h1

Durarara!! tome 2, Ryohgo Narita

avril 22, 2017

durararatome2Attention possibilité de spoils du tome 1.

Résumé : Ikebukuro est le théâtre d’une série d’attaques à l’arme blanche. Alors que certains cherchent à identifier le coupable, l’agression d’un membre des Dollars va déclencher des événements qui risquent de changer le visage du quartier…

Pour le plus grand plaisir de celui, qui dans l’ombre, tire les ficelles.

Illustré par: Suzuhito Yasuda

Avis : Quel plaisir que cette lecture. Les personnages sont tous complètement frapadingues, et pourtant on s’attache à eux, on veut apprendre à mieux les connaître, à mieux les comprendre. Mon préféré est de nouveau Izaya. Qui sait ce qu’il se passe dans sa tête ? À part Izaya lui-même ? Encore que Shizuo, qui le connait bien, est sans doute celui qui est le plus proche de la vérité en ce qui concerne Izaya. Et il y a beaucoup de sous entendu entre eux dans ce tome-ci (pas étonnant que les gens les shippent ensemble).

Au cours de ce tome-là d’ailleurs, on va en apprendre plus sur Shizuo, mais également sur Anri, l’amie de Mikado et Kinda. Ce tome-ci se centre donc sur d’autres personnages, sans oublier pour autant les autres, et c’est très appréciable. On va se retrouver face à une histoire étrange de katana qui aurait sa propre âme. C’est hyper mystérieux et intéressant, et prenant.

En plus ça se lit hyper vite, on voit pas les pages passer. Les illustrations apportent beaucoup au récit également, je les trouve vraiment représentative des personnages. Si le style est très simpliste, on voit quand même très bien ce qu’il se passe, ça donne un effet très manga au récit. Et c’est pleins d’actions, de rebondissements et de gros plot twist. Moi qui devine parfois trop facilement les choses, avec Durarara!! je me fais toujours avoir. Pourtant tout est sous notre nez.

En parlant de récit qui ressemble à un manga, j’ai aimé la place accordé au rire dans ce tome-là. Le rire peut prendre plusieurs aspect et ne représente pas forcément la joie. Rire nerveux, triste, énervé, hystérique, heureux, soulagé… C’était très bien fait, ça m’a plu.

J’ai adoré ce deuxième tome, j’ai hâte de voir la suite.

Mon avis sur : 
Le tome 1

Phrases post-itées : 
« Elle aimait le fait que quelqu’un ait besoin d’elle, peu importe comment, car cela la dispensait de chercher un but à sa propre existence. »

« – J’étais cool là, non ? Ou pas ? Tu es amoureuse ? Tu as fini par tomber amoureuse ? Ça te tourmentamoureuse ? Ça te déchiramoureuse ? Ça te cha cha cha cha chamoureuse ? »

« Un corps brisé, une force impossible à réprimer et entre les deux, l’âme d’un jeune garçon qui se fracturait peu à peu. »

« Il classait tout ce qu’il trouvait en ce bas monde en deux catégories : ce qui le mettait en colère, et ce qui ne le mettait pas en colère. »

« Du point de vue des humains, l’amour d’une lame maudite n’est qu’une illusion… »

« – Ce qu’il y a de bon quand on regarde le plateau de jeu d’en haut, c’est qu’on a l’illusion d’être un dieu. »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :