h1

Les papillons rêvent-ils d’éternité, Sandra Labastie

août 8, 2016

Les_papillons_revent-ils_d_eternite_poster Résumé : « Cette journée du 1er janvier, la première de la dernière année du monde, il s’est passé quelque chose de spécial entre nous, les élus. C’était comme au printemps, quand on devient joyeux sans comprendre pourquoi. C’est la dernière année de souffrance, a dit papa. Bientôt, on sera libérés. »

Les saisons se succèdent et les croyants se préparent à la fin des temps. Parmi eux, une jeune fille de 13 ans contemple la condition humaine dans ses craintes et ses obsessions, dans sa surprenante capacité d’imagination pour triompher d’une vie sans espérance.

Avis : Que dire sur ce livre? C’est très compliqué d’en parler. On va vivre à travers les yeux d’une jeune fille, une année qui doit être la dernière pour l’humanité, sauf pour les élus. Faisant partie d’une religion extrémiste (je dirais même carrément une secte), la jeune fille va commencer à se poser des questions sur ce qu’on lui enseigne.
Elle est vraiment prisonnière d’un monde horrible (où les gens en haïssent d’autres et se font haïr en retour, et n’attendent qu’une chose : que tous les incroyants meurent). Ils sont complètement hypocrite, et pour eux rêver et se poser des questions sont totalement interdit. Plusieurs fois ça m’a retourné l’estomac, et en plus leur truc est hyper misogyne (la Bible a été écrite par des hommes de toute façon).

Mais la jeune fille va remettre tout ça en question, on sent que son ton change au fur à mesure, qu’elle comprend l’injustice, qu’elle se sent mal et étouffée par toute cette organisation. Elle doit subir la haine des incroyants qui la prennent pour une folle, elle a honte d’aller sonner aux portes pour rependre la parole de leur secte, elle se demande de quelle vérité on lui parle. Elle trouve que la Bible et le dictionnaire ne disent pas la même chose.

C’était dur de voir cette gamine dans ce monde, et les réflexions qu’elle faisait, ou que les autres autour d’elle faisaient. On se retrouvait vraiment au cœur de la secte et on voyait comment ça fonctionne. Mais c’était super intéressant de voir l’évolution de la jeune fille et son changement.

Pour ce que j’ai moins aimé c’est la violence qu’elle va subir au cours de l’histoire, ça m’a retourné l’estomac et j’avoue que ça m’a laissé perplexe. Surtout vis à vis des réactions de la jeune fille, qui semble totalement détachée de ce qu’il se passe. Ça m’a vraiment mise mal à l’aise et du coup je me suis un peu détachée de l’histoire. J’ai trouvé ce qu’il se passait parfaitement horrible, et je ne sais pas du coup quoi penser de ce livre. Même après une nuit passée, je reste interrogative à propos de cette lecture. J’avoue que je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi violent.

Une histoire difficile donc, dérangeante, gênante. Qui montre l’hypocrisie d’une secte et comment les fidèles sont manipulés et subissent un véritable lavage de cerveau.

Phrases post-itées : 
« Dieu veut constamment des preuves d’amour. Il veut qu’on se fasse baptiser, qu’on prêche, qu’on ne fréquente pas les incroyants, qu’on résiste à la torture et à la tentation, qu’on renonce à sa famille… 
La liste des preuves à apporter est immense. Et cette liste est la preuve que Dieu est amour. »

« Le dictionnaire rouvre toutes les portes que la Bible ferme les unes après les autres avec ses réponses. »

« Je suis trop petite pour connaître la réponse mais assez grande pour me la poser. »

« La personnalité chrétienne, ça vous aplatit. Avoir des secrets, c’est une sensation merveilleuse, c’est comme si on avait une épaisseur à l’intérieur, quelque chose qui n’appartient qu’à soi.On se sent exister. »

« J’aime beaucoup les mots. Il y en a qui font mal mais il y en a qui soignent, parfois ce sont les mêmes, ça dépend comment on s’en sert. « 

Blablabla sur le livre (spoils, surligner pour voir) :
D’abord, la jeune fille va se faire violer par les garçons de l’école (car oui ils vont lui mettre un doigt dans le sexe et c’est un viol !), puis elle va se retrouver à coucher avec un des types de la secte (encore une fois un viol), et ça m’a écœuré. D’autant plus que la jeune fille semble prendre ça froidement, avec un total détachement, presque comme si c’était normal. Elle est persuadée qu’elle est fautive pour les garçons de l’école.  J’ai trouvé ça horrible, et elle ne reçoit aucune aide, je comprends même pas que ça ait pu arriver sans que personne n’intervienne. Et pour ce qu’il se passe avec l’autre vieux type pervers dégueulasse, ça m’a écœuré aussi, je le sentais venir en plus, ça puait à pleins nez. Mais j’ai pas vraiment aimé comment c’était traité. Et le fait qu’il ait fallu ça pour réveiller les parents et les sortir de la secte, ça m’a dégoûté aussi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :