Archive for octobre 2014

h1

A l’école des Pages du Roy-Soleil tome 1 : Sabotages en série à Versailles, Arthur Ténor

octobre 31, 2014

Sabotages à versaillesRésumé :
A l’école des pages du Roy-Soleil, on ne s’ennuie jamais ! Et pour cause : les pages de Sa Majesté vivent dans le palais le plus somptueux du monde, au coeur des intrigues de la Cour et au plus près de complots machiavéliques.

Jean de Courçon est doublement privilégié : il est un des élèves de la prestigieuse école des pages de Louis XIV et affecté à la chambre du roi. Mais cela ne lui suffit pas ! Il affronte tous les dangers, tente de résoudre des énigmes et, si possible, de susciter l’affection de Prunelle, cette adorable jardinière. Mais le jour ou quelqu’un en veut aux fontaines de Sa Majesté, Jean entraîne Prunelle dans une aventure qui s’avérera plus périlleuse que prévu.

Avis : Un livre que j’ai dévoré en un rien de temps, très court, très facile à lire et plutôt passionnant. Jean de Courçon est un garçon un peu farfelue, qui adore inventer des choses, mettre son nez dans les embrouilles et passer du temps avec Prunelle la petite jardinière (dont il est amoureux). C’est un personnage assez tête brûlée mais que j’ai plutôt apprécié, même si parfois il fonçait tête baissée dans les ennuis. L’histoire est plutôt sympa, puisqu’il s’agit d’une enquête au sujet de sabotages qui ont lieu sur les fontaines du Roi Louis XIV. Jean va se retrouver à jouer aux espions pour découvrir le coupable. Aidé par ses deux amis, Prunelle et Camille (un autre Page). Même s’il n’est pas si difficile de deviner le coupable, j’ai trouvé quand même que c’était bien mené et qu’on croise quelques fausses pistes qui sont là pour nous embrouiller. J’avoue que j’étais hyper intriguée, que j’avais envie d’en savoir plus et que les pages se tournaient avec une facilité pas croyable. Si Louis XIV est un roi que je n’aime guère, ici on le voit assez peu, mais on sent bien l’ambiance de la vie à la cours et on en apprends plus sur cette époque (comment la cours assistait au lever du Roi, à son repas, etc.). On voit aussi à peu près comment se passait la vie d’un Page, même si les informations sont plutôt survolées et que Jean prends pas mal de libertés vis à vis de sa fonction.
J’ai vraiment passé un super moment, c’était tout mignon, une scène a été quand même assez dur, mais ça reste un livre léger et très intéressant, avec des personnages haut en couleur (surtout Jean et Prunelle), et qui nous donnes envie de les suivre dans leurs aventures.

Phrase post-itée : 
« Jean approuva de la tête, se disant qu’il n’y avait rien de mieux que la vérité pour cacher la vérité. »

h1

Binôme d’Octobre

octobre 30, 2014

binome17

Sur club de lecture chaque mois sera proposé de participer à un binôme, je vais essayer d’y participer le plus souvent. On choisi une lecture pour son binôme qui nous en choisis une en retour.

Niobee m’a choisi : 
battle royale

Je lui ai choisi : 
veronika-décide-de-mourir

h1

Battle Royale, Koushun Takami

octobre 30, 2014

battle royaleRésumé : Dans un pays asiatique imaginaire, existe un programme gouvernemental connu sous le nom de « Battle Royale ». Chaque année, une classe de 3ème est choisie au hasard, emmenée sur une île coupée du monde, et les collégiens doivent combattre entre eux jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un survivant…
Ceci afin de servir d’exemple à la population, à la jeunesse particulièrement, et aussi de recueillir des statistiques sur le temps mis par le champion à éliminer ses camarades.

Avis : je connaissais très bien le film mais n’avais jamais tenté le livre. Voilà mon erreur réparée. J’ai passé environ deux semaines sur ce livre, pas parce qu’il n’était pas bien, mais parce qu’en plus d’être un pavé il me perturbait pas mal. C’est un livre très dur, passionnant aussi, mais qui bouffe quand même. Voilà des élèves qui se retrouvent malgré eux dans un jeu qu’ils n’ont pas choisi. Ils vont devoir s’entretuer pour essayer de survivre. Chacun va vivre les « Battle Royale » différemment. Ceux qui vont vouloir faire équipe et essayer de se battre contre ce jeu, essayer de trouver un moyen de s’échapper, ceux qui vont y participer, ceux qui vont essayer de se cacher, etc.
On va particulièrement suivre trois personnages, Shûya, Noriko et Kawada, selon moi ils sont les personnages principaux du Battle Royale parce que ce sont eux qu’on voit les plus souvent. On se demande bien comment ces trois là vont pouvoir s’en sortir, et surtout s’ils vont s’en sortir (parce que c’est loin d’être gagné). J’adore Shûya, il est tellement… Gentil. Toutes les filles ou presque sont amoureuses de lui et je peux comprendre pourquoi. Il est fidèle en amitié, il est plutôt confiant, courageux et doué. Puis il essaie vraiment de sauver les autres même quand ça paraît perdu d’avance. Il a une croyance en ses amis qui est vraiment belle en un sens. Noriko est plus effacée, mais je l’ai trouvé quand même sympa et courageuse. J’ai aussi adoré Kawada, au contraire de Shûya, il a du mal à faire confiance, il peut se montrer froid, presque intransigeant, pourtant c’est pas un mauvais bougre et il a quelque chose de très sympa au fond de lui.
Mon personnage chouchou sans conteste, juste avant Shûya, c’est Shinji. Il est trop super, c’est un petit malin, j’aime sa manière de se battre et franchement je le trouve hyper touchant.
Je ne vais pas vous parler de tous les personnages, sachez juste que je déteste Kiriyama, pour une raison plus qu’évidente, mais je vous laisses découvrir ça en lisant.
Les chapitres présentent en général des personnages différents, leurs sentiments, leurs relations, ce qu’ils pensent du Battle Royale, etc., puis comment ils vont mourir ou s’en sortir. A la fin de chaque chapitre, on nous met combien il reste de vivants. Cela diminue très très vite au début.
Il faut savoir que le livre n’est pas seulement triste, gore et dure. Il y a vraiment des grosses phases d’humour (surtout de l’humour noir) et plus d’une fois j’ai ris, même si des fois c’était un rire jaune. L’auteur fait pas mal d’ironie également, il lui arrive même de se moquer de ses personnages et de leur sort. Ça permet aussi de relativiser, de pas être complètement plongé dans un univers déprimant.
J’aime bien les réflexions des élèves, ceux qui réfléchissent à tout ça, aux raisons de jouer ou non aux Battle Royale. Certains sont vraiment détestables, mais pas forcément ceux auxquels on s’attends. Par moment ils ont des réactions qu’on ne pensait pas qu’ils auraient, mais bon le jeu perturbe tout le monde, effraie surtout. Comment faire confiance aux gens dans ces conditions? Même nos meilleurs amis pourraient nous trahir. 
On est dans une dystopie, il y a donc aussi toute une réflexion sur le gouvernement, et c’est plutôt intéressant, j’aimais bien. Ça donnait vraiment un univers solide et consistant.
Les deux conversations principales de ce bouquin sont : tout ce qui concerne le Battle Royale (quelle stratégie employée? à qui faire confiance? comment agir? etc.)
Et la deuxième… L’amour. 
L’amour est vraiment au centre de ce livre. De qui est amoureux tel personnage? Tel autre agit de cette manière pour la personne qu’il aime… Etc. C’est à la fois touchant et hyper dur, puisqu’on parle d’amour sur une île où les élèves se tirent dessus de sang froid.
Dans ce livre le plus enquiquinant finalement c’est de se souvenir de qui est qui et qui a fait quoi, parce qu’il y a quand même 42 élèves et ils ont des prénoms parfois très ressemblants. Au début je revenais très souvent en arrière, mais finalement j’ai réussi à m’y retrouver.
Ce livre m’a donc fait rire et fait pleurer, touché un max. J’ai vraiment adoré ma lecture, c’est un très très bon bouquin.
Mon seul regret c’était de me souvenir aussi bien du film et donc de savoir à l’avance ce qui allait se passer, à peu près. Ça m’a un peu gâché la surprise. Mais ça m’a pas empêché de chialer.

Phrase post-itée :
« Sans doute certains d’entre vous estiment-ils que c’est absurde de se massacrer entre copains de classe. Certes, mais n’oubliez pas ceci : tous les autres sont déjà hypermotivés, eux ! »

Par rapport au film :
De ce dont je me souviens, je trouve le film plutôt fidèle. Oui il y a des adaptations et des modifications, mais je trouve qu’ils ont quand même gardé le fond et les événements se passent à peu près de la même façon. Tout comme pour le livre, j’ai pleuré et rit durant le film. J’en garde un très bon souvenir.
Le film reste un de mes préférés donc.

Binôme d’octobre : Merci à Niobee pour ce choix.
binome17

h1

PAL Toulousaine 1 : les brochés !

octobre 30, 2014

Hey, voici une petite vidéo pour vous présenter la PAL que j’ai pris à Toulouse. J’ai tellement de livres à lire que je ne pouvais vraiment pas tout prendre, il a fallu que je fasse des choix 🙂 !

Dans un premier temps voici une vidéo pour les brochées, celle sur les poches devraient suivre bientôt.

Bon matage 😉

h1

Nouveau Design

octobre 28, 2014

Mon adorable soeur m’a fait encore la magnifique surprise d’un super nouveau design 😀 avec les trop belles robes de la sélection 😀 J’adore !

Merciiiii !!

h1

Le rendez-vous manga #2

octobre 24, 2014

J’avais instauré ce rendez-vous voici un sacré bout de temps et je n’en ai fait qu’un. Mais bon j’avais dit que j’en ferais quand je serais motivée. Il m’a fallu du temps donc mais voici le deuxième rendez-vous manga.
Cette fois-ci je vais vous parler de :

Emma

Emma de Kaoru Mori

Genre : Seinen
Nombre de tomes : 10 (et 5 intégral)
Edité en France par : Ki-oon

Synopsis : En Angleterre à l’époque victorienne, Emma est femme de chambre pour une préceptrice à la retraite. Douce, calme et réservée, la domestique cache un passé douloureux. Lorsque le riche William Jones rend visite à son ancienne gouvernante, il remarque la jeune fille et, petit à petit, des liens profonds se tissent entre eux.

Mon avis : Un manga que je vois souvent sur la blogosphère et qui a titillé ma curiosité parce qu’on en dit tellement de bien. Est ce que c’était parce que du coup j’en attendais trop, mais clairement ce manga n’a pas aussi bien fonctionné sur moi que sur les autres. J’ai apprécié ma lecture, sans plus. Certains tomes ont ravivé mon intérêt pour l’enterrer avec le dernier intégral que je n’ai pas du tout aimé. Comme le dit le synopsis voici l’histoire d’Emma, elle n’est que femme de chambre, autant dire pas grand chose à cette époque et va tomber amoureuse de William Jones qui lui est un homme riche. L’histoire avait presque tout pour me plaire, ça se passe durant l’époque victorienne, on a une histoire d’amour impossible et plutôt douce et mignonne, sauf que… J’ai trouvé ça plat, lent. Je me suis ennuyée plus d’une fois. Ça tourne en rond, ça n’avance pas. Certes on a le droit a des petites scènes de la vie quotidienne et c’est sans doute ce qui fait vivre un manga, sauf que là… Je n’en trouvais que peu d’intérêt, voir pas du tout.
Tout le monde loue les dessins, et objectivement c’est très bien dessiné, les planches sont de très bonnes qualités et on sent le travail derrière :

doss_emma_40 Emma_1_PLANCHE11 original

Mais il y a un mais. A l’image du manga,j’ai trouvé que les dessins étaient plat. Je confondais souvent les personnages parce que pas mal se ressemblent (autant au niveau de la personnalité que du design), il ont souvent peu d’expression, les dessins n’apportent que peu d’émotions, ils montrent l’histoire et c’est tout. J’ai trouvé les personnages assez peu intéressant et le pire c’est que je n’ai pas du tout accroché avec Emma. Tout le monde la trouve belle? Je l’ai trouvé moyenne. Tout le monde la trouve super gentille, douce, travailleuse, et moi je l’ai trouvé tout simplement ennuyante à mourir, silencieuse, inintéressante et surtout sans personnalité.Peut-être parce qu’on ne lit pas dans ses pensés, ou à cause des dessins qui ne montrent pas assez ce qu’elle peut ressentir, mais pour moi Emma était un personnage vraiment très fade que je n’ai nullement apprécié. Si je devais retenir un personnage que j’ai aimé? Hakim sans aucun doute, il apporte un peu de folie dans le manga et c’est le personnage que j’ai trouvé le plus intéressant. Les autres… Pour la plupart je ne m’en rappelle pas, ou bien alors ils m’ont plu mais sans plus.
Certains passages bien sûr ont ravivé mon intérêt, surtout les difficultés que vont rencontrer les amoureux, quelques aventures qui vont leur arriver, sauf qu’à chaque fois j’ai trouvé que tout était trop vite réglé, avec une facilité incroyable, et on revenait à des petites histoires lentes sur des personnages secondaires, ou sur la vie quotidienne. Et certaines m’ont touché mais la plupart du temps j’avais l’impression de lire des bonus alors qu’on était dans le manga en lui-même.
Le cinquième intégral c’était le pompon, je l’ai trouvé plus qu’ennuyeux, j’ai longtemps levé au ciel et en le refermant je me suis dit « merci le calvaire est fini » sans être touchée par la fin car je l’ai trouvé sortie de nulle part et inexpliquée, noyée sous des histoires secondaires.

Alors oui, j’ai tout de même passé un bon moment avec ce manga, mais très clairement je suis contente de les avoir emprunté et pas acheté, ils ne garderont sans doute pas un souvenir impérissable dans ma mémoire, c’était bien. Sans plus.

Pour qui ? : Qui cherche une histoire de vie quotidienne durant l’époque victorienne, une histoire d’amour tout en douceur avec ce petit côté historique et les difficultés rencontrés à cette époque.

A savoir : Kaoru Mori est aussi l’auteur de Bride Stories, un manga en court en 6 tomes, que j’ai beaucoup plus apprécié, autant au niveau de l’histoire que des personnages et même du dessin.

bride-stories

h1

Les soeurs Grimm tome 1 : Détectives de contes de fées, Michael Buckley

octobre 17, 2014

les soeurs grimmRésumé : Pour Daphné et Sabrina Grimm, la vie n’a pas toujours été un conte de fées. Après la mystérieuse disparition de leurs parents, les deux soeurs sont envoyées chez leur grand-mère… qu’elles croyaient morte depuis longtemps ! Et elles ne sont pas au bout de leurs surprises. L’étonnante Mamie Relda leur apprend qu’elles sont les descendantes des célèbres frères Grimm et qu’elles sont chargées d’une mission : maintenir la paix entre les humains et les créatures féériques. A peine Daphné et Sabrina ont-elles le temps de se remettre de leurs émotions que, déjà, leur première aventure commence : un géant sorti d’on ne sait où menace la ville !

Avis : un livre tout mignon avec une histoire assez mignonne et pas mal rigolote. Les soeurs Grimm vont de familles en familles depuis la disparition de leurs parents, jusqu’au jour où elles se retrouvent chez leur grand-mère. Sabrina est persuadée que cette femme leur ment, elle est habituée aux mauvais traitements des adultes et du coup elle a beaucoup de mal à faire confiance à Relda Grimm, d’autant plus que cette dernière prétend que les contes de fées existent. Daphné sa petite soeur va par contre être beaucoup plus enthousiaste. Très maligne elle m’a beaucoup plu, c’est une enfant très dégourdie qui ne se laisse pas faire. Sabrina par moment est un peu enquiquinante mais c’est normal et elle reste très sympa. Les deux filles vont se retrouver confrontées aux contes et les personnages sont loin d’être comme elles l’imaginaient. Moi-même je ne les voyais pas comme ça. Charmant est en fait un type arrogant et égoïste qui ne pense qu’à récupérer son royaume, et les trois petits cochons sont devenus très grassouillets. Les méchants ne sont pas forcément là où on les aurait imaginé. C’était la plupart du temps amusant et un brin intrigant. Je me suis également beaucoup attaché à Puck, qui tient à sa réputation de méchant. Sa relation avec les soeurs, et particulièrement avec Sabrina est vraiment hilarante.
On sent que la vie des filles va être remplis d’aventures et je les envie presque de pouvoir ainsi vivre entouré de personnages de contes. J’ai vraiment aimé ma lecture, et je serais ravie de lire la suite.

Quelques illustrations : 
WP_20141016_003 WP_20141016_002