h1

Le coup de la girafe, Léo Grasset

novembre 9, 2015

le coup de la girafeRésumé : Pourquoi les girafes ont-elles un si long cou et les zèbres des rayures ? Quel rapport entre une foule de supporters sportifs et un troupeau de gazelles ? Avez-vous déjà frémi d’épouvante à la mention du mot « ratel » ?

Les animaux de la savane africaine ont encore beaucoup à nous apprendre. Ce livre vous expliquera le talent des termites bâtisseurs qui construisent des orgues pour respirer, le rôle du hasard dans la fuite de la gazelle, la dictature quotidienne que subissent les éléphants alors que les buffles vivent en démocratie, l’importance de la Voie lactée pour les bousiers, et le point commun entre les tétons humains et le pénis des hyènes.

« Rien en biologie n’a de sens, si ce n’est à la lumière de l’évolution », disait un célèbre généticien. Mais cette lumière projette des ombres étranges et difficiles à décrypter, et les sujets présentés sont aux frontières actives de la recherche scientifique !

Un livre d’histoires naturelles, contées avec légèreté et humour par un jeune biologiste aventureux et superbement illustrées par ses photographies.

Avis : j’ai adoré ce livre, c’était hyper intéressant à lire et j’ai appris pas mal de choses (comme le fait que les zèbres sont noirs avec des rayures blanches, alors que moi j’ai toujours cru le contraire (un mystère essentiel de ma vie a été résolue !)) Non seulement c’est bien écrit, mais en plus c’est pas rébarbatif, ni ennuyant à mourir, et pas du tout incompréhensible, même si bien sûr ça demande un minimum de concentration. Ce n’est pas tout, ce livre fait réfléchir, sur l’homme, sur l’écosystème, sur notre influence et comment on pourrait essayer d’améliorer les choses. On découvre que l’homme n’a pas forcément qu’une influence négative sur la vie animale (même si bien sûr des fois on est mauvais, faut pas se leurrer). Le livre est drôle en plus, il  y a de l’humour (mais pas lourd) et j’ai souris plus d’une fois au cours de ma lecture (comme cette fois là avec la vie des kangourous pleines de rebondissements). Les mystères de la vie animale sont loin d’être tous résolus, et c’est passionnant de voir que des énigmes comme les rayures de zèbres ou les cou des girafes, mais surtout la politique des animaux, peuvent apporter quelque chose à notre société humaine. Puis l’histoire de l’évolution est franchement intéressante.
Et puis à la lumière de ce livre, on sait que le ratel est le prochain maître du monde !
Les photos au milieu du livre sont très belles et apportent d’autres explications (ou simplement une vision de la savane). Et les shémas explicatifs permettent de mieux comprendre certaines choses.
Bref j’ai adoré. Ce genre de livres de vulgarisations est franchement super.

Phrase post-itée : 
« A mon avis, il s’agit plutôt d’une histoire de look : Darwin avait la barbe du père Noël tandis que Galton avait d’immondes rouflaquettes qui ne vont à personne. Pas étonnant que personne ne l’aime. »

En plus : 
Je vous conseille fortement d’aller voir la chaine de Léo Grasset : Dirty Biology, qui est hyper intéressante aussi

(un exemple avec une vidéo sur les gifs).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :