Archive for the ‘Album’ Category

h1

Les étoiles sont tombées, François David et Agnès Propeck

avril 24, 2013

étoilesRésumé : 
– Alors, elle t’a dit ?
– Elle m’a dit et elle ne m’a pas dit.
– Elle ne t’a pas dit comment c’est ?
– Elle m’a dit comment ce n’est plus, quand il y a la guerre.

Avis : un très bel album, un texte assez poétique qui montre comment ce n’est plus quand il y a la guerre agrémentée de photos tout aussi poétique et qui s’attachent au texte à leur manière.
Des photos en noir et blanc qui touchent beaucoup je trouve et qui donne à l’album tout son charme. Le texte à côté est très court, écrit noir sur blanc, tandis que les photos sont blanches sur font noir, ce qui accentue en quelque sorte le manque de couleur.
Et la guerre c’est sûrement sans couleur. Mon préféré c’est celui des vêtements, avec la photo également :
« Quand il y a la guerre, elle m’a dit, on se sent prisonniers, tout le temps, même de ses vêtements. »

130424-132802

Un album donc que j’ai trouvé très touchant et qui montre avec douceur ce que c’est que la guerre.

Publicités
h1

Tango a deux papas et pourquoi pas? Béatrice Boutignon

mai 28, 2012

 Résumé : Cette histoire est issue d’un fait divers…
En 1998, Roy et Silo – deux mâles manchots à jugulaire – sont accueillis par le zoo de Central Park, à New York. Les gardiens et les soigneurs remarquent vite qu’ils passent tout leur temps ensemble. Lorsque la période des amours arrive, ils ne se quittent pas davantage… Un œuf laissé à l’abandon par un autre couple va être l’occasion pour Roy et Silo de le couver. Tango va naître, entourée de ses deux papas.
Cette anecdote se révèle être un charmant prétexte pour parler de l’homoparentalité. Dans un monde en pleine mutation où les modèles familiaux évoluent, la jolie histoire de Roy et Silo permet d’évoquer avec les enfants un sujet aussi passionné que controversé.
Avoir deux papas ou deux mamans, et pourquoi pas ?

Avis : je suis absolument charmée par cette petite histoire vu au travers des yeux d’un enfant. Les deux manchots sont juste absolument adorables et les dessins trop mignons, moi j’avais envie de les câliner les deux bestiaux qui cherchent à avoir un enfant et qui couvent un galet qui ressemble à un oeuf.
Cet album était sortit tout d’abord aux Etats Unis (par d’autres auteurs) et ça a été un gros sujet de controverse. Dommage parce que je trouve que pour aborder l’homoparentalité c’est vraiment une très belle histoire, toute douce et ça fait plaisir de voir deux manchots qui s’aiment et qui éduquent une petite Tango (qui est trop mignonne aussi). Moi j’ai vraiment été touché, et j’aurais bien voulu les connaître Roy et Silo, mais grâce à cet album j’ai un peu pu vivre leur histoire à travers les yeux de Marco.
Puis après tout « pourquoi pas? »

h1

Violence Non !, Dominique de Saint Mars et Serge Bloch

mai 28, 2012

 Résumé : 
VIOLENCE NON ! Apprendre à contrôler la violence des mots et des coups, celle que l’on
inflige aux autres et celle que l’on subit. Apprendre à y répondre par le respect et la parole, à faire gagner la paix et l’amitié…

Avis : cet album une fois encore s’adresse aux enfants comme un guide pour éviter la violence. Il illustre des petites scènes qui peuvent rendre violent et pourquoi. Puis il donne des solutions pour éviter la violence, ne pas répondre à la violence par la violence. Des solutions qui en valent d’autres mais qui donnent une idée de ce qu’il faut faire. Prévenir les adultes, prévenir la maîtresse etc.
Puis apprendre à canaliser cette violence au travers du sport, ou en dessinant, en écrivant, en mangeant bien et en dormant bien.
Une phrase a retenu mon attention « la violence qu’on donne, c’est souvent la violence qu’on a reçue… »
A méditer.

h1

Abus sexuels Non !, Delphine Saulière et Bernadette Desprès

mai 27, 2012

 Résumé :
Un petit guide pour aider l’enfant à se protéger des abus sexuels, à repérer les situations à risques pour mieux les éviter. Un ouvrage à lire en famille pour apprendre à l’enfant à s’affirmer et à dire non. Ce n’est pas facile de parler des abus sexuels à un enfant. Et pourtant, c’est important d’aborder le sujet, sans l’alarmer, bien sûr, ni entamer la confiance qu’il a en l’adulte. Et si un enfant a été victime de violence, il faut l’aider à rompre le silence : c’est la première étape de sa reconstruction. Ce guide veut ouvrir le dialogue entre parents et enfants. C’est dans cette optique qu’il a été réalisé en collaboration avec le magazine Astrapi et le ministère de la Famille et de l’Enfance dans le cadre d’une campagne ministérielle contre les maltraitances et les violences sexuelles, (Comité de pilotage : Marceline Gabel, psychothérapeute, Boris Cyrulnik et Marcel Rufo, pédopsychiatres).

Avis :
Un guide plus qu’un album, pour mettre en garde l’enfant et le protéger des abus sexuels. Pour qu’il ose parler, et comment il doit agir dans ces cas là. Egalement pour qu’ils ne confondent pas des simples câlins et bisous de gestes beaucoup plus déplacés. Cela montre également que l’adulte n’a pas le droit à tout simplement parce qu’il est plus grand. Sous formes de BD (avec le même dessin que tomtom et nana) des petites histoires illustrent divers situations, avec un voisin qui veut prendre des photos, un cousin qui veut toucher l’enfant dans le bain, un beau-père qui veut que sa belle fille vienne dormir dans son lit, un bibliothécaire qui veut absolument que l’enfant monte dans sa voiture, et un moniteur qui veut embrasser de force un enfant. A la fin de chaque situation trois propositions sont donnés, dont deux sont plutôt mauvaises, la troisième étant la bonne, et enfin des explications sont donnés. C’est bien fait et c’est plutôt attrayant, on lit une petite BD et non pas non plus un texte horriblement trash ou quoi, et pour autant c’est assez gênant. Si cet album peut aider des enfants à parler, alors faut le mettre dans le plus de mains possibles je pense, et il ne faut pas hésiter à l’expliquer à son enfant également (parce que je ne crois pas non plus que ce soit un livre qui doit venir sans explications genre « tiens cadeau de noël ouais trop chouette »).

h1

J’ai 2 papas qui s’aiment, Morgane David

mai 27, 2012

 Résumé :
Titouan a 2 papas qui s’aiment, ce n’est pas courant. Il va devoir le faire accepter à ses copains.
Mais toutes les familles ne sont-elles pas différentes ?

Avis : cet album est vraiment bien. Déjà parce qu’il explique aux enfants qu’avoir deux papas qui s’aiment c’est pas grave, ce qui compte c’est qu’on se sente bien dans sa famille.
Dans ce livre on retrouve les remarques qu’on peut entendre parfois comme « si t’es élevé par des pédés tu es pédés aussi », comme si l’orientation sexuelle se décidait comme ça. On remarque aussi que les enfants sont méchants entre eux et pas simplement parce que t’as deux papas ou deux mamans (quand Sophie explique que Hugues se moquait d’elle parce qu’elle était noire, ou l’enfant qui dit que tout le monde se moque de son cousin parce que sa maman est grosse), je dis ça parce que souvent c’est l’excuse utilisé contre l’homoparentalité « tu te rends compte mais que vont dire les autres enfants au pauvre petit gamin »…
Ensuite, j’ai juste aimé le fait que les deux papas expliquaient bien à leur enfant que ce qui comptait c’était qu’ils l’aimaient et qu’il y avait toute sorte de famille différente, monoparentale, homoparentale, ou bien recomposé… etc.
L’album peut être lu autant par les enfants que par les plus grands.
Les illustrations sont plutôt sympa et la manière dont il est écrit (sous forme de dialogue avec les enfants, où le jeu de l’oie de la journée pourrie) c’est super bien fait.

h1

Sahara, Antonin Louchard et Daniel Pennac

mai 5, 2012

 Résumé : Il y a le petit et le grand. Le petit, fasciné par les atomes que le moindre mouvement propulse à des distances infinies, est un contemplatif, avare de mots et de gestes ; le grand, étonnamment, est celui qui pose les questions :  » Tu restes au lit ? Qu’est-ce que tu fais ? Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ? « . Magnifiquement illustrée par des images exploitant diverses techniques de dessin et de gouache et dont chacune constitue une petite ouvre d’art, cette histoire tendre racontée de façon poétique par Daniel Pennac attirera l’attention des grands au moins autant qu’elle intriguera les petits.

Avis : certes c’est poétique, j’aime beaucoup cette histoire d’atome, c’est assez bizarre aussi. Sauf que voilà, je n’ai pas été charmé, je n’ai pas tout compris (peut-être que les petits comprendraient mieux que moi) et puis les illustrations ne m’ont pas plus botté que ça finalement. C’est un album qui se lit super vite (peut-être un peu trop?) mais qui n’a pas eu d’effet sur moi (différemment d’autres albums). Tant pis.

h1

autobus numéro 33, Olivier Douzou et Isabelle Simon

avril 30, 2012

 Quatrième de couverture : La terre est ronde, cela lui joue des tours : chacun se croit sur un sommet tout seul au monde

Avis : bon je sais le quatrième ne dit rien de l’histoire, mais je le trouvais mignon. Alors c’est l’histoire d’un autobus qui va partout et va chercher tout le monde, et tout le monde l’attend. C’est écrit en rime et j’adore, et chaque personnage vient d’un pays différent, illustré en pate à sel, et chacun à son animal qui lui correspond. C’est sûrement très bien de voir avec des enfants le monde grâce à cela, les pays, les gens qui y habitent et voir les différents animaux, c’est super mignon et intelligent, et très utile en plus. J’ai beaucoup aimé la première page et la dernière page m’a fait éclaté de rire. Pourtant j’ai moins apprécié que les autres albums car j’ai trouvé cela trop répétitif pour moi, par contre je suis certaine que c’est très bien pour des enfants, et ça reste un super bon album comme je les aime, avec de l’originalité tant par l’histoire que par les illustrations.