h1

L’Héritage de Richelieu (d’après Les Lames du Cardinal de Pierre Pevel), Philippe Auribeau

avril 18, 2019

9791028103323_orgRésumé : 1643. Richelieu est mort, Louis XIII aussi. Mazarin préside désormais aux affaires de la France. Dans l’ombre, les redoutables dragons poussent leurs pions.

Mais Richelieu a légué à son successeur son plus formidable atout : les Lames du Cardinal, une troupe de bretteurs et d’aventuriers qui a déjà mis les dragons en échec par le passé. Reformées autour du comte de Clément-Lefert, les Lames se lancent sur la piste d’un trafic sans précédent de substances draconiques, susceptible de mettre à mal le trône de France…

Merci à : Babelio pour l’envoie de ce livre.

Avis : J’avais absolument adoré les Lames du Cardinal, j’étais donc curieuse de cette suite, écrite par un autre auteur que Pierre Pevel. C’est un peu comme lire une sorte de fanfiction officielle.

Les personnages sont nouveaux, ce sont des nouvelles Lames donc. On a d’abord celui qu’on surnomme l’Architecte qui, je pense, est mon préféré, pour ses plans de fous et sa grande intelligence. On a leur capitaine, le comte Clément-Lefert, qui au début refuse de reformer les Lames. On fait la rencontre d’un frère et sa sœur, Simon et Eléonore sont très proches, pourtant leurs idées et leurs envies ne sont pas les mêmes. J’ai préféré Eléonore à son frère. Il y a également un Drac, qui est du côté des Lames, chose assez originale quand on connaît le caractère de ces créatures. Et enfin on a Gribouge, la Lame que j’ai le moins apprécié, parce qu’il semble prendre beaucoup de plaisir à tuer et torturer.

Ce sont des personnages tous très biens construits, et on retrouve aussi ceux de l’univers de Pierre Pevel et c’était un plaisir de voir ce qu’ils deviennent.

En revanche, même si j’ai aimé cette lecture, je n’ai pas dans de bonnes dispositions pour le lire. Du coup ça a quand même été assez difficile de m’y mettre, et j’ai eu beaucoup de mal à accrocher. C’était plus dû à mon humeur que le livre en lui-même, car il était bien.

Ceci dit, j’ai trouvé que parfois ça partait un peu dans tous les sens, sans trouver comment faire le lien avec ce qu’il se passe ou à quoi ça allait servir pour l’intrigue. Il y a beaucoup d’actions, et pourtant la scène de fin m’a paru interminable.

La relation entre les personnages est belle, mais peut-être un peu trop légère, sauf entre le Drac et Gribouge.

Mais sinon l’intrigue était intéressante, on a un retour en force des dragons, c’était bien écrit et ça se lisait bien.

En bref, même si ça n’égale pas les Lames du Cardinal, c’était une bonne lecture.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :