h1

Nightrunner tome 1 : Les Maîtres de l’Ombre, Lynn Flewelling

septembre 2, 2016

nightrunner,-tome-1---les-maitres-de-l-ombre-118445-250-400Résumé : Depuis des jours, Alec croupit en prison pour un crime qu’il n’a pas commis. Désespéré, il n’attend plus rien de la vie, lorsqu’est jeté dans sa cellule un bien étrange personnage… Espion, voleur et noble à la fois, le fascinant Seregil va non seulement orchestrer leur évasion mais aussi proposer au jeune homme de devenir son apprenti.
Une sacrée aventure dans laquelle Alec va s’embarquer, car les deux compagnons devront faire face à la plus noire des sorcelleries et s’infiltrer en territoire ennemi pour déjouer les terribles complots qui pèsent sur le royaume !

Avis : j’avais très envie de me replonger dans cette saga depuis qu’on m’a dit que les deux premiers tomes pouvaient se suffire à eux-même (parce que si vous vous rappelez bien Bragelonne et Milady ont arrêté la publication au tome 4, youpi). Du coup pour me rafraîchir la mémoire, j’ai relu le tome 1. Bon j’étais pas dans une période de grosse motivation alors ça m’a pris des plombes, mais j’ai été assez contente de retrouver Alec et Seregil et de revoir la relation se mettre en place entre eux. J’aime tellement le personnage d’Alec, il est à la fois innocent et naïf, mais également hyper observateur et malin. Il réagit très vite, il a soif de savoir et il aime que Seregil soit son professeur. Seregil, lui aussi est attachant, il a l’air assez âgé (pas physiquement) et pourtant peut agir parfois comme un adolescent (bien sûr il y a une raison à ça). Il vit la vie en s’amusant, même si on sent qu’au fond de lui il y a des blessures gravés et j’aime son attachement pour Alec, qu’il ne comprend pas tout à fait lui-même (et a du mal à accepter). Et réciproquement.
Il y a pas mal d’intrigues différentes au cours de ce premier tome, Alec et Seregil vont être confrontés à différents dangers – et vont réussir à s’en sortir. Soit seuls, soit avec l’aide de Micum, le meilleur ami de Seregil, ou celle de Nysander, un magicien très connu et réputé.
On s’attache assez facilement aux personnages, sauf peut-être pour Théro. Je trouve qu’il est difficile de lui faire confiance, il est froid et n’a pas l’air plus loyal que ça. Plus attaché à l’envie de pouvoir qu’à se faire des amis. Lui et Seregil sont plutôt en conflit – mais faut dire que Seregil aime bien le faire tourner en bourrique.
C’est un premier tome qui mêle humour, amitié, intrigue politique, mystère, magie, et un brin d’amour également, et de drame. Par contre je trouve la traduction assez bizarre et inégale, les insultes sont enjolivés puis ensuite on trouve des mots comme « pourri » et ça sonne faux du coup. Les dialogues sonnent parfois maladroitement aussi. Bon il paraît que le deuxième tome est mieux traduit (ce n’est pas le même traducteur).
Et je m’en vais commencé le tome 2.

Mon premier avis sur ce livre : 
Ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :