Archive for août 2012

h1

L’Avare, Molière

août 31, 2012

 Résumé : Qui est cet avare que Molière a choisi de jouer lui-même en 1668 ? Un père tyrannique qui maltraite sa maisonnée, un père amoureux qui malmène les amours de ses enfants, un père qui sacrifie tout à sa chère cassette.

Coups de bâton et coups de théâtre, querelles inquiétantes et quiproquos divertissants se succèdent jusqu’aux incroyables révélations finales.

Une comédie réjouissante !

Avis : une des pièces de Molière que je n’avais pas lu mais dont je connaissais très bien un passage « au voleur, à l’assassin, au meurtrier » ça vous dit quelque chose? J’ai vraiment beaucoup ris en lisant cette pièce de théatre, mais Harpagon est un personnage absolument détestable, beaucoup plus que d’autres dont Molière se moque. Pour lui il n’y a que l’argent et c’est tout. C’est à un point très drôle où il prive ses chevaux, ses invités, et où il refuse de donner de dot (mais veut prendre femme AVEC dot). Des sous il en a pleins, mais il ne le dépense jamais, il se montre par contre prêt à tout pour en avoir encore plus.
C’est une super pièce de théatre et j’adore vraiment Molière.

3 plus :
– c’est du Molière (wouah t’as vu l’argument)
– c’est super bien (pas mieux)
– et c’est drôle en plus

3 moins :
– bon faut aimer lire du théatre (moi j’adore ça, mais je sais que c’est pas le cas de tout le monde)
– Quel avare cet avare (aha !)
– La fin est très courte !

h1

Piège nuptial, Douglas Kennedy

août 30, 2012

 Résumé : Quelques règles élémentaires de survie dans le bush australien :
1) Ne jamais conduire en pleine nuit sur une route déserte : un kangourou se ferait une joie de défoncer votre pare-chocs.
2) Ne jamais céder aux charmes d’une auto-stoppeuse du cru.
3) Et ne jamais se laisser droguer, enlever et épouser par ladite autocthtone.
Dans son village, en effet, le divorce n’est pas autorisé. Mais le nombre de veuves y est impressionnant…

Avis : le résumé me donnait trop envie, ça avait l’air complètement barge et je n’ai pas été déçue, ça l’est vraiment. C’est l’histoire d’un type qui rêve de liberté et qui décide de traverser le bush australien sur un coup de tête. Sauf que rien ne se passe comme prévu et le voilà coincé à Wollanup et marié à Angie. L’histoire est assez sympa mais j’ai presque envie de dire qu’elle était simple et qu’il n’y avait pas de grosses surprises, dès le début on voit bien qu’un truc va arriver et j’avais déjà une idée de la fin. Cependant je l’ai quand même bien aimé, j’ai facilement accroché à l’écriture et je trouve que ça se lit super vite. L’évolution du personnage principal m’a beaucoup plus et j’ai aimé sa relation avec les villageois (plutôt mauvaises au passage). J’ai aussi aimé l’histoire de Wollanup que j’ai trouvé plutôt triste (et limite glauque). Enfin voilà c’était un livre sympa, qui m’a foutu quelques frissons quand même et l’écriture est très bonne. J’ai passé un bon moment.

Phrase post-itée :
« J’avais quitté Darwin depuis deux heures quand j’ai écrasé mon premier kangourou » J’ai éclaté de rire en lisant cette phrase, pauvre Kangou.

3 plus : 
– une bonne écriture
– une histoire qui se lit bien
– un personnage qui évolue

3 moins : 
– pas de surprise ou d’incroyable suspens
– j’ai eu du mal avec le personnage principal au début (mais je suppose que c’est voulu)
– pauvres kangous =( ! Au passage moi qui aurait adoré visité l’Australie, je le sens moyennement bof maintenant

h1

Top Ten Tuesday n°29

août 27, 2012

 Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani.

Les 10 livres que vous conseilleriez à quelqu’un qui n’aime pas lire

1/ Harry Potter de J.K Rowling : c’est un livre qui a su charmer toute une génération et qui charme encore, il est facile à lire et passionnant (au moins jusqu’au tome 5).

2/ Percy Jackson de Rick Riordan : j’en suis super fan et je pense que c’est hyper accessible et que cela peut redonner réellement le goût de la lecture.

3/ Comment (bien) rater ses vacances de Anne Percin (et les suites) : parce que c’est ultra bien écrit, que c’est intéressant et que si c’est un ado qui n’aime pas lire ça lui parlera sûrement. En tout cas je trouve. Moi je le recommande et si j’étais devenue prof je le ferais lire.

4/ La trilogie de Bartiméus de Jonathan Stroud : bon là je ne suis vraiment pas objective, c’est ma trilogie préférée et elle mérite d’être lu, picétout.

5/ Oh Boy ! de Marie-Aude Murail : cette dame écrit comme on mange du flan, c’est tellement agréable à lire, et facile en plus. Pour autant ces histoires sont loin d’être niaises et Oh Boy ! fait partie de mes préférés, elle aborde des sujets plutôt difficiles mais avec douceur je trouve. Je conseillerais aussi Simple, qui est un vrai régal.

6/ Debout les morts de Fred Vargas : Fred Vargas m’a réconcilié avec le genre policier alors je suis obligée de conseiller ses livres, surtout celui-ci qui est mon préféré, mais ses autres aussi. Je pense qu’un policier pour quelqu’un qui n’aime pas lire ça peut ne pas être trop mal puisqu’il y a une enquête etc. ça force le lecteur à lire jusqu’au bout pour en savoir plus.

7/ Arsène Lupin de Maurice Leblanc : ce personnage est tellement génial que je suis sûr qu’il peut réconcilier les gens avec la lecture, en tout cas moi je veux y croire.

8/ Chaos en marche de Patrick Ness : c’est une trilogie très violente, mais vraiment intéressante, elle aborde des sujets très durs et pourtant je pense qu’elle peut plaire justement à quelqu’un qui n’aime pas lire.

9/ Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl : j’ai pris celui-là mais je pense que Matilda ou bien la potion magique de George Bouillon doit fonctionner aussi, Roald Dahl a une écriture géniale et ses histoires sont rigolotes (et aussi un peu horrible)

10/ Cabot Caboche de Daniel Pennac : parce que Daniel Pennac est génial.

J’ai aussi pensé à des trucs comme Des souris et des hommes de Steinbeck, car il réconcilie bien avec la littérature classique, ou (mouarf) Twilight de Stephenie Meyer parce que j’ai une copine qui déteste lire mais qui se les ai dévoré (alors pourquoi pas ?) ou bien les contes de Perrault et Grimm.

Bien sûr les BD et les mangas sont, je pense, un très bon moyens de coller quelqu’un à la lecture.

h1

Jane Eyre

août 27, 2012

 Synopsys : 
Jane Eyre est engagée comme gouvernante de la petite Adèle chez le riche Edward Rochester. Cet homme ombrageux ne tarde pas à être sensible aux charmes de la jeune fille. C’est le début d’une folle passion…

Avis : j’adore le livre et j’ai vu plusieurs versions, celle avec Charlotte Gainsbourg et la mini-série de la BBC (que j’ai adoré).
J’avoue que je voulais absolument voir ce film mais que j’avais un peu peur tout de même, me disant que ça ne respecterait pas bien le bouquin, façon le film d’Orgueil et Préjugés que je trouve nul et qui m’ennuie (oui c’est radicale je sais, mais quand on a maté la version de la BBC avec Colin Firth et… Ce truc… Bah voilà). Finalement ce fut une agréable surprise, pour un film assez court (1h55) ils ont vraiment réussi à raconter toute l’histoire et à faire passer le charme du livre.
Les acteurs jouent très bien, et font passer de réels émotions qui m’ont vraiment touché. Pour une fois, pas besoin de lire le livre pour réellement comprendre le film, on suit très bien ce qui se passe. L’idée de commencer avec « la fuite de Jane Eyre » est bien pensée et j’aime comme petit à petit nous voyons son passé.
Franchement j’ai vraiment été charmé par ce film et par les acteurs, c’est une très belle réussite selon moi. Je ne me suis pas du tout ennuyée, je l’ai trouvé assez fidèle également et il m’a beaucoup plu voilà tout.

3 plus :
– l’histoire est fidèle
– les acteurs jouent super bien, on ressent vraiment leurs émotions
– c’est un très beau film et une super histoire

1 moins : 
– je regrette qu’il n’y ait pas eu la scène avec « la voyante » parce que c’est une de mes scènes préférées.

h1

Le SWAP de l’été, avec beaucoup beaucoup de retard

août 27, 2012

Comme j’étais avec une amie je n’ai pas eu le temps de poster les photos, mais voici ma présentation du SWAP de l’été organisé par le Club de Lecture.

Le but était d’envoyer :
– Deux livres de poche
– Une surprise Cela ne devait pas coûter plus de 30 euros (hors frais de port).

Voici donc ce que j’ai reçu (hyper gâtée que je suis)

Donc voilà tout d’abord les deux colis (avec le pied de ma soeur en bonus) !

Les deux livres pour commencer :
– L’éducation d’une fée de Didier van Cauwelaert
– Moisson de sang de Sharon Bolton

Deux livres qui ont l’air vachement bien et en plus j’adore les couvertures !

Les autres cadeaux (avec en prime mon chat).

Tout d’abord un canard en peluche HYPER mignon et tout doux comme tout, que je me suis empressée d’appeller Stephano.

Des sucettes qui ont l’air drôlement bonne (pas encore eu l’occasion de les manger mais ça ne saurait tarder).

Des serviettes en papier Georges Clounet qui m’ont bien fait rire j’avoue !

Un canard BUD, il faut savoir que j’adooooore ces canards (et les canards en plastique qu’on appelle « Steve » avec mon bébé fraise), donc en voilà un de plus pour ma collection (qui s’agrandit o/) !

La petite carte trop belle pour finir !

Voilà une photo récapitulative. Je suis vraiment super super contente! Alors un grand merci à Stefdusud !!!

Si vous voulez voir ce que ma Swappé a reçu c’est par ICI

h1

Top Ten Tuesday n°28

août 14, 2012

  Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani.

Les 10 auteurs qui vous ont fait aimer la lecture

C’est une question difficile parce que j’ai aimé lire avant même de savoir lire (je sais c’est bizarre). Mais je vais parler des premiers auteurs que j’ai lu (à l’âge de quatre ans donc) :

1/ Antoine de Saint Exupéry : le petit prince est un des premiers livres que j’ai lu, et donc cet auteur est particulier pour moi-même si en fait je n’ai lu aucun de ces autres livres.

2/ Maurice Druon : pour Tistou les pouces verts, qui est devenue le livre que j’ai sûrement le plus lu dans ma vie et l’un de mes préférés.

3/ Rimbaud : parce que quand mes grands parents ont su que je savais lire, ils n’ont rien trouvé de mieux que de me faire lire Rimbaud. Et c’est ça qui m’a rendu sensible à la poésie.

4/ Verlaine : même raison qu’au dessus.

5/ Fred Vargas : elle je la cite parce que c’est grâce à elle que je me suis vraiment mise au policier, avant je n’aimais pas ce genre mais bon elle m’a convertie.

6/ Ratus : je ne sais pas qui en est l’auteur mais j’ai lu quasiment tous les Ratus, j’adorais quand j’étais gosse, et au final je ne peux pas oublier les aventures du rat vert.

Je n’en ai trouvé que six cette fois-ci !

EDIT : je viens de repenser à des auteurs que j’ai lu lu lu lu et relu :

7/ La comtesse de Ségur : surtout avec les malheurs de Sophie. J’avais un livre quand j’étais petite des malheurs de Sophie et j’étais sans arrêt entrain de le relire.

8/ Alphonse Daudet : avec les lettres de mon Moulin, surtout la chèvre de monsieur Seguin qui me faisait très très peur, et d’autres qui me faisaient rire. Mon grand père adorait me les raconter.

h1

Treize Raisons, Jay Asher

août 12, 2012

 Résumé : Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D’abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails.
Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…

Avis : je ne ressors pas de ce livre complètement indemne, et pourtant je le savais en commençant cette lecture que j’allais pleurer. Je viens de le terminer et je suis dans un drôle d’état, vraiment bouleversée. J’étais vraiment comme Clay, à écouter l’histoire d’Hannah et à espérer que quelqu’un l’arrête et fasse quelque chose.
Les raisons d’Hannah peuvent paraître absurde, disons qu’au début cela n’est pas grand chose, mais plus l’histoire avance et plus on se rends compte petit à petit que des actes simples, des petites choses, peuvent entraîner des mauvaises choses, c’est l’effet boule de neige.
Beaucoup de « et si » se mettent en place alors, mais c’est trop tard, Hannah s’est suicidé de toute façon et on est obligé comme Clay d’écouter son histoire.
J’ai vraiment eut envie de giffler la plupart des personnages qu’on rencontre dans cette histoire et casser la gueule à certains. L’écriture est vraiment bien maîtrisé, d’un côté nous avons Hannah qui raconte et de l’autre Clay qui exprime son ressentit et qui raconte ce qu’il fait. J’avais envie de le serrer dans mes bras, j’avais envie de faire revenir Hannah, mais ce n’était pas possible. C’est une histoire d’amour loupé vraiment chouette, et j’ai adoré. Heureusement la fin est belle et avec un peu d’espoir. En tout cas ce bouquin fait réfléchir et j’ai vraiment adoré.

Pas de phrases retenues en particulier, j’étais touchée par tout ce qui se disait j’ai eu du mal à en retenir une.

3 plus :
– La narration est bien maîtrisé
– L’histoire est bouleversante
– Clay est adorable

2 moins : 
– Ah ! Ces petits cons d’adolescents
– J’aurais vraiment voulu réussir à faire revenir Hannah !

h1

Rebelle

août 12, 2012

 Résumé :
Depuis la nuit des temps, au cœur des terres sauvages et mystérieuses des Highlands d’Ecosse, récits de batailles épiques et légendes mythiques se transmettent de génération en génération. Merida, l’impétueuse fille du roi Fergus et de la reine Elinor, a un problème… Elle est la seule fille au monde à ne pas vouloir devenir princesse ! Maniant l’arc comme personne, Merida refuse de se plier aux règles de la cour et défie une tradition millénaire sacrée aux yeux de tous et particulièrement de sa mère. Dans sa quête de liberté, Merida va involontairement voir se réaliser un vœu bien malheureux et précipiter le royaume dans le chaos. Sa détermination va lui être cruciale pour déjouer cette terrible malédiction.

Avis : J’adore les cheveux roux (oui c’est important) et les cheveux de Mérida et de ses petits frères sont juste TROP magnifiques. Donc du coup je gagatisais dès le début.
L’histoire m’a fait mourir de rire, j’ai trouvé les personnages hyper attachants, et pour certains complètement barrés (surtout la sorcière « sculptrice sur bois » et son obsession pour les ours), le père de Mérida est excellent, les autres chefs sont géniaux. Bien entendu au début le personnage de la mère paraît énervant mais on fini par drôlement s’attacher à elle. Mérida est têtu et veut vivre libre, elle n’a aucune envie de vivre la vie d’une princesse, elle est rebelle (comme l’indique le titre) et son caractère m’a beaucoup plu (contrairement à certaines niaises qu’on peut rencontrer aha). J’ai aussi pas mal pleuré, chamallow sensible que je suis et au final j’ai vraiment adoré cette histoire.
Deux mots sur la BO, si je regrette qu’il n’y ait pas plus de musiques chantées (ce qui fait le charme disney) j’ai quand même adooooooréééé les musiques, un peu celtique, avec beaucoup de cornemuse, de violons, de flutes, c’était super sympa.
Un très bon Disney-Pixar.

Phrases marquantes :
« Est ce qu’il était satisfait? »
« Ca oui, il est repartit avec une très belle planche à découper ».  Je pense que ça ne réponds pas à la question et j’ai bien ris.

3 plus :
– les cheveux (ouais je sais c’est un drôle d’argument)
– l’histoire, la musique
– les personnages

1 moins :
pas assez de chanson chanté.

h1

La Proie, Michael Crichton

août 11, 2012

 Résumé : Personnalité des milieux high-tech de Silicon Valley, Julia dirige Xymos, une jeune société qui fabrique des nanoparticules, ces robots infiniment petits destinés à la recherche militaire. Depuis quelque temps, son comportement est étrange. Elle s’absente de plus en plus souvent, se cache pour téléphoner, se désintéresse de son bébé malade, prononce des phrases incohérentes… Jack, son mari, veut comprendre. Chercheur en informatique, il parvient à se faire embaucher par Xymos pour une mission de consultant. C’est là, dans un curieux complexe technologique au coeur du Nevada, qu’il va découvrir jusqu’où peut aller le génie et la folie des scientifiques. Seul, il devra affronter un prédateur que nul n’avait jusque-là imaginé.

Avis : En lisant ce livre je ne m’attendais pas vraiment à tomber sur un scénario catastrophe et étant donné que c’est un des genres que j’aime le moins je n’ai pas réellement été transporté par l’histoire. Le début m’a mise mal à l’aise, la deuxième partie m’a dérangé et mon problème avec la fin c’est que je ne l’ai pas comprise. Ce n’était pas le seul problème du livre : j’ai détesté tous les personnages, sauf peut-être Mae que j’ai trouvé intéressante (j’aimais bien son caractère en fait). J’ai trouvé le personnage principal trop passif, qui s’aveuglait, ses gosses abominables, sa femme pire encore (oui bon ensuite on comprends mieux pourquoi, mais ça n’empêche que ça en fait des personnages vraiment désagréables).  Le récit est entrecoupé d’explications physiques, chimiques, biologiques, informatiques et je dois dire que je n’ai pas toujours tout compris, ça me parraissait trop compliqué pour moi, même si certaines choses m’ont intéressé, d’autres m’ont ennuyé et finalement pour certaines n’ont pas voulu rentrer dans ma tête.
L’écriture est bonne à part ça, le suspens bien mené et c’est certainement un bon scénario, mais comme ce n’est pas mon style je ne peux pas dire avoir follement adoré donc voilà.

Phrase post-itée :
« le groupe de spécialistes a annoncé qu’Amanda avait soit une occlusion intestinale, soit une tumeur au cerveau » ça m’a fait rire jaune même si c’est horrible ce passage.

1 plus : 
– L’écriture

3 moins : 
– je ne suis pas adepte des scénarios catastrophes
– les personnages
– les longues coupures d’explications.

h1

On My Wishlist n°16

août 11, 2012

On my Wishlist est à la base un rendez-vous lancé par Book Chick City et repris en français par Chica’s Booksland.

On parle alors tous les samedi d’un livre de notre Wish list qu’on veut absolument, et pourquoi.

Le livre de la semaine :

  Anne… La Maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery

Résumé : Lucy Maud Montgomery, créatrice de cet univers enchanteur, nous transporte au coeur du Canada, sur l Ile du Prince Édouard, à la rencontre de cette petite orpheline dont on va suivre avec passion les péripéties au fil du temps. Depuis son plus jeune âge, Lucy Maud a toujours eut la conviction qu’elle deviendrait un écrivain célèbre ; et toute sa vie, entre les moments d’excitation fébrile et des périodes d’ennui terrible, l’écriture resta toujours sa meilleure amie, son refuge, sa vie tout entière.

Pourquoi ? : une amie me l’a conseillé il y a super longtemps et chaque fois que j’en entends parlé c’est souvent des bonnes critiques donc je veux le découvrir.