Archive for septembre 2011

h1

Personne n’y échappera, Romain Sardou

septembre 30, 2011

 Résumé :  New Hampshire. Hiver 2007. 24 corps sont découverts dans le sable enneigé d’un chantier d’autoroute. 24 cadavres ! Tués d’une balle en plein cœur, sans aucune trace de lutte. Sacrifice de secte ? Suicide assisté ? Gigantesque règlement de compte ? Plus incroyable encore : personne ne les réclame. Pas un mari inquiet, pas une mère affolée, pas un collègue de bureau ne prend contact avec la police. Le même soir, Frank Franklin, 29 ans, tout jeune professeur de littérature, arrive pour son nouveau poste au Durrisdeer Colleae une université richement dotée dont les terres jouxtent le chantier des 24. Très vite, quelque chose l’inquiète sur le campus. Bientôt, Franklin va comprendre qu’il a été entraîné dans un terrifiant jeu de dupes.

Avis : angoissant, tiraillant, et complètement entrainant. Certaines choses dérangent, et j’avoue avoir été pas mal inquiété en le lisant. Mais il se dévore, difficile de s’arrêter de lire. Tout le long du livre on se fait ballader, on est un peu la marionnette de l’auteur qui nous emmènes bien où il veut, et parmis de nombreuses hypothèses fournis, la plupart était fausses ! Quand à la fin, elle est tellement monstrueuse qu’elle vaut bien le coup de lire tout le livre. C’est digne d’un sixième sens, je dirais =D !
Bref, Genial !

3 raisons de le lire :
– Surprenant, on ne s’attends pas du tout à une fin pareille !
– C’est entrainant, très facile à lire, on est très vite dedans et on décroche difficilement
– Les personnages sont plutôt cool et charismatiques, et franchement l’histoire vaut vachement le coup !

3 raisons de ne pas le lire :
– C’est parfois un peu inquiétant mais bon
– Si vous aimez les fins guimauves.
– Si vous n’aimez pas les serial killer de génie !

 

Publicités
h1

Un étranger dans le miroir, Anne Perry

septembre 28, 2011

 Résumé :  William Monk, inspecteur de police chevronné, se réveille à l’hôpital. Violemment agressé il y a quelques semaines, il a perdu la mémoire. Ce qu’il s’empresse bien de taire à ses supérieurs, qui auraient tôt fait de l’exclure manu militari de la police londonienne. Revenu à la vie professionnelle, il mène parallèlement une enquête sur le meurtre d’un jeune aristocrate, survivant de la bataille de Crimée, et sur lui-même. Il découvre d’abord qu’il n’était ni très sympathique ni très aimé, et qu’il avait laissé tomber sa famille, d’origine trop modeste, pour mieux réaliser ses ambitions. Il se rend compte aussi qu’il avait été mêlé de très près au meurtre sur lequel son supérieur, qui veut sa peau, le laisse investiguer…

Avis : mon premier avis est que le résumé de ce livre (donc la quatrième de couverture) spoil la fin du bouquin, car en effet il nous révèle quelque chose qui n’arrive qu’à la page 339, trop normal non?
A part cela ce livre est formidable, on rencontre Monk pour la première fois (puisque c’est le premier de la série « William Monk ») et on le découvre petit à petit, puisqu’il a perdu la mémoire. Moi je suis tombée folle amoureuse de lui et de son sale caractère, de ses réparties, de sa façon d’être. J’ai aimé et/ou détesté les autres personnages, et j’ai été prise et passionnée par l’histoire, j’avais du mal à m’arrêter. Maintenant je désire acheter le deuxième !

3 raisons de le lire :
– William Monk évidemment.
– C’est une enquête policière qui nous emmènes bien où elle veut, donc pleins de suspens et on ne devine pas tout de suite la vérité
– Certains personnages sont hyper attachants, d’autres hyper énervants, et ils ont l’air très vrais, très vivants. Et puis ça représente bien l’angleterre à cette époque.

3 raisons de ne pas le lire :
– Si vous aimez pas les enquêtes
– Si vous aimez pas les bonnes réparties bien cinglantes
–  Si ça vous stress quand on traite les femmes comme des potiches juste bonne à se marier, comme c’était récurent avant (mais bon moi aussi ça me stress et j’ai adoré le livre quand même !)

h1

Le livre sans nom, Anonyme

septembre 28, 2011

 Résumé : Santa Mondega, une ville d’Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets…
Un mystérieux tueur en série, qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique ʺlivre sans nomʺ…
La seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se réveille, amnésique…
Deux flics très spéciaux, un tueur à gages sosie d’Elvis Presley, des barons du crime, des moines férus d’arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, un massacre dans un monastère isolé, quelques clins d’œil à Seven et à The Ring… et voilà le thriller le plus rock’n’roll et le plus jubilatoire de l’année !

Avis : Spoil : en un mot : vampire.
Mais heureusement c’est bien quand même, violent par contre, et assez méchant ! Mais bien. Bourbon Kid est trop classe (et ouais ça fait bizarre de dire ça d’un serial killer mais bon).

3 raisons de le lire :
– Bourbon Kid
– si vous aimez les écritures méchantes
– si vous aimez les tueries

3 raisons de ne pas lire :
– spoil : vampire
– Cette chiante de Jessica
– si vous êtes choqué par les tueries.

h1

Lycée Out, Claire Loup

septembre 11, 2011

 Résumé : Que faire quand on a un petit ami qui a le mauvais goût de vous quitter en expédiant une carte postale sans même la glisser dans une enveloppe? Pleurer? Ce n’est pas le genre d’Emma. Se venger, sûrement, d’autant qu’il est davantage question d’amour-propre que de grands sentiments. Et la vengeance d’Emma est somptueuse, imaginative, inattendue. L’amoureuse délaissée devient une redoutable combattante, une  » Napoléonnienne de l’amour « , comme elle se surnomme elle-même. Le seul détail que la brillante stratège a négligé, c’est qu’elle attirerait l’attention d’un garçon inconnu qui lui donnerait la réplique en se dissimulant sous le pseudo de Don Juan.

Avis : ce livre est juste génial. Ecrit avec cynisme et sarcasme, exactement comme j’aime, et en plus l’héroïne est pas une faiblarde, ni une pouffiasse, et pas trop trop une langue de pute. Elle est juste honnête et avec un caractère (de merde) que j’adore ! C’est un peu une revencharde et elle se laisse pas marché sur les pieds. Bref je l’adore. J’aime bien Benjamin aussi, même s’il m’a fallu plus de temps pour l’apprécié.

3 raisons de lire ce livre :
– c’est romantique, mais pas niais, pas gnangnan
– c’est super bien écrit
– c’est super sarcastique

3 raisons de ne pas le lire :
– bon si vous avez -comme moi- un problème avec les gens qui fument des joins, ou qui fument tout court.
– si vous avez un problème avec les gens sarcastiques
– si vous êtes du genre pouffiasse.

h1

Gossip Girl « vous m’adorez ne dites pas le contraire », Cecily von Ziegesar

septembre 10, 2011

 Résumé : Bienvenue dans l’Upper East Side, où mes amis et moi vivons dans d’immenses et fabuleux appartements, où nous fréquentons les écoles privées les plus sélectes. Nous ne sommes pas toujours des modèles d’amabilité mais nous avons le physique et la classe, ça compense. Ils sont jeunes, ils sont riches, ils sont beaux, ils ont un penchant immodéré pour l’alcool, la fête, la cigarette… et les grossièretés. Bienvenue dans un monde où jalousie, envie et trahison nouent et dénouent amours et amitiés sous l’œil de lynx et la langue de p… de la mystérieuse Gossip Girl qui voit tout, entend tout et relate tout sur Internet ! C’est aussi la période où nous devons remplir nos dossiers pour l’université. Nous venons de ce genre de familles et d’écoles, où il n’est même pas envisageable de ne pas postuler aux meilleures universités ; s’y voir refuser l’entrée serait la honte absolue. La pression est là, mais je refuse de la subir. C’est notre dernière année au lycée, nous allons faire la fête, faire nos preuves et entrer dans les universités de. notre choix. Nous sommes issus des plus prestigieuses familles de la côte est – je suis certaine que pour nous, ça sera du gâteau, comme toujours. J’en connais quelques-unes qui ne se laisseront pas abattre.

Avis : ayant adoré le un, j’ai acheté le deux en me disant que si j’appréciais moins je pourrais toujours m’arrêter là. Et bien je crois que je lirai également le trois, voilà. Parce que ça continue à être bien, entrainant, et l’écriture est vraiment agréable. Les personnages sont souvent détestables mais on les aime quand même.

3 raisons de le lire :
– si vous avez aimé le 1, autant lire le 2 non?
– Séréna est complètement à l’ouest quand on y pense
– si vous êtes une langue de pute.

3 raisons de ne pas le lire :
– si vous n’avez pas lu le 1
– si vous n’avez pas aimé le 1
– si vous êtes fan du Olivia/Nate.