h1

la Trilogie de l’héritage tome 1: Les Cent Mille Royaumes, N.K Jemisin

juin 3, 2015

les cent mille royaumesRésumé : Mon nom est Yeine, j’ai dix-neuf ans. Je suis membre du peuple darrène, au Nord des Cent Mille Royaumes. Une barbare. Il y a un mois, ma mère a été assassinée. Elle était l’héritière des Arameris, la plus puissante famille du monde. Ce matin, j’ai reçu un message de l’empereur, mon grand-père : une invitation à venir séjourner à Ciel, le palais familial. Plus qu’une invitation, un ordre. Je veux découvrir pourquoi ma mère est morte. Même si on ne revient jamais de Ciel.

Avis : Je ne sais pas quoi penser de ma lecture, je suis en vérité plutôt mitigée. S’il y a des choses que j’ai totalement adoré à la lecture de ce livre, d’autres m’ont carrément rebuté et ont un peu gâché mon enthousiasme. Je reste tout de même sur un bon avis avec la fin et ai envie de lire la suite, mais c’est loin d’être un livre que j’ai adoré.
J’ai pas mal apprécié les personnages et leur construction. Particulièrement l’héroïne Yeine, j’ai aimé sa force, ses doutes et ses faiblesses, j’ai aimé comment elle contait l’histoire et nous entraînais avec elle au sein de celle-ci. Le style pouvait paraître un peu emmêlé parfois, elle faisait des retours en arrière, mais c’était pas dérangeant, ça rendait les choses plus réelles et puis on se retrouvait aussi confuse qu’elle avait dû l’être par moment. Ce que j’ai préféré dans ce livre c’était la mythologie, la découverte des dieux. Au début j’étais un peu paumée, mais au fur à mesure les choses s’emboîtent et on comprends le fond, comment le monde fonctionne, qui sont les dieux et leurs pouvoirs, ainsi que leurs importances. C’était très intéressant et en plus je me suis attachée à eux. Notamment à Sieh le dieu enfant, qui avait ce côté un peu enfantin tout en étant quand même bien conscient des choses, vu qu’il était en vérité vieux de plusieurs milliers d’années. Nahadoth le dieu de la nuit m’a plu également, ce que j’ai le moins apprécié, c’est sa relation avec Yeine, mais j’y reviendrai. Ce que j’ai apprécié chez Naha c’est sa complexité, il est deux, humain et dieu, cruel, ténébreux et en même temps il a quelque chose de doux presque, c’était intéressant de le voir évoluer. J’ai pas forcément apprécié, ni détesté, les deux déesses, en même temps on les voit assez peu, même si elles ont de l’importance. Pour les Araméris, j’en ai aimé aucun, ils n’y en a pas un pour rattraper l’autre. J’ai tellement haïs Scimina, la cousine de Yeine, elle est exécrable, folle et cruelle, prête à tout pour le pouvoir. Mais ça fait d’elle un personnage intéressant, qui va remuer l’histoire, on la déteste et on veut que Yeine lui fasse payer, du coup ça nous motives pour le livre. Dekharta est peu attachant, c’est un Araméris, cruel, qui a sacrifié des gens pour son pouvoir. Renald le cousin de Yeine est presque le plus sympa de tous, mais il m’a semblé un peu pathétique. Cependant on apprends qu’il cache peut-être au fond de lui un peu de douceur, c’est l’Araméris le plus supportable selon moi. Puis il y a Viraine le scripte, c’est un personnage complexe qu’on ne sait pas où mettre. Est-il du côté de Yeine? Que cherche-t-il? Que cache-t-il? J’ai bien aimé le mystère qui se dégage autour du personnage. T’vril un majordome sera finalement ce qu’il y a de plus près comme allié pour Yeine, il était assez bien comme personnage.
Les relations sont assez conflictuelles dans le livre. Et c’est là que la chose qui m’a le plus agacé dans ce livre a lieu, la relation entre Yeine et Nahadoth. Je n’ai pas aimé son désir quasi immédiat qu’elle a pour lui, ça m’a gonflé tout de suite, et ça ne s’est pas amélioré par la suite autant le dire. J’ai passé du temps à soupirer à cause de ça, en me disant que les auteurs devraient éviter les pseudos histoires d’amour dans les livres, que je m’en passerais très bien, plutôt qu’un truc comme ça auquel j’ai trouvé aucun intérêt, sinon un très fort agacement.
Il y a autre chose qui m’a déplu dans ce livre, c’est qu’à un moment j’ai trouvé qu’il y avait une sorte de latence, il ne se passait rien. L’héroïne découvre quelque chose et elle fait rien (ou pas grand chose), j’ai trouvé qu’elle tournait en rond, je sais pas, je m’ennuyais à la lecture. Et en plus ça tombait au même moment que la relation qui se noue avec Nahadoth, alors c’était d’autant plus chiant.
Et finalement à la fin, et bien mon enthousiasme est revenue, nous avons pas mal de rebondissements, de révélations, de l’action.
J’ai trouvé que c’était sans doute un peu trop facile quand on y pense, mais pas grave, ça m’a botté, je l’avoue. J’ai bien aimé qu’on nous emmènes là, surtout qu’il y avait des choses que j’avais pas du tout vu venir. La fin donne envie de lire la suite et de savoir ce qu’il va se passer par la suite, mais en même temps le tome peut se suffire à lui-même.
Une dernière chose pour ce qui m’a plu, c’est le rôle des femmes et des hommes darrènes (le peuple de Yeine), les rôles sont inversés et ça m’a plu. Les femmes vont combattre et les hommes restent et protègent le foyer. Les hommes peuvent pleurer. Il y avait du respect aussi bien pour les hommes que pour les femmes, et franchement ça change (parce que c’est vrai que c’est fatigant les mondes misogynes).
En bref une bonne lecture, qui aurait été mieux sans les choses agaçantes.

Phrases post-itées : 
« Vous ne pouvez pas protégez les choses que vous aimez, Cousine – pas indéfiniment. Pas totalement. Votre seul moyen de défense véritable, c’est d’éviter ce genre de sentiment. »

« Mais un tel amour ne disparaît jamais vraiment, n’est ce pas? Même si la haine est très profonde, il en reste toujours un peu en dessous. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :