h1

Battle Royale, Koushun Takami

octobre 30, 2014

battle royaleRésumé : Dans un pays asiatique imaginaire, existe un programme gouvernemental connu sous le nom de « Battle Royale ». Chaque année, une classe de 3ème est choisie au hasard, emmenée sur une île coupée du monde, et les collégiens doivent combattre entre eux jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un survivant…
Ceci afin de servir d’exemple à la population, à la jeunesse particulièrement, et aussi de recueillir des statistiques sur le temps mis par le champion à éliminer ses camarades.

Avis : je connaissais très bien le film mais n’avais jamais tenté le livre. Voilà mon erreur réparée. J’ai passé environ deux semaines sur ce livre, pas parce qu’il n’était pas bien, mais parce qu’en plus d’être un pavé il me perturbait pas mal. C’est un livre très dur, passionnant aussi, mais qui bouffe quand même. Voilà des élèves qui se retrouvent malgré eux dans un jeu qu’ils n’ont pas choisi. Ils vont devoir s’entretuer pour essayer de survivre. Chacun va vivre les « Battle Royale » différemment. Ceux qui vont vouloir faire équipe et essayer de se battre contre ce jeu, essayer de trouver un moyen de s’échapper, ceux qui vont y participer, ceux qui vont essayer de se cacher, etc.
On va particulièrement suivre trois personnages, Shûya, Noriko et Kawada, selon moi ils sont les personnages principaux du Battle Royale parce que ce sont eux qu’on voit les plus souvent. On se demande bien comment ces trois là vont pouvoir s’en sortir, et surtout s’ils vont s’en sortir (parce que c’est loin d’être gagné). J’adore Shûya, il est tellement… Gentil. Toutes les filles ou presque sont amoureuses de lui et je peux comprendre pourquoi. Il est fidèle en amitié, il est plutôt confiant, courageux et doué. Puis il essaie vraiment de sauver les autres même quand ça paraît perdu d’avance. Il a une croyance en ses amis qui est vraiment belle en un sens. Noriko est plus effacée, mais je l’ai trouvé quand même sympa et courageuse. J’ai aussi adoré Kawada, au contraire de Shûya, il a du mal à faire confiance, il peut se montrer froid, presque intransigeant, pourtant c’est pas un mauvais bougre et il a quelque chose de très sympa au fond de lui.
Mon personnage chouchou sans conteste, juste avant Shûya, c’est Shinji. Il est trop super, c’est un petit malin, j’aime sa manière de se battre et franchement je le trouve hyper touchant.
Je ne vais pas vous parler de tous les personnages, sachez juste que je déteste Kiriyama, pour une raison plus qu’évidente, mais je vous laisses découvrir ça en lisant.
Les chapitres présentent en général des personnages différents, leurs sentiments, leurs relations, ce qu’ils pensent du Battle Royale, etc., puis comment ils vont mourir ou s’en sortir. A la fin de chaque chapitre, on nous met combien il reste de vivants. Cela diminue très très vite au début.
Il faut savoir que le livre n’est pas seulement triste, gore et dure. Il y a vraiment des grosses phases d’humour (surtout de l’humour noir) et plus d’une fois j’ai ris, même si des fois c’était un rire jaune. L’auteur fait pas mal d’ironie également, il lui arrive même de se moquer de ses personnages et de leur sort. Ça permet aussi de relativiser, de pas être complètement plongé dans un univers déprimant.
J’aime bien les réflexions des élèves, ceux qui réfléchissent à tout ça, aux raisons de jouer ou non aux Battle Royale. Certains sont vraiment détestables, mais pas forcément ceux auxquels on s’attends. Par moment ils ont des réactions qu’on ne pensait pas qu’ils auraient, mais bon le jeu perturbe tout le monde, effraie surtout. Comment faire confiance aux gens dans ces conditions? Même nos meilleurs amis pourraient nous trahir. 
On est dans une dystopie, il y a donc aussi toute une réflexion sur le gouvernement, et c’est plutôt intéressant, j’aimais bien. Ça donnait vraiment un univers solide et consistant.
Les deux conversations principales de ce bouquin sont : tout ce qui concerne le Battle Royale (quelle stratégie employée? à qui faire confiance? comment agir? etc.)
Et la deuxième… L’amour. 
L’amour est vraiment au centre de ce livre. De qui est amoureux tel personnage? Tel autre agit de cette manière pour la personne qu’il aime… Etc. C’est à la fois touchant et hyper dur, puisqu’on parle d’amour sur une île où les élèves se tirent dessus de sang froid.
Dans ce livre le plus enquiquinant finalement c’est de se souvenir de qui est qui et qui a fait quoi, parce qu’il y a quand même 42 élèves et ils ont des prénoms parfois très ressemblants. Au début je revenais très souvent en arrière, mais finalement j’ai réussi à m’y retrouver.
Ce livre m’a donc fait rire et fait pleurer, touché un max. J’ai vraiment adoré ma lecture, c’est un très très bon bouquin.
Mon seul regret c’était de me souvenir aussi bien du film et donc de savoir à l’avance ce qui allait se passer, à peu près. Ça m’a un peu gâché la surprise. Mais ça m’a pas empêché de chialer.

Phrase post-itée :
« Sans doute certains d’entre vous estiment-ils que c’est absurde de se massacrer entre copains de classe. Certes, mais n’oubliez pas ceci : tous les autres sont déjà hypermotivés, eux ! »

Par rapport au film :
De ce dont je me souviens, je trouve le film plutôt fidèle. Oui il y a des adaptations et des modifications, mais je trouve qu’ils ont quand même gardé le fond et les événements se passent à peu près de la même façon. Tout comme pour le livre, j’ai pleuré et rit durant le film. J’en garde un très bon souvenir.
Le film reste un de mes préférés donc.

Binôme d’octobre : Merci à Niobee pour ce choix.
binome17

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :