Archive for février 2019

h1

Rois de cendres, K. Ancrum

février 28, 2019

roisdecendresRésumé : August et Jack n’ont jamais fait partie du même monde. August est discret, alors que Jack est la star du lycée. Pourtant, tous deux partagent bien des secrets, à commencer par leur amitié qui remonte à l’enfance. Quand Jack semble envahi par des hallucinations inquiétantes, c’est le monde d’August qui s’effondre. Il réagit alors de la seule façon qui lui semble envisageable : en plongeant dans la folie de Jack.

Avis : Je viens de me prendre une claque monumentale.
En fait, j’ai croisé ce livre totalement par hasard, et je suis tombée amoureuse de la couverture, puis du résumé, et il a atterrit dans mon sac. Il m’attirait tellement qu’il fallait que je le lise immédiatement, plutôt que de le laisser mourir dans ma PAL un temps, comme d’autres livres.
Ce livre c’est l’histoire d’August et de Jack qui sont amis d’enfance, mais qui ne se montrent pas trop ensemble au lycée. Jack joue au foot et a du succès, une petite amie, tandis qu’August essaye d’être transparent et deal de la drogue pour gagner assez d’argent pour payer le loyer. Quand Jack commence à avoir des hallucinations, August va plonger dans sa folie pour tenter de l’aider.
En plus d’un sublime travail éditorial, ce livre m’a retourné le cœur avant de le secouer dans tous les sens. Je n’étais pas sûre du tout de survivre à cette lecture, mais c’était impossible pour moi de m’arrêter de lire. Les chapitres étant supers courts (souvent une ou deux pages) ils se bouffaient comme de rien. Le texte était aéré, les titres sautait au visage, et surtout plus la situation de Jack et August se détériore, et plus les pages deviennent noires.
Si August et Jack vont aussi loin, c’est parce qu’ils ont tous les deux des parents défaillants ou absents. La mère d’August est en dépression et c’est lui qui prend tout en charge dans la maison, quand aux parents de Jack ils sont toujours en voyage et le laissent tout seul. Ils ont alors besoin l’un de l’autre, ce qui conduit à une relation étrange et très proche. Jack est le meneur, quand August suit, mais ils se complètent. August prend soin de Jack, Jack le garde près de lui. Tout devient plus dur avec les hallucinations de Jack. Livrés à eux-mêmes, les deux ados vont se livrer à un jeu étrange et malsain, plutôt que d’essayer de se confier aux adultes et de tenter de guérir Jack en l’envoyant à l’hôpital.
Même s’ils ne sont pas seuls, ceux qui les aident, sont des jeunes comme eux. Dans l’histoire aucun adulte ne prend ses responsabilités et se questionnent sur ce qu’il se passe avec ces deux jeunes. C’est pour ça que ça va aussi loin.

Purée de bordel de bois, comment parler de ce livre vraiment ? Sauf en vous disant d’aller le lire ! C’est étouffant, ça prend à la gorge, ça remue dans tous les sens. Je me suis énormément attachée à August, on ressent tout ce qu’il ressent grâce à la façon dont c’est écrit, et on est emporté par les délires de Jack, on se met à y croire. On voudrait les aider aussi. Les sortir de là. C’était déchirant, mais tellement beau à la fois. J’avais l’impression d’être en apnée tout du long, jusqu’à la fin où je me suis permise de respirer et de pleurer un bon coup. J’ai aimé la note de l’autrice qui met à jour certaines choses.
Ce livre est superbe, vraiment superbe. Magnifique. Touchant. Bouleversant.

Mon ressenti : 

Phrases post-itées :
« – Sans toi je crèverais de faim et je ne finirais jamais mes devoirs. Donc pour être parfaitement honnête, ton amitié est non négociable »

« Ils n’avaient que dix-sept ans. Le monde était si grand et eux si petits : il n’y a personne pour empêcher des choses horribles de leur arriver. »

Publicités
h1

Agatha Raisin enquête tome 3 : Pas de pot pour la jardinière, M.C. Beaton

février 28, 2019

agatha-raisin-pas-pot-jardiniere-3Résumé : De retour dans les Cotswolds après de longues vacances, Agatha Raisin découvre que son voisin James Lacey, objet de tous ses fantasmes, est tombé sous le charme d’une nouvelle venue au village. Aussi élégante qu’amusante, Mary Fortune est une jardinière hors pair, et la journée portes ouvertes des jardins de Carsely s’annonce déjà comme son triomphe. Mais une Agatha Raisin ne s’incline pas avant d’avoir combattu (quitte à se livrer à l’une de ces petites supercheries peu reluisantes dont elle a le secret) !
C’est alors que la belle Mary est retrouvée morte, enfoncée tête la première dans un de ses grands pots de fleurs. De toute évidence, Agatha n’était pas la seule à souhaiter la disparition de sa rivale…

Avis : Quel véritable plaisir de se replonger dans les aventures d’Agatha Raisin et dans son petit village. Cette fois-ci un nouveau personnage fait son apparition, Mary Fortune. Une femme qui semble avoir tout pour elle, gentille, bonne cuisinière, bonne jardinière. Mais quelque fois, voilà que la femme lâche des petites vacheries, bien vite oublié car elle parait quand même adorable Mary.
Alors que les jardins alentours sont vandalisés et que les villageois cherchent un coupable, on retrouve Mary assassinée. Et bien sûr, Agatha et James décident de fouiner un peu.

Sur le même modèle que les deux autres, j’ai été tellement contente de retrouver Agatha. Ses petites magouilles, ses états d’âme, son évolution aussi. J’aime énormément également comment petit à petit les gens du village se sont attachés à elle, malgré son caractère explosif. Je trouve ça toujours drôle la façon dont c’est écrit, la façon dont les personnages interagissent, et comment petit à petit on apprend à mieux les connaître. L’enquête ne prend pas trop de place, encore moins dans ce tome où la mort de Mary met beaucoup de temps à arriver, mais ça ne m’a pas du tout empêché d’adorer ma lecture et de dévorer ce petit roman. Il y a un charme qui se dégage de cette histoire, je ne saurais pas l’expliquer mais j’accroche énormément. J’aime être plongé dans ce petit village et dans la vie de ses habitants, aux côtés d’Agatha.

Je suis tellement fan, que je me suis déjà procurée la suite, et je ne tarderai pas à la dévorer.

h1

Néachronical tome 3 : Manus Dei, Jean Vigne

février 27, 2019

108598322Attention lire cet avis va vous spoiler les 2 premiers tomes. 

Résumé : Par trois fois, on m’a laissée pour morte.
Dans l’ombre d’un seul et même homme.
Le temps de la vengeance est enfin venu.

Avis : On retrouve une troisième fois Néa, cette fois-ci dans le tombeau où Merlin et Morgane l’ont abandonné. Et alors que c’est mal barré pour s’en sortir, Néa ne compte pas abandonner si facilement la partie.

Ce troisième tome se scinde en trois parties. On se retrouve du temps d’Arthur et Camelot d’un côté, voyant ce qui a pu se passer entre Viviane, Merlin et Morgane d’un côte, et pour Arthur et Guenièvre de l’autre côté. La façon dont est réécrite la légende Arthurienne est assez osée mais j’ai bien aimé l’idée d’un roi Arthur complètement à la ramasse, d’un Lancelot super lâche, d’une Guenièvre qui fait le boulot du roi la tête haute, d’un royaume qui se casse la gueule et qui n’est maintenu à flot que par Merlin.

Dans un deuxième temps, on se retrouve « maintenant », c’est à dire au moment où Merlin et Morgane ont abandonné Néa dans le tombeau pour continuer leur petite affaire. Cette partie permet de voir ce qu’il s’est passé pour en arriver à la troisième partie, et ma préférée : le futur, là où Néa et Juliette se retrouvent dans un monde complètement dévasté. Comment vont-elles s’en sortir dans ce nouveau monde dont, non seulement elles ne savent rien, mais qui en plus n’est pas du tout accueillant ?
J’ai trouvé cette partie la plus intéressante parce qu’on suit Néa et que c’est là que les choses vont réellement bouger. La partie d’Arthur et Camelot, et la partie de Merlin et Morgane provoquant la fin du monde, tout ça était sympa pour savoir ce qu’il avait pu se passer, mais ce sont des parties très stagnantes au final. Surtout que j’ai trouvé les moments avec Merlin fou un peu longuet. Toute l’histoire sur les armes nucléaires etc. c’était gonflant. Du coup, j’avais toujours hâte d’en revenir à Néa, car bien que ce ne soit pas mon héroïne préférée, et ben dans ce tome-là j’ai commencé à m’attacher à elle. Peut-être parce qu’elle a un peu évolué, peut-être parce que dans ce monde bien pourri elle apparaît un peu comme le seul point positif, bref je me suis réconciliée avec elle dans ce troisième tome et j’étais vraiment friande des parties où elle apparaissait.

Petit bémol qui m’a un peu fait grincer, mais que j’ai retrouvé dans les trois tomes, c’est que j’ai parfois trouvé les personnages un peu caricaturaux. Les femmes avec une plastique superbe qui sont jalouses et un peu bêcheuses. Les mecs qui ne pensent qu’à sauter sur tout ce qui bouge et qui est à leur convenance. Des propos un peu (beaucoup) sexistes (je me remet pas du passage où Alonzo veut corriger Sylva parce qu’elle le rembarre, sérieux quoi).

Mais à part ça, c’est une trilogie que j’ai beaucoup aimé, toujours pleines de rebondissements, de révélations et d’intrigues entremêlées. L’auteur ne manque pas d’imagination, j’ai beaucoup aimé sa façon de réécrire les choses, et la fin m’a beaucoup plu, elle a un petit quelque chose de mélancolique que j’ai beaucoup aimé, et elle conclue bien cette trilogie.

Mon avis sur : 
Le tome 1
Le tome 2

h1

Néachronical tome 2 : Post Mortem, Jean Vigne

février 18, 2019

neachronical-tome-2-post-mortem-jean-vigne-chat-noir

Attention lire cet avis risque de vous spoiler le tome 1. 

Résumé : Avoir découvert ce qu’il s’était passé pendant ces cinq années effacées de sa mémoire n’a pas aidé Néa à comprendre ce qu’elle était devenue. Après une vengeance et une trahison, voilà qu’elle se retrouve abandonnée dans un cimetière, entourée de cadavres et de forces de l’ordre un rien agressives.

Beaucoup trop d’obstacles sur la route de cette jeune fille qui la ralentissent dans sa quête de vérité : découvrir enfin sa nature et pourquoi la Mort rôde ainsi autour d’elle.

Avis : On retrouve Néa là où on l’avait laissé avec le tome 1. Dans un cimetière, entourée de morts qu’elle a le pouvoir de réveiller et bien décidée à s’échapper. Sauf que bien sûr, rien ne va se passer comme prévu, et Tod va lui en faire voir de toutes les couleurs.
Dans le même temps, nous voilà propulsé en 1112, où l’on fait connaissance avec le chevalier Guinard. Trahi par son frère, il perd sa femme et son fils, mais trouve un moyen de les faire revivre auprès d’une vieille femme qui ressemble à une sorcière.

Ce deuxième tome est assez entraînant, Néa est sans arrêt en fuite et le rythme est donc pas mal haletant. Elle va faire des découvertes sur elle-même, sur Tod. Elle va aussi se faire des allié.e.s inattendus. J’aimais bien la suivre dans sa fuite, et voir ce qui allait se passer, quand bien même j’ai toujours beaucoup de mal avec le caractère de Néa. Je l’ai trouvé peut-être un peu moins enquiquinante que dans le premier tome, un peu plus mature (en même temps elle a pas le choix), mais quand même pas super agréable comme personnage. Ceci dit j’étais curieuse de savoir ce qui allait lui arriver et où nous emmenais l’histoire.

J’ai un peu moins apprécié les parties en 1112 car je les ai trouvé un peu plus longue et peut-être répétitive. Guinard n’arrête pas de tergiverser, changeant cinq cent fois d’avis, et traite la vieille femme qui cherche à l’aider vraiment mal (franchement j’avoue l’avoir trouvé patiente avec lui). Dans le même temps, on a l’histoire d’une femme vampire à la recherche de quelqu’un. Et bien sûr les trois histoires s’entremêlent. Ces deux là et celle dans le présent.

On est face à pas mal de révélations dans ce tome-là. Sur la condition de Néa, mais aussi sur d’autres personnages. Beaucoup de rebondissements et de choses auxquelles je ne m’attendais pas. J’ai bien aimé l’intrigue du coup. La fin est absolument terrible et donne très envie de lire la suite. Ce que je vais donc faire.

Mon avis sur : 
Le tome 1

h1

Néachronical tome 1 : Memento Mori, Jean Vigne

février 8, 2019

neachronical-tome-1-memento-mori-jean-vigne-chat-noirRésumé : Après avoir fait le mur pour aller à un rendez-vous nocturne, Néa, 15 ans, se réveille à demi-embourbée dans les marais locaux. Sur le chemin du retour, l’esprit embrumé, elle tente de rassembler des souvenirs qui lui échappent. D’autant plus qu’une fois chez elle, ses parents, sous le choc, lui apprennent que son absence a en fait duré plus de cinq ans.
C’est désormais une jeune femme qui doit reprendre sa vie là où elle s’était arrêtée, c’est à dire au lycée. Seulement, le fossé avec ses camarades se creuse de jour en jour, pas uniquement à cause de l’âge, mais également parce qu’une série d’événements inexplicables la rend différente du lycéen lambda. Et du genre humain…

Maintenant, Néa n’a plus qu’une idée en tête: retrouver la mémoire afin de comprendre ce qui lui arrive.

Avis : Nous voici avec Néa qui se réveille en pleine forêt sans savoir ce qu’il s’est passé, en rentrant chez elle, elle découvre qu’elle a disparu pendant cinq ans mais n’a plus aucun souvenir. Très vite, des choses étranges se passent autour d’elle et Néa va se mettre dans la tête de découvrir ce qui a bien pu lui arriver il y a cinq ans.

Alors, j’ai totalement détesté l’héroïne. Dès les premières pages, je l’ai trouvé parfaitement insupportable, j’ai passé tout mon temps à avoir envie de la gifler pour lui remettre les idées en place. Néa est une fille complètement superficielle, égoïste, capricieuse, plus intéressée par les mecs que par le reste. Elle est le genre de personne que je ne supporterais pas dans la réalité, qui traite les autres comme de la merde, qui se croit supérieur et qui n’a pas deux sous de jugeote. En plus Néa est totalement dans le déni de sa situation. Dès le début on apprend des choses étranges à son propos, comme le fait que son cœur ne bat plus par exemple, et qu’elle se mente à ce propos je peux comprendre, mais quand tout un tas de trucs bizarres s’enchaînent autour d’elle, il faudrait peut-être qu’elle réagisse et commence à se poser de vraies questions.

En parallèle de cette histoire, on a Juliette qui se fait kidnapper par des types louches, et qui va vivre des trucs pas drôles, enfermée dans une cave. Bien sûr les deux histoires sont liées et se rejoignent. Et malgré une héroïne à laquelle on a envie d’arracher les cheveux, et bien j’ai vraiment apprécié ma lecture.

J’ai trouvé le déroulement assez original, dans le sens où les pouvoirs de Néa je les ai trouvé assez inédit, au final on en sait pas grand chose et il y a encore pleins de révélations qu’on va sans doute découvrir dans la suite, mais c’était hyper intrigant et j’avais envie d’en savoir plus, de voir comment tout allait se goupiller et j’ai trouvé l’histoire super intéressante. Du coup j’ai vraiment été à fond dans ma lecture, je tournais les pages sans le voir et j’ai bouffé ce premier tome.

C’est assez sombre, beaucoup de personnages sont glauques, on est face à des pédophiles, des pervers dangereux, attirés par l’argent. Les pouvoirs de Néa ne sont pas hyper joyeux non plus, et ce qu’il se passe est assez noir et moche, voir même pas mal triste. Même si j’ai eu du mal à empathiser parce que, comme je l’ai dis, Néa était insupportable. J’avais beaucoup plus de peine pour Juliette, qui était un personnage vraiment plus sympathique.

J’ai bien aimé comme tout s’enchaîne, les découvertes que l’on fait. Je lirai la suite avec plaisir.

La dédicace : 
20190208_143208

h1

Agatha Raisin enquête tome 2 : Remède de cheval, M.C Beaton

février 6, 2019

agatha-raisin-enquete-remede-de-cheval_article_largeRésumé : Après la pluie, le beau temps ! Agatha Raisin est désormais bien installée dans son cottage de Carsely en compagnie de ses deux chats.
Cerise sur le pudding, le nouveau vétérinaire du village ne semble pas insensible à ses charmes. Quand le beau véto succombe à une injection de tranquillisant destinée à un cheval rétif, la police locale conclut à un malencontreux accident.
Mais pour Agatha, dont le flair a permis de résoudre l’affaire de La Quiche fatale, il s’agit bien d’un meurtre. A l’étonnement de tous, le séduisant colonel James Lacey partage pour une fois l’avis de son entreprenante voisine. Et nos deux détectives-amateurs se lancent dans une enquête bien plus périlleuse qu’ils ne l’imaginaient…

Avis : Voilà le retour d’Agatha Raisin. Alors qu’un nouveau vétérinaire vient de s’installer dans le village où elle habite, toutes les femmes du coin décide de mettre le grappin sur cet homme plutôt beau, et qui ne laisse pas Agatha insensible. Sauf que ce vétérinaire traite hyper mal les chiens et les chats, et qu’en plus il va mourir. La police conclue à un accident, mais Agatha et son voisin James, penchent plutôt pour un meurtre et vont enquêter.

C’était encore une fois un véritable délice à lire. Je dirais pas que c’est hilarant et qu’on rit à gorge déployée à chaque page, mais quand même, j’avais le sourire durant l’histoire et je trouve ça assez drôle. J’aime beaucoup l’écriture toute en ironie et le caractère complètement farfelue d’Agatha. Ce qui me faisait sourire aussi, c’était sa relation avec James et les quiproquos entre eux. D’ailleurs je ne comprends vraiment pas ce qu’elle lui trouve, parce qu’ils ont très peu en commun, alors à part qu’il est plutôt beau, et qu’ils enquêtent ensemble, je ne trouve pas vraiment qu’ils aillent ensemble. Mais bon.

L’enquête tourne un peu en rond, les personnages vont voir plusieurs fois les mêmes personnes qui acceptent ou non de répondre, mais les situations sont souvent loufoques et drôles, c’était un vrai délice à lire. Je ne me suis pas ennuyée du tout au court de ma lecture et les pages se tournent toutes seules. Le dénouement est peut-être un peu trop facile, mais ça ne m’a pas dérangé.

Petit bémol ceci dit, j’ai trouvé certains propos assez sexistes et ça m’a fait assez bondir chaque fois qu’Agatha traitait les femmes de traînée ou de pouffiasse.

Mais à part ça, c’était super bien, et je serai ravie de continuer cette série.

h1

Les Lames du Cardinal tome 3 : Le dragon des Arcanes, Pierre Pevel

février 6, 2019

Le-dragon-des-arcanes1Attention lire cet avis va vous spoiler les deux premiers tomes.

Résumé : Un immense dragon noir menace Paris. C’est du moins les informations dont disposent les fameuses Lames du Cardinal. Mais l’ordre des Soeurs de Saint-Georges, pourtant chargé de contrer les dangers draconiques, ne semble pas décidé à intervenir et fait même obstruction à l’enquête d’Agnès de Vaudreuil. Les hommes du capitaine La Fargue ont déjà payé un lourd tribut à la défense du royaume de France, mais il se pourrait que cette mission soit la plus difficile. Qui se cache vraiment derrière le complot qui se prépare ? Des forces incontrôlables n’ont-elles pas été libérées ?

Avis : On reprend ce tome 3 là où le tome 2 s’était arrêté. Agnès va à la rencontre d’une Chatelaine et celle-ci va lui montrer une vision du futur où un dragon fait brûler Paris. Agnès voudrait bien pouvoir arrêter cette catastrophe, mais elle se fait arrêter et emprisonner.
La Fargue et le reste des lames sont bien décidés à la libérer.

Ça commence sur les chapeaux de roue, on est tout de suite plongé dans l’action, et c’est haletant dès les premières pages. On est obligé de tourner les pages, parce qu’on veut savoir ce qu’il va se passer, tout en s’inquiétant pour les personnages. Et ils ne sont pas épargnés dans ce dernier tome, qui est bien plus triste que les autres j’ai trouvé.

J’ai vraiment adoré l’histoire et l’intrigue, j’étais curieuse. Ce tome là est pleins d’actions, de rebondissements, de révélations également. On a à peine le temps de respirer que c’est reparti dans l’intrigue. J’adore vraiment l’écriture de l’auteur qui nous fait vivre les événements à fond, comme si on y était. Certains passages étaient plutôt drôle, surtout au début, mais dans l’ensemble je me suis cramponnée à mon chat tellement j’étais inquiète. J’ai aussi pas mal pleuré. Les Lames sont tous tellement attachants, mais c’est surtout leur relation qui était belle. Je me souviens d’une certaine scène en particulier que j’ai trouvé magnifique, et dont je ne peux rien dire parce que bien qu’elle soit hyper triste et émouvante, c’est aussi un gros spoil.

En tout cas j’ai été bien retourné par ce dernier tome, il m’a secoué dans tous les sens avant de me relâcher à la fin qui m’a fait bien mal. Je déteste l’auteur.

En bref, c’était une superbe trilogie qui m’a vraiment tenu en haleine, avec des personnages très attachants qui ont une superbe relation. Je suis vraiment contente de l’avoir enfin découverte même si elle m’a malmené, et je recommande.