h1

L’élue, Lois Lowry

septembre 12, 2016

9782070538768

Je parle un peu du Passeur dans cette chronique.

Résumé : Dans un monde archaïque et violent qui rejette les faibles, Kira ne doit sa survie qu’à son don exceptionnel pour la broderie.

Le Conseil des Seigneurs l’a choisie pour restaurer et achever la fabuleuse Robe sur laquelle est inscrite toute l’histoire de son peuple. Mais il lui faudra auparavant, avec l’aide du petit Matt, résoudre d’inquiétantes et sombres énigmes pour trouver la couleur qui lui permettra d’inventer l’avenir…

Avis : Il s’agit ici du tome 2 du Passeur. Bon ça ne se voit pas, il paraît indépendant (la preuve ma sœur l’a lu sans savoir qu’il s’agissait d’une suite), mais il me semble que tout doit se recouper au bout d’un moment. D’autant plus que quand on le sait, on a une référence au passeur à un moment.
Cette histoire va se centrer sur celle de Kira. Elle vit dans un village un peu barbare, où on se débarrasse de ceux que l’ont considère inutile pour la société. On aurait dû se débarrasser de Kira d’ailleurs, car elle a une jambe handicapée, mais sa mère a réussi à la sauver. Sauf que depuis la mort de sa mère, les gens sont hostiles envers Kira, elle est considérée uniquement comme un poids. Le Conseil des Seigneurs va la sauver en quelques sortes, en lui donnant la tâche de restaurer la Robe du Chanteur, grâce à ses incroyables talents.

Elle va alors faire la rencontre de Thomas, qui, lui, doit restaurer le bâton du Chanteur. Ils vont se lier d’amitié. Et avec Matt, un des garçons pauvres du village, toujours joyeux, ils vont former une belle équipe.

Mais les choses ne sont pas si simples. Le village semble cacher des secrets et petit à petit, Kira va comprendre qu’elle n’est pas aussi libre qu’elle le pense.

On sent, comme pour le Passeur, que l’auteure construit un monde (ici plutôt cruel) avec un village entouré de bêtes dangereuses (d’ailleurs ça m’a rappelé le film « The Village »), un monde qu’elle déconstruit au fur à mesure de son histoire, quand tout doucement on comprends que les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent.
Si le Passeur permet une évolution du monde, ici c’est plutôt Kira qui subit cette évolution, et non son monde.

J’ai aimé les personnages, surtout celui de Matt, qui est adorable. Kira est un peu naïve, mais au fur à mesure de l’histoire elle ouvre les yeux. Thomas est plutôt adorable et il aide Kira. Bien sûr je me suis méfiée du Conseil des Seigneurs, parce que ça avait l’ait trop beau pour être vrai. Et puis ça ressemblait pas mal à de l’exploitation d’enfants quand même. Mais bon dans un monde où les Minots sont juste bons à être parqués et où règne la jalousie et la haine, ils paraissent presque gentils, je comprends donc la naïveté de Kira.

C’était une super lecture, et j’ai vite commandé le troisième tome pour pouvoir m’y plonger.

Mon avis sur : 
Le Passeur

Publicités

2 commentaires

  1. Je ne savais pas qu’il y avait un autre tome! il me le faut 🙂



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :