malgré son côté fouineuse). La vampire m’a un peu fait flipper, mais en même temps je l’ai trouvé touchante (encore un personnage qu’on voit assez peu) ainsi que le mafieux (je n’avais pas du tout confiance en lui, mais il est intéressant quand même). Il y a également un crâne qui parle (qui m’a fait mourir de rire) et un gros chat. Bref à part Morgan (que j’ai franchement détesté, je l’ai trouvé stupide, saoulant, méchant) j’ai beaucoup aimé les personnages.

Je compte lire le deuxième tome, en espérant qu’il soit aussi bien que le premier.

pas de phrase post-itée.

3 plus : 
– Les personnages, surtout Dresden et Tut-Tut
– L’écriture sarcastique et le point de vue de Dresden plutôt marrant
– Le côté vieux polar

3 moins : 
– J’ai détesté Morgan
– J’aurais voulu voir plus Tut-Tut (peut-être dans le prochain tome?)
– J’avais parfois du mal à visualiser les scènes de magie, mais bon