h1

Love in 56K, Clémence Godefroy

avril 7, 2021

Résumé : A la rentrée de septembre de Westbridge High, Erika Schmidt est bien déterminée à faire de cette année scolaire 1997-1998 la meilleure de sa vie : de bonnes notes, de bons moments avec ses deux meilleures amies, et une place dans la rédaction du journal du lycée, voilà tout ce qu’elle désire. C’était sans compter sur Scott Peterson, qui est devenu hyper craquant en l’espace d’un été, et tous les déboires qui s’ensuivent quand on est plutôt timide avec les garçons et plutôt vue comme une nerd par les élèves populaires du bahut.

Heureusement, Erika vient de commencer une nouvelle série de livres, Les Sorciers de Bellwood, qui lui fait oublier ses problèmes. En attendant le prochain tome, elle trouve sur Internet un forum de fans, puis des sites de fanfic, et bientôt sa connexion 56K est à la fois son seul réconfort et son secret le mieux gardé.

Avis : Mouais. Bof. Aux débuts d’Internet, Erika va découvrir un livre qu’elle aime mais également que sur Internet, les gens écrivent des fanfictions sur ce même livre. À côté de ça, elle va vivre sa vie d’ado au lycée avec ses deux meilleures amies, et le beau Scott pour qui elle crush, alors qu’elle a dû lui parler 10 minutes, qu’elle ne sait rien de lui, ni de ce qu’il aime, mais bon il est beau alors pourquoi s’intéresser à sa personnalité ?

Je me suis ennuyée, je n’ai pas trouvé ça bien écrit, j’ai trouvé les persos sans vie, sans texture, à part Erika parce que c’est elle qu’on suit, et que j’ai aimé son côté passionné par les livres et les fanfics. Mais c’est tout. Son crush j’y ai pas cru dix secondes, l’histoire d’amour est plate et inintéressante, le reste c’est du vu et revu. Les clans dans le lycée, les garces d’un côté, les sportifs stupides de l’autre, les intellos, etc. etc., plein de clichés chiants.

Y a quelques petites choses qui m’ont plu, le côté fanfic, et quelques discours, mais je me suis quand même pas mal ennuyée et j’avais hâte de le terminer. J’espérais que quelque chose allait changer, que mon cœur allait se mettre à battre, mais en fait pfff, non, rien.

Pourtant y avait un côté original, dommage que ça soit pas assez exploité et que ça tombe dans la facilité.

En bref, c’est une déception pour moi, c’était pas fait pour moi voilà tout, tant pis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :