h1

Agatha Raisin enquête tome 1 : La quiche fatale, M.C Beaton

janvier 13, 2019

51txlwfh7ol._sx210_Résumé : Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme.
Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur.
Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Avis : Ça faisait quelques temps que je voyais cette saga tourner, et j’avais très envie de m’y essayer. Donc me voilà après la lecture du premier tome, et autant dire que je ne regrette pas, car j’ai beaucoup aimé.

Agatha Raisin est le genre de personne qu’on n’aime pas beaucoup, elle est chiante, disons-le, et elle a un avis assez négatif des autres, je trouve. Elle est sans gêne aussi.  Mais son caractère, ben c’est ça qui me l’a rendu attachante, parce que je la trouvais drôle et un peu décalée dans ce petit village où elle a décidé de prendre sa retraite. À dire vrai, je me suis beaucoup amusé en lisant ce roman, l’humour n’est pas hyper présent non plus et pas lourd, cela repose sur des petites situations un peu rocambolesques parfois. Agatha va être au milieu d’une histoire de meurtre et elle va absolument vouloir prouver que c’est un meurtre et retrouver l’assassin.
Cependant, cette enquête est presque à l’arrière de l’histoire. Il arrive beaucoup d’autres choses à côté, Agatha va devoir apprendre à vivre dans ce nouveau village, rencontrer des gens, se faire des ami.es et s’habituer à une vie calme loin de Londres. J’ai aimé l’évolution du personnage, et son bagout. J’ai aussi aimé les relations qu’elle tisse avec certains villageois, et comment elles se démènent pour certaines choses. Je me suis beaucoup attachée au policier qui s’inquiète pour elle et également à la femme du pasteur.
On est mené sur quelques fausses pistes, on tourne un peu en rond, et puis finalement on a la solution. Le dénouement est peut-être un peu facile, mais je n’ai pas trouvé que c’était le principal. Ce qui m’a plu c’était tout ce qui enrobait l’histoire, et du coup j’ai vraiment adoré ma lecture.

Je lirai le tome 2 avec plaisir.

Phrase post-itée : 
« Un lieu charmant n’attirait pas nécessairement des gens charmants. »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :