Archive for juillet 2014

h1

Binôme de Juillet

juillet 27, 2014

sans_t10 (1)

Sur club de lecture chaque mois sera proposé de participer à un binôme, je vais essayer d’y participer le plus souvent. On choisi une lecture pour son binôme qui nous en choisis une en retour.

PrettyDarkInk m’a choisi : 
Dix petits nègres

Je lui ai choisi : 
mansfieldparkcouv

Publicités
h1

Dix petits nègres, Agatha Christie

juillet 27, 2014

Dix petits nègresRésumé : Dix personnes apparemment sans point commun se retrouvent sur l’île du Nègre, invités par un mystérieux M. Owen, malheureusement absent. Un couple de domestiques, récemment engagé, veille au confort des invités. Sur une table du salon, dix statuettes de nègres.

Dans les chambres, une comptine racontant l’élimination minutieuse de dix petits nègres. Après le premier repas, une voix mystérieuse s’élève dans la maison, reprochant à chacun un ou plusieurs crimes.

Un des convives s’étrangle et meurt, comme la première victime de la comptine. Une statuette disparaît. Et les morts se succèdent, suivant le texte à la lettre. La psychose monte. Le coupable se cache-t-il dans l’île, parmi les convives ?

Avis : Je n’avais jamais lu ce livre, bien que je connaissais vaguement l’histoire, et j’ai vraiment adoré. C’était hyper passionnant. Glauque évidemment car toutes les personnes meurent les unes après les autres, mais super intéressant car on cherche qui peut faire le coup. Il n’y a pas vraiment d’enquête à proprement parlé, même si les gens de l’île cherche qui est le coupable et que la peur augmente au fur à mesure de l’histoire. On se met un peu à soupçonner tout le monde, à se demande qui sera le prochain et comment il va mourir. Toutes les personnes ont quelque chose à se reprocher et on apprend au fur à mesure ce qu’ils ont fait et pourquoi. Franchement, y en a certain que j’ai détesté, ils éprouvaient aucun remord par rapport à leurs actes, d’autres étaient plus attachants parce qu’ils regrettaient vraiment. Je n’avais pas deviné la réponse finalement et en arrivant à la fin j’étais plutôt surprise.
L’histoire est bien écrite, très prenante, même s’il y a beaucoup de personnages on remet assez vite qui est qui et qui a fait quoi, ils ont tous un caractère différent, ils sont très bien travaillé. Le livre est très entraînant, on ne s’ennuie pas.
C’est une histoire hyper originale en plus, dix personnes coincées sur une île, un meurtrier invisible. La fin m’a quand même laissé sur le cul – pas seulement parce que je n’ai pas deviné le coupable – parce que j’avais vraiment pas imaginé cette explication, la raison de ce qui se passe sur cette île.
En bref, un très bon livre, prenant, des personnages biens construits, attachant ou non, une intrigue très bien menée qui fait réfléchir et une très bonne écriture qui ne nous ennuies pas.

Binôme : merci à PrettyDarkInk pour cette proposition.

sans_t10 (1)

h1

La rédemption de Tessa, Sylvain Desvaux

juillet 20, 2014

la rédemption de tessaRésumé : Oubliez les vampires romantiques, invincibles et végétariens, propriétaires de somptueuses maisons victoriennes !

Oubliez le dandy de la nuit aux canines pointues, à la cape de velours et à l’âme tourmentée !

Découvrez maintenant les soiffards qui s’assument en tant que monstres, hantent les caves des HLM, ne respectent aucun code moral, et font de la mort un jeu. Leurs rêves les hantent à tout jamais. Ils ont bradé leur âme contre la vie éternelle et l’horreur du quotidien.

Découvrez Tessa, une fille de la nuit, qui hésite encore à jeter son humanité aux orties.

Mais, à la fin de l’histoire, posez-vous une question : le monstre est-il bien celui qui le paraît ?

Avis : Merci aux éditions L’ivre-Book et au Coeur de l’Imaginarium pour ce partenariat.
Il s’agit ici d’une nouvelle qui parle de vampires. Mais pas des vampires comme on peut le voir dernièrement. Non, ici les vampires sont plutôt violents, ils peuvent tuer des humains pour se nourrir, et cela sans regret. Des vampires qui ne sortent pas le jour, mais qui sont également touchés par la lune – et l’explication est très bien donnée. Une mythologie assez intéressante, où les vampires vivent en clan et cherche à nourrir tout le clan quand ils prennent du sang, et où on va découvrir le personnage de Tessa, une vampire d’à peine cent ans, qui a inventé un moyen de prélever le sang sans que ça ne se remarque.

            Que dire de cette nouvelle ? Je me suis ennuyée ferme en la lisant. J’ai trouvé qu’on savait trop vite qui était Tessa, que l’histoire avançait peu, les retours en arrière sur la vie de Tessa ne m’ont pas tellement intéressé, et si les passages gores apportent de l’action, je n’y ai pas trouvé tellement d’intérêt. J’ai trouvé ça assez exagéré à dire vrai, certes Tessa est une vampire, elle ne va pas faire dans la dentelle, mais j’ai eu quand même l’impression que c’était assez forcé.

            Il y a un peu de suspens, apporté par les nombreux retours en arrière sur la vie de Tessa, mais également sur quelque chose qu’elle va vivre lors de sa soirée baby sitting et qui va doucement prendre son sens à la toute fin de l’histoire, c’est intéressant parce que ça donne envie de continuer le récit. On va se demander ce qu’elle a pu vivre qui l’a conduite à devenir vampire et ce qu’elle ressent à propos de cela. Et puis l’événement qui va se dérouler lors de sa soirée va nous questionner, nous donner envie d’en savoir plus sur les événements et nous conduire jusqu’à la fin pour la révélation.

            Néanmoins j’étais trop ennuyée par le récit pour vraiment m’attacher à cette part de suspens, cela n’a guère réanimé mon intérêt pour la nouvelle.  

Je n’ai pas tellement apprécié le personnage de Tessa, elle se pose beaucoup de questions sur sa condition de vampire, sur le fait qu’elle n’a pas de regret de tuer des humain, elle repense à sa vie d’avant, à Sven (celui qui l’a transformé), à ce qu’on ressent en tant que vampire. C’est à travers elle qu’on découvre la mythologie, et même si certaines choses étaient originales, j’ai trouvé Tessa en elle-même plutôt ennuyante et un peu plate. Elle se remet en question mais m’a parfois donné l’impression de se contredire elle-même. C’est un personnage qui ne sait pas ce qu’elle veut vraiment et je n’ai pas réussi à m’attacher à elle. Mélanie m’a beaucoup plus plu, à sa façon de parler et d’être. C’est un deuxième personnage qui arrive bien plus tard dans le récit, une vampire violente et froide, mais qui parle avec humour et semble prendre les choses avec désinvolture. J’ai trouvé qu’elle apportait un peu de légèreté dans le récit et même si elle a peu de considération pour la vie des autres, je l’ai trouvé plus franche et moins ennuyante que Tessa, du coup elle a réussi à m’apporter un mince sourire, sans pour autant me réconcilier totalement avec le récit.

                        Certaines choses restent tout de même appréciables, le suspens déjà mentionné, la fin qui est assez noire et m’a bien plu par son côté « remise en question », mais ça ne m’a pas suffit pour totalement apprécier cette histoire. Je suis restée en dehors de cette nouvelle, je m’attendais à plus d’horreur ou à ce que le gore soit mieux utilisé. Ou bien à ce que Tessa ne révèle pas aussi vite ses intentions, qu’on puisse s’interroger sur elle, sur qui elle et ce qu’elle veut.

            En bref, une lecture que j’ai trouvé plutôt ennuyante, où je n’ai su ni m’attacher au personnage principal, pas plus qu’à l’histoire. Dommage.

h1

La chair sous les ongles, Brice Tarvel

juillet 20, 2014

la chair sous les onglesRésumé : Gilbert Joussin vient de perdre sa mère. Comme il doit désormais trouver seule sa nourriture, il va lui falloir rencontrer des gens qui ne sont guère des plus recommandables et se livrer à des actes épouvantables qui ne sont pas dans ses habitudes. Mais comment faire autrement quand on est né cannibale ? Que veut cette nouvelle voisine qui lui saute au cou ? Et cette autre jolie femme paraissant le surveiller ? Et puis il y a ces bikers pourvoyeurs de chair humaine…

Avis : Merci au forum Au cœur de l’Imaginarium pour ce partenariat, ainsi que le maison d’édition Rivière Blanche.

Au début de ma lecture pour ce livre, j’ai pensé qu’il n’était pas fait pour moi et que je n’allais pas du tout aimer. En effet je trouvais l’histoire trop décalé, peu intéressante et finalement le gore, bien qu’assez présent, n’apportait rien. Autant le dire je m’ennuyais plutôt qu’autre chose et était assez déçue. Grand bien m’a pris de persévérer car je ne m’étais pas rendu compte que le livre était composé de nouvelles et non d’une seule histoire. Si la première est la plus longue et la moins intéressante selon moi, les autres ont largement rattrapé ma déception. Dans ce livre on va rencontrer divers personnages, que ce soit un cannibale, ou des personnes lambda, des pantins de l’espèce la plus étrange, des hommes poissons et bien d’autres, donnant une part de mystère et un petit côté fantastique assez intéressant.

Si j’oublie la première nouvelle qui selon moi n’avait pas grand intérêt (la chute étant elle-même moins bien que pour les autres), toutes les autres m’ont plus. Elles ont comme point commun des histoires qui ne se terminent pas forcément bien, le plus souvent la fin est ouverte et laisse le choix de la suite au lecteur. La plupart des histoires sont plutôt ironiques j’ai trouvé, les personnages sont parfois trop curieux et trop naïf et tombent dans des pièges, parfois on n’est pas sûr de ce qu’ils deviennent mais c’est un côté qui m’a beaucoup plu, car à nous lecteurs d’imaginer un peu ce qu’il en est. Ma préférée est sans aucun doute « la petite fille dans le cimetière » qui a un petit côté horrifique très intéressant et qui a une très bonne chute.

Autant dire que l’auteur aime faire souffrir ses personnages, ils s’en sortent rarement à bon compte, parfois aussi plusieurs interprétations sont possibles sur la compréhension de l’histoire.

La façon de raconter des nouvelles diffères, soient on a un récit à la première personne où l’on ne voit que les paroles et les pensés du personnage concerné, soit à la troisième personne qui donne une vue d’ensemble plus large. Personnellement j’ai aimé les deux, la première personne permettait d’être complètement dans la tête de celui qui racontait, la troisième donnait plus de détails sur l’histoire en elle-même, et j’ai trouvé les méthodes bien utilisés et intéressantes, donnant à chaque nouvelle sa propre personnalité.

 

Certaines m’ont fait peur, d’autres m’ont pas mal ému, la plupart m’ont rendu curieuse. Le côté fantastique est bien exploité et comme l’auteur choisit de ne pas donner d’explication sur les phénomènes étranges qui arrivent, cela ajoute beaucoup de mystères.

Je suis donc ressortie assez satisfaite de cette lecture, pour ses personnages atypiques, ses chutes qui laissent la place à l’imagination, son ambiance soit glauque, gore ou flippante, et pourtant parfois touchante. Je vais donc rester sur un avis positif et oublier la première nouvelle.

h1

Une terre si froide, Adrian McKinty

juillet 14, 2014

une terre si froideRésumé : 1981, Irlande du Nord. Bobby Sands vient de mourir. Le pays est sous haute tension, Belfast à feu et à sang. A Carrickfergus, deux homosexuels sont tués, main gauche arrachée. La piste d’un serial killer semble évidente. Mais le sergent Sean Duffy sait que les apparences sont souvent trompeuses, lui qui incarne un paradoxe en Ulster : il est flic et catholique. McKinty réussit le pari de faire vivre la violence de la guerre civile en même temps qu’il nous entraîne au cœur d’une enquête palpitante, maniée avec l’humour noir si cher aux Irlandais.

Avis : tout d’abord merci aux éditions le livre de poche pour l’envoie de ce livre.
J’étais mal partie avec cette lecture, et finalement j’ai totalement adoré. Sean a vraiment beaucoup d’humour surtout noir, ce qui fait que j’ai pas mal rigolé tout au long de l’enquête qui pourtant est une histoire assez dure. Ce qui m’a beaucoup plu c’est la relation entre les personnages, Sean vient d’arriver dans cette ville mais il va être assez respecté par les autres hommes et ils vont s’entraider. Leur caractère à tous est assez attachant. Et donc tandis que Belfast est sans arrêt victime d’acte terroriste, que les prisonnier font la grève de la faim pour qu’on leur accorde des droits, Sean et ses hommes doivent trouver un psychopathe qui semble en vouloir particulièrement aux homosexuels. C’est hyper bien mené, plutôt original, et on ne se doute pas tout de suite du coupable. En plus de m’être pas mal attaché aux personnages et à leur relation, j’ai donc beaucoup aimé l’histoire aussi. En plus on se retrouve avec deux enquêtes parallèles et j’aime bien ça. Sean recherche donc qui a pu tuer les homosexuels et en même temps il réfléchit au suicide de Lucy, une femme qu’ils ont retrouvé pendu.
On est bien baladé, et franchement j’avoue que j’ai passé un super bon moment avec ce livre et l’intrigue très prenante, je lirai donc très certainement la suite. L’enquête est très très intéressante en plus, on ne s’ennuie pas – et il y a une véritable enquête, avec des interrogatoires, des preuves, etc.

En bref : du rire, des bonnes relations, un héros qui se pose des questions sur le monde qui l’entoure et sur lui-même et puis une intrigue très bien menée. Un très bon livre.

 Phrase post-itée : 
« – Prudence, Sean, hein?
– Prudence, c’est mon deuxième nom. Le troisième, c’est Aloysius, mais ça, faut pas le dire. »

h1

Bilan du mois de Juin

juillet 8, 2014

Voici mon bilan du mois de Juin en vidéo, j’ai lu énormément de livres donc la vidéo fait 50 minutes, désolé pour la longueur..

h1

A lire en Juillet

juillet 5, 2014

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour ce mois de Juillet j’ai prévu une assez grosse PAL, mais je ne pense pas tout lire. Le 19 juillet je pars chez une amie et je pense ne prendre qu’un ou deux livres papiers et le reste je le lirai en numérique, il y aura donc sûrement des changements, mais j’essaie d’en lire le plus possible.

Pour le prix des lecteurs :
Quatre racines blanches, Jacques Saussey
Une terre si froide, Adrian McKinty

Lecture commune : 
Dark Shadows tome 1 : la malediction d’Angélique, Lara Parker

Lecture VO : 
The Book is not Good for you, Pseudonymous Bosch
Marvin Redpost tome 2, Louis Sachar

Pour le Binôme : 
Les dix petits nègres, Agatha Christie (ebook)

Pour le reste : 
Les étoiles de Noss Head tome 2, Sophie Jomain
Divergent tome 3, Veronica Roth
Le dernier jardin tome 2 : Fugitive, Lauren DeStefano
La dame qui tue, Marie-Aude Murail
Angela tome 2 : Mortel Baiser, Julia M. Tean
Instinct tome 1, Vincent Villeminot
Le sang des 7 rois livre II, Régis Goddyn
Coeur de démon, Claude Neix
Un cri étranglé, Anne Perry
Dragon tome 1 : l’âge du feu, E.E Knight
Gone tome 2 : la faim, Michael Grant
Le trône de fer l’intégrale 1, George R.R Martin
Aliénor tome 2 : l’alliance brisée, Mireille Calmel
Insaisissable tome 3, Tahereh Mafi