h1

Évariste, Olivier Gechter

avril 3, 2020

61C6ox6KIjLRésumé : La Défense, ses tours verre-acier-béton riantes et son centre commercial pimpant, le jeune Évariste Cosson vient d’y installer le projet de sa vie : un cabinet d’ingénierie en occultisme industriel et commercial. Quelle étrange idée ! Il est certain que ça va fonctionner. La preuve, il n’y a personne sur ce créneau… Pourtant la vie n’est pas si simple. Il a bien du mal à joindre les deux bouts et il est en butte aux railleries des start-up plus conventionnelles.
Mais la chance tourne : le voilà chargé de recruter des individus pourvus d’aptitudes paranormales. Et là tout bascule ! Paré de sa gouaille et de son moral à tout épreuve, Évariste se lance à corps perdu dans une bien dangereuse enquête qui nous fait découvrir l’univers inquiétant d’un Paris où l’on règle ses différends à coups de sortilèges et de cafés enchantés !

Avis : En voyant la couverture, je pensais avoir à faire à un thriller, mais pas du tout. C’est du fantastique et le ton du roman est l’humour. Évariste essaye de gagner sa vie en ouvrant un cabinet d’ingénierie en occultisme industriel, et sa première cliente, Nadine, va lui demander de trouver des vrais voyants. Sauf qu’Évariste est loin de se douter dans quels ennuies cette demande va le mettre.

C’est une lecture marrante et on s’attache tout de suite à Évariste ! C’est un sorcier qui ne paye pas de mine mais qui est plein d’humour et de sarcasmes, et qui nous fait visiter son monde, remplie de fantômes, d’objets magiques et de sorts trop compliqués à mettre en place. Poursuivit par Corlax membre du C.A.T, une association bien décidée à mettre des bâtons dans les roues d’Évariste, il va devoir se montrer malin s’il veut s’en sortir et réussir à faire son travail.

J’ai aimé les personnages haut en couleur, et j’ai adoré détester Corlax. J’aimais bien voir la magie dans les rues de Paris, les endroits étranges comme le café Qwan, les fantômes des parents d’Évariste avec qui il communique simplement avec son portable, les différents voyants. Je me suis beaucoup attachée à la petite Coralie, même si on la voit peu. Par contre l’histoire « d’amour » entre Nadine et Évariste ne m’a fait ni chaud, ni froid, mais bon. Pour tout le reste, c’était une lecture amusante, prenante et sympathique, en plus d’être vraiment drôle, et parfois même, un peu touchant.

Je pense que j’aimerais pouvoir lire une suite aux aventures d’Evariste, parce que je suis sûre qu’on peut encore l’exploiter dans d’autres sujets, et que la fin me laisse un petit peu sur ma faim.

En bref, une bonne lecture marrante, de dérision et de magie.

Le petit plus : ma petite sœur me tanne pour que je lise ce livre depuis je sais pas combien de temps, et j’ai bien fait d’enfin m’y atteler.

2 commentaires

  1. J’aurais également pensé à un thriller, ou un roman horrifique, comme quoi ! En tout cas, je le note, on ne sait jamais, à l’occasion 😉


    • oui je trouve la couverture assez « dérangeante », elle fait même un peu peur, et pourtant l’histoire est pas mal drôle.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :