Archive for the ‘Films’ Category

h1

Au premier regard

septembre 27, 2014

au-premier-regard-cinema-metzSynopsis : C’est la fin de l’été à São Paulo. Leonardo, 15 ans, est aveugle. Il aimerait être plus indépendant, étudier à l’étranger, mais aussi tomber amoureux. Un jour, Gabriel, un nouvel élève, débarque dans sa classe. Les deux adolescents se rapprochent et progressivement, leur amitié semble évoluer vers autre chose. Mais comment Leonardo pourrait-il séduire Gabriel et savoir s’il lui plait puisqu’il ne peut pas le voir ?

Commentaire : le synopsis est un peu nul non?

Avis : J’ai regardé ce film avec ma sœur hier soir, quand j’ai su qu’ils allaient faire un film sur le court métrage « Eu Nao Quero Voltar Sozinho« , je me suis dit « je veux le voir, je veux, je veux« . Et enfin j’ai eu cette occasion et ce fut merveilleux. J’ai tout simplement adoré. C’était adorable.
J’ai trop aimé les personnages. Leo est trop mignon, j’ai passé mon temps à avoir envie de lui faire des câlins et de l’encourager. Il a par moment du mal à accepter son handicap, d’autant plus que sa mère est trop protectrice avec lui et qu’il a parfois l’impression d’étouffer et de ne pas être libre, juste parce qu’il est différent. Sans compter ses camarades de classe que j’ai eu envie de gifler tout au long du film.
J’ai aussi apprécié Giovanna, par un moment elle m’a un peu saoulé et je l’ai trouvé stupide et injuste, même si je comprends son comportement (digne d’une ado), et dans l’ensemble c’est quand même une fille super.
J’ai adoré Gabriel, j’ai vraiment aimé sa façon de complètement oublier que Leo est aveugle, et de s’en moquer, de penser que Leo peut faire pleins de choses peu importe qu’il soit aveugle (même faire du vélo ou danser), il est hyper drôle, hyper gentil, et j’ai un gros coup de cœur sur ses bouclettes (et son sourire).
Puis alors l’histoire, hyper rafraîchissante, hyper mignonne, ça fait vraiment du bien des films un peu marshmallows dans ce genre là parfois. On y croise des problèmes d’adolescents, on y fait la rencontre des premiers pas vers l’amour, et moi j’ai passé un super moment. J’en veux encore. Je sens que ce film va faire partie de mes chouchous, que je vais regarder dès que je vais avoir besoin de rondoudous et d’amour tout mignon.
C’était super !

La bande annonce : 

Le court métrage : 

Publicités
h1

Sin City 2 : J’ai tué pour elle

septembre 20, 2014

Sin-City-2Synopsis : Dans une ville où la justice est impuissante, les plus désespérés réclament vengeance, et les criminels les plus impitoyables sont poursuivis par des milices.
Marv se demande comment il a fait pour échouer au milieu d’un tas de cadavres. Johnny, jeune joueur sûr de lui, débarque à Sin City et ose affronter la plus redoutable crapule de la ville, le sénateur Roark. Dwight McCarthy vit son ultime face-à-face avec Ava Lord, la femme de ses rêves, mais aussi de ses cauchemars. De son côté, Nancy Callahan est dévastée par le suicide de John Hartigan qui, par son geste, a cherché à la protéger. Enragée et brisée par le chagrin, elle n’aspire plus qu’à assouvir sa soif de vengeance. Elle pourra compter sur Marv…
Tous vont se retrouver au célèbre Kadie’s Club Pecos de Sin City…

Avis : J’avais adoré le premier film, j’ai adoré ce deuxième film. Une chose à savoir je n’ai jamais lu le comic, je ne sais pas du tout si je compte le lire un jour ou pas, mais il est clair que ces films font une forte impression sur moi. La suite est géniale (et heureusement parce que qu’est ce que je l’ai attendu). Au delà de l’histoire ce que j’adore dans Sin City c’est l’esthétique du film. Tout est en noir et blanc, en gris. Il y a un fort jeu de couleur qui apparaît alors, des personnes qui apparaissent toute en couleur, où juste une partie d’eux. C’est très très fort, très puissant. Les cadrages sont super bien pensés, tout est réfléchis et donne un sens à ce qu’il se passe, j’adore.
Les personnages aussi sont hyper plaisants. Dans cet opus, c’est Marv mon chouchou, j’adore cette grosse brute épaisse, certes il est violent, dangereux, fort comme un camion, mais il respecte certaines personnes et ceux en qui il a confiance il se sacrifierait pour eux. Le personnage d’Ava est époustouflant, cette femme est très maligne, sait comment utiliser sa meilleure arme : son corps et ses charmes, je regrette un peu qu’elle passe plus des trois quart du film à poil (pas besoin de se casser la tête pour son costumes), selon moi elle avait pas besoin de ça. J’adore également Dwight qui se fait manipuler, mais qui essaie de s’en sortir en allant dans la vieille ville, retrouver les prostituées (et bon sang je les adores elles, j’adore comme elles défendent leur territoire et la force qu’elles ont).
Le passage avec Johnny (joué par Joseph Gordon-Levitt) était – bizarrement – assez mignon. J’ai beaucoup aimé, c’était moins violent que le reste (mais assez violent quand même), mais le personnage m’a pas mal touché.
Et puis la fin avec Nancy était superbe, même si Nancy m’a fait énormément de peine.
J’aurais voulu que la fin soit moins brutale (bah oui j’en voulais encore).
L’histoire est plutôt intéressante en soit, on a plusieurs histoires dans une seule, comme dans le premier film, et c’est intéressant de voir comment les choses se croisent (c’est un peu moins flagrant que pour le premier ceci dit, c’est un peu dommage. Ici Marv est celui qui croise les histoires).
Bref un super film, très sombre et hyper violent, mais avec une superbe esthétique, des personnages attachants et très forts. J’étais vraiment super contente de pouvoir voir ce deuxième opus.

h1

Divergent(e)

avril 21, 2014

DivergentSynopsis : Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes.

Avis : j’ai tout simplement adoré. J’ai passé un moment génial en allant au cinéma hier soir, j’étais à fond dans le film et vu les roucoulements qu’il y a eu dans la salle à certains moments je ne pense pas être la seule. C’est marrant parce que je n’avais plus aucun souvenir du livre, mais en revoyant le film je me suis rappelée de pleins de trucs (en avance en plus). Ils ont assez bien respecté le bouquin je pense et ils ont vraiment gérer pour l’histoire, les scènes d’action et d’émotion, et surtout pour l’histoire d’amour.
Dès le début on est plongé dans l’univers avec la voix off de Tris qui nous raconte son monde et nous en fait la présentation, et c’est super agréable. J’ai adoré la scène du miroir qui est très bien faite (et dont je me rappelait très bien dans le bouquin). Tris est un personnage que j’adore, que ce soit dans le tome 1 ou dans le 2 (je sais qu’elle a été beaucoup critiqué dans le 2 mais je n’ai jamais été d’accord avec ce qui était dit sur elle) et là elle gère de la fougère, je l’ai surkiffé. L’actrice est très jolie et très simple en même temps, et elle a de ces beaux yeux c’était hallucinant, tout le film j’ai fais que mater ses yeux tellement je les trouvais incroyable. J’avais peur pour Quatre en voyant l’acteur, mais son jeu est hypeeeeeeer convainquant et finalement je l’ai lui aussi totalement adoré. J’ai beaucoup aimé Christina également, son franc parler me fait toujours délirer, j’ai aimé Will et Al mais moins que dans le livre car je les ai trouvé moins présent. Peter est un enfoiré à baffer, Jeanine est horrible (mais qu’est ce que Kate Winslet joue bien la garce), Eric est insupportable. Et Caleb… Je ne saurais même pas quoi penser de lui.
Les parents de Tris m’ont hyper touché, surtout sa mère, elle était fantastique, j’ai adoré la relation mère/fille du film.
L’histoire d’amour est pleine de tensions, trop adorable, elle prend son temps tout comme dans le livre et je dois dire que je l’adore. Dans ce film je me suis souvenue de pourquoi j’aimais autant Quatre et pourquoi j’adorais le Tris/Quatre (parce que dans le tome 2, Quatre m’avait tellement gonflé que j’avais insupporté aussi bien le personnage que le couple), c’était hyper mignon, et drôle en même temps. C’était tout chou, et juré on a tous soupiré dans la salle à chaque scène mignonne entre eux.
Les audacieux sont terribles, j’ai adoré leur groupe, on est pris dans leur ambiance, leur cordialité, leur folie aussi, c’est trop super !
La fin m’a complètement achevé, j’ai pas arrêté de chialer ou de vouloir baffer Jeanine, c’était magnifique et hyper horrible en même temps. Y a des réparties terribles, je jubilais et la seconde d’après je chialais comme si c’était la fin du monde, c’était un moment hyper intense. Néanmoins je me souviens avoir encore plus chialé avec le livre…
Finalement le seul petit reproche que je pourrais faire c’est que j’ai trouvé les personnages secondaires (tel que Will ou Al par exemple) un peu trop absent, on ne sait même pas que Christina et Will sortent ensemble, alors que je trouve ça hyper important pour la suite. Les relations d’amitié sont finalement peu exploitées et j’ai trouvé ça dommage, mais bon. Ça n’a pas du tout gâché mon visionnage et j’ai hâte de pouvoir me l’acheter en DVD pour mater la VO qui a mon avis sera encore plus terrible.

Mon ressenti : 
pigeon banh-bao-2-smiley-043 big-head-smiley-020cat 24

Le blablatage : pourquoi Divergente? Avec ce e… Certes Tris est divergente, mais le fond de l’histoire parle bien de la divergence, et des divergents en général, pas que de Tris… Alors ça me gêne un peu que le titre soit réduit au seul personnage de Tris… Je dis ça, je dis rien. De toute façon Nathan ils ont fumé la moquette avec ce livre,presque tout le monde le dit et je suis assez d’accord.

L’anecdote : j’ai gagné ma place de cinéma, et c’est assez rare pour être souligné. J’étais vraiment contente je l’avoue.

La bande annonce : 

h1

La Belle et la Bête

février 23, 2014

belle et bêteSynopsis : 1810. Après le naufrage de ses navires, un marchand ruiné doit s’exiler à la campagne avec ses six enfants. Parmi eux se trouve Belle, la plus jeune de ses filles, joyeuse et pleine de grâce.
Lors d’un éprouvant voyage, le Marchand découvre le domaine magique de la Bête qui le condamne à mort pour lui avoir volé une rose.
Se sentant responsable du terrible sort qui s’abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père.

Avis : J’ai bien aimé le film, je l’ai trouvé beau, avec de superbes musiques et une ambiance très conte. L’histoire était bien faites, magique et belle. Belle m’a beaucoup plu, j’ai adoré son sale caractère mais elle reste quand même super mignonne. J’ai adoré ses deux soeurs hyper stupides et niaises, elles étaient trooop marrantes, j’en pouvais plus chaque fois qu’on les voyait. J’ai moins aimé les frères ( surtout Maxime), mais ils étaient mignons quand même. Quand à la Bête… Et bien je reste mitigé, en tant que Bête il m’a plu, mais j’ai été vraiment déçu que ce soit LUI là Bête. Il avait déjà été amoureux et tout, et je trouvais ça franchement nul, je voulais que ce soit quelqu’un d’autre ! Surtout qu’il faisait quand même vachement vieux quoi… Mais bon. J’ai trouvé aussi dommage que l’histoire d’amour soit pas plus développé, j’aurais voulu plus de passage entre la Belle et la Bête où ils se seraient séduis. Ça aurait été plus mignon.
Mais sinon le film est superbe, et j’ai vraiment passé un bon moment.

Anecdote : comme une idiote j’avais pas capté qu’il s’agissait d’un film français, et oui je suis pas très douée…
J’ai aussi coupé une partie du synopsis car elle spoilait toute l’histoire (bien que vous la connaissiez sans doute).

Bande annonce : 

h1

Hunger Games : L’embrasement

novembre 27, 2013

hunger games film 2Attention cet avis risque de spoiler le film 1, et les deux premiers tomes… Et le film tout court… 

Synopsis : Katniss Everdeen est rentrée chez elle saine et sauve après avoir remporté la 74e édition des Hunger Games avec son partenaire Peeta Mellark.

Puisqu’ils ont gagné, ils sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation – une compétition qui pourrait changer Panem à jamais…

Avis : je crois que si j’avais écris ma critique à la sortie du ciné, cela aurait ressemblé à ceci : wouaaaaouuuh trop génial nyanyanya c’était trop bien hihihi youpi je veux le dvd et le revoir gyahahahahah et tralala, j’ai adoré adoré adoré, oh bon sang ! Vive Peeta. 
Heureusement entre le ciné et la maison j’ai du faire 20 km en voiture qui ont eut le temps de me calmer un tout petit peu, alors je dois dire que OH BORDEL J’AI ADORE ! 
Que dire? Par où commencer? Je ne sais pas. J’ai tout aimé dans ce film, j’ai aimé les acteurs (surtout Jennifer Lawrence, parce qu’elle est sexy, et parce qu’elle a de beaux cheveux), j’ai aimé les personnages (surtout Peeta parce que je ne suis PAS objective, et que même sur la lune j’aimerais Peeta), j’ai adoré Prim aussi, et Katniss (bien évidemment), mais tous les autres, Finnick, Max, et même Joanna (pourtant qu’est ce qu’elle pouvait me saouler parfois dans le bouquin, mais là elle est CINGLEE, j’ai juste adoré). J’ai aimé Snow et son côté très méchant vilain (oui bon je le déteste, quel petit tyran !), et j’ai supporté Gale (oui j’ai réussi à le supporter, hourra olé olé !). Seul petit regret, on ne voit pas assez Haymitch (oui je le z’aime, son petit côté alcoolo pathétique ça réveille mon instinct maternel, que voulez-vous). OH et une petite mention spéciale pour Effie, parce qu’elle est méga adorable, qu’elle a les plus belles-pires coupes de cheveux de tous les temps et qu’elle le porte très bien. Oh et puis Cyna…
Bon je m’arrête là pour tous les personnages parce que sinon je vais aussi me mettre à parler du petit papy qui siffle la mélodie et de tous les autres figurants…
L’histoire. Que dire? Est-ce que j’aurais autant aimé si la lecture du tome 2 n’était pas si loin? Je ne sais pas, j’aurais sans doute plus remarqué les différences, mais je crois que j’aurais quand même adoré (juste parce que je ne suis pas objective et que je le reconnais, qu’on a un super jeu d’acteur, des scènes gluglu d’amour (entre Peeta et Katniss hein? Pas avec Gale) et puis des supers belles images !!!) Bon quelques petites choses m’ont titillés, mais allez c’est pas grave, pour tout ce qu’il y a de bien ! Il manque quelques scènes que j’aurais aimé voir je l’avoue, elles y sont pas, mais il y en a d’autres (celle avec les geais bavards EST GENIALE d’horribleté (ce mot n’existe pas et alors?)) Et puis surtout le film offre quelque chose que l’on n’a pas dans le livre puisque tout est du point de vue de Katniss, là on a aussi ce qu’il se passe hors des Hunger Games, avec Snow et le haut-juge des jeux dont j’ai oublié le nom. Punaise ça c’était TROP bien pensée, trop bien fait ! J’étais fan.
Enfin au niveau émotion je n’ai pas été en reste, vu que j’ai ris, mais surtout chialé un max, dès que Katniss avait LA larme qui coulait, ben je chialais comme un nuage. Et puis j’étais excitée comme une puce sur mon siège. Et franchement je crois que la seule chose qui m’a dérangée dans ce film c’était les pétasses assises derrière moi au cinéma, qui ont foutu le bordel et qui n’ont rien trouvé de plus drôle que de faire le bruit des singes au moment des singes… Et de raconter tout le film avant que les trucs n’arrivent aussi. Bref ceci est un message pour sauver l’humanité : « Sauve un cinéma? Mange une fille sotte ». (Cela fonctionne avec les garçons sots).
La fin est tout simplement AUSSI sadique que celle du livre. Et rien que de me dire « aaaaaahh je dois attendre le trois » j’en ai un nœud dans l’estomac, bouhhh bouuhh. J’attends aussi impatiemment la sortie du DVD pour le revoir en VO (parce que la VF c’est quand même pas top, même si celle-ci est moins mauvaise que d’autre).
Vous savez quoi? J’ai envie de me relire les bouquins, mais je vais attendre parce que ma PAL est monstrueuse et que j’ai d’autres priorités.
Voilà, je suis une groopie, j’adore ce film, j’adore Peeta, et je l’assume à 200 %. Et je prie le seigneur des goodies que PKJ en ait prévue à Montreuil, car je pense que je vais les agresser pour en avoir (quitte à les payer).

Ps : je suis désolée si j’ai fais des fautes dans les prénoms des personnages, mais… Je me plante tout le temps (et j’ai la flemme de les chercher)

Mon ressenti :
banh-bao-smiley-016 love

Bande annonce (je l’avais pas regardé, et elle est bien, mais du coup ça m’a donné envie de revoir le film)

Parlons un peu plus du film (avec gros spoils du film/des livres) :
– J’ai totalement adoré la scène de la robe de mariage qui se transforme en geai moqueur, j’ai adoré la réaction du public quand Peeta dit que Katniss attend un bébé, j’ai adoré qu’ils se prennent tous la main. Aucun ne veut retourner aux jeux !
– Je regrette qu’il n’y ait pas la scène des vidéos de Haymitch, elle est vachement bien sa vidéo, et elle a tout son sens. Mais ils ont choisi de ne pas la garder, d’ailleurs Haymitch a un trop petit rôle je trouve mais tant pis.
– J’ai adoré Prim, l’actrice est adorable, j’adore comment elle joue, j’adore sa relation avec sa sœur.
– Le chat est orange, dans le premier film il était blanc et noir, il me semble.
– J’ai eu des gluglu dans le cœur pour toutes les scène Katniss/Peeta.
– La scène où Joanna se met à poil m’a fait mourir de rire.
– Est ce que c’est Katniss qui propose le mariage? Honnêtement je ne m’en souviens plus, mais j’avoue que ça m’a paru bizarre émanent d’elle, vu l’avis qu’elle a sur le mariage.
– Je n’ai pas aimé quand elle embrasse Gale.
– J’ai adoré, j’ai adoré et j’ai ADORE (c’est clair?). 

h1

Struck

juin 29, 2013

StruckRésumé : Carson, lycéen geek, malin et sarcastique, rêve de devenir un talentueux journaliste. Mais il lui faut un dossier béton pour intégrer une prestigieuse université et quand on vient de Clover High School, ce n’est pas facile ! La conseillère pédagogique de son lycée lui suggère de créer un club littéraire pour sortir du lot. Mais comment motiver des lycéens plus intéressés par le foot, la drague, les bimbos et la fête ? C’est alors que sa seule amie, Malerie lui propose une méthode imbattable pour convertir les irréductibles glandeurs à la littérature.

Avis : j’avais littéralement adoré le livre, mon avis ICI. La principale différence entre le livre et le film, c’est que si j’ai rigolé tout le long du bouquin, j’ai quasiment passé tout le film a pleurer. On voit tellement bien les émotions sur le visage de Carson que pfiouuu, il m’a fait passer du rire aux larmes en une demi-seconde, je dois dire que Chris joue vraiment super bien !
Bon aucune surprise si je dis que j’ai adoré le film autant que le livre, si je suis retombée amoureuse de Carson, si j’ai adoré sa grand-mère et Malorie? ET SCOTT (omg j’ai surkiffé Scott, comme dans le livre ahaha) ! Ils étaient tous géniaux, c’était un film très coloré et émouvant en même temps. La mère de Carson m’a plus plu que dans le livre d’ailleurs, je l’ai trouvé plus touchante et on voit mieux sa relation avec Carson, par contre j’ai encore plus HAÏS le père de Carson ! Et j’ai bien aimé April qui se retrouve un peu entre deux.
Ce film m’a vraiment fait vivre les montagnes russes, j’en suis sortie toute retournée, j’ai vraiment adoré, j’ai qu’une envie : le revoir, relire le livre, et le revoir encore ! (Bon et sortir Carson du film/livre et l’épouser).

Phrase qui m’a marqué :
Malorie : « j’éteins mon portable en cours pour ne pas savoir qu’on ne m’appelle pas » Quelle belle philosophie de vie ahah !

3 plus : 
– Tout
– Le reste
– Et tout ce que je n’ai pas dit.

3 moins : 
– Carson n’existe pas :(:(:(:(:(
– Grrr le père grrrr
– Carson n’existe VRAIMENT pas :(:(:(:(:(

h1

Les Profs

avril 23, 2013

Les-ProfsSynopsis : Avec 12% de réussite au bac, le lycée Jules Ferry est le pire lycée de France. Même les meilleurs professeurs ont échoué. La dernière chance de sauver l’établissement est de recruter une équipe pour le moins originale : aux pires élèves, les pires profs… Un style inédit qui malgré le mécontentement des parents va rapidement séduire les élèves.

Avis : j’avais un peu peur en allant voir ce film, après tout faire un film sur une BD n’est pas forcément très facile et je me demandais bien ce que ça allait donner. Craignant que tous les moments marrants soient dans la bande annonce et c’est tout. Sauf que non. Ce film est passablement complètement et totalement débile, j’ai pleuré de rire et y a des moments où on riait toutes les six secondes, même pas le temps de se reposer. Alors autant dire que j’ai totalement adoré. J’ai tout de suite été séduite par la manière dont c’était raconté, par la tronche des sept ahuris, par leur personnalité complètement frappé, et même par les élèves comme Nectarine ou Boulard ! Même le directeur (le pauvre) je l’ai trouvé super touchant. Il y a même un petit passage qui a failli me faire avoir la larme à l’oeil (et oui ultra sensible que je suis). C’est complètement irréaliste bien entendu, mais on s’en fiche, ça marche du tonnerre et j’adore.
Ce sont sans doute les pires profs du monde, mais ils sont attachants, drôles, et vraiment attaché à leur boulot comme personne. Et puis après tout, les élèves sont ravis, alors pourquoi pas? Et en plus « pire profs » ne veut pas dire « complètement idiot », parce que de l’intelligence ils en ont à revendre (même le prof de sport), simplement ils ont du mal à la mobiliser pour des choses intelligentes justement.
Personnellement je veux bien la prof de français ou le prof de chimie (même si cela risque de devenir vite dangereux), ou même le prof j’m’enfoutiste, ça me permettrait de bouquiner. Bien sûr après pour avoir son bac c’est un peu bonbon, mais qu’est ce qu’on rigolerait.
Si on en avait un comme ça à l’IRTS, je suis sûre que je serais beaucoup plus encline à y aller (surtout en ce moment).
En tout cas pour passer un bon moment de franche rigolade je conseil ce film, et j’attends avec impatience la sortie du DVD, je pense l’utiliser comme anti-dépresseur, les moments de baisse de moral !

3 plus : 
– C’est franchement trop drôle
– Mais il y a quand même un scénario
– Et des personnages complètement fous

1 moins : 
– Je vis dans un patelin d’abrutis avec des gens qui causent devant les films au cinéma. (Désolé fallait que ça sorte).