h1

Le songe d’Adam, Sébastien Péguin

octobre 13, 2015

le-songe-d-adam-Résumé : Allemagne, Forêt-Noire, de nos jours. C’est dans ce cadre magnifique que s’installent Hugo, chercheur dans le domaine des lettres, et sa fille Morgane, inventive adolescente. Mais la Forêt-Noire est également le cadre de légendes ancestrales, dont certaines seraient peut-être bien plus que de simples légendes…

Et lorsque Morgane commence à percevoir des choses qui ne devraient pas exister et que les fantômes du passé du père et de la fille semblent devenir plus que des souvenirs, l’horreur surgira, et les disparitions au cœur des bois trouveront une explication que l’esprit humain ne peut concevoir…

Avis : Dès les premières pages ont est plongé dans une ambiance sombre et surtout où la Forêt Noire (et la forêt tout court) a tout de suite une importance primordiale et va être le centre de tout le livre. Hugo et Morgane viennent habiter dans un petit chalet un peu paumé et dès leur arrivé on sent que leur séjour ne va pas être de tout repos. Avant de lire ce livre, je ne pensais pas qu’un cerf pouvait faire peur. En fait si, ça peut être carrément flippant un cerf. 
Le livre mêle assez bien je dois le dire philosophie, ésotérisme et horreur. On va retrouver pas mal de réflexion sur l’humain, la religion (particulièrement sur le christianisme, les mythes grecques et les mythes nordiques (mes préférés), on a aussi quelques références aux légendes Arthurienne), la vie et la mort. Plusieurs légendes vont apparaître aux fils des pages et le personnage de Hugo a un esprit assez tortueux, il se pose énormément de questions, mais cela n’est pas ennuyant. J’ai trouvé au contraire cela assez intéressant et que les questionnements s’alliaient bien avec le livre lui-même.
Au début j’ai eu du mal avec les personnages, très peu attaché à Hugo et Morgane, je ne me souciais pas vraiment de leur sort, surtout que leur comportement m’exaspérait, j’avais envie de leur dire de partir tout de suite ! Mais bien sûr les personnages ne nous écoutent jamais. La façon dont Morgane se mettait en danger était énervante, mais peut-être que l’on peut se dire que c’est le comportement d’une ado laissée à l’abandon, qui en plus de se séparer de son père, cherche également à ce qu’il soit là pour elle. En tout cas au fur à mesure du livre, j’ai fini par m’attacher à Morgane (malgré son amour pour la corrida, car je déteste la corrida) et par me sentir triste et mal pour elle. J’avais tellement envie de gifler Hugo pour son comportement. On sent bien que la relation des deux personnages va jouer dans l’histoire, et que les décisions d’Hugo (de toujours aller plus en avant vers la connaissance) vont aller vers quelque chose d’irrémédiable (et de pas forcément très bon).
Le livre contient des passages assez violent et gores, sans en être remplis, ils sont à mon avis justifié vu le fondement du livre. Et puis ça donne un peu de pep’s au rythme du livre qui reste assez lent par certains côtés (sans que ça ne dérange aucunement, car au contraire cela donne une ambiance assez sombre et malsaine).
Il y a pas mal de révélations tout au long du livre, de rebondissements, ainsi que du suspens (bon pas sur tout, parfois c’était limpide comme de l’eau, on savait ce que les personnages allaient faire), et on est baladé au fil des pages dans la Forêt Noire (qui ne m’a franchement pas paru rassurante).
C’était une lecture vraiment prenante, et plutôt originale. Nous nous retrouvons face à un savoir qu’il vaut mieux ignorer.

J’ai effectué cette lecture pour le Hallowctober.

Le détail qui tue : le cerf, ça m’a rappelé Hannibal (la série)… Je devrais envisager une désintoxication de cette série.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :