h1

Georges, le monde et moi, Illana Cantin

janvier 12, 2019

georges-le-monde-et-moi-1085216-264-432Résumé : Avant, je me serais décrit comme le mec de base : des notes dans la moyenne, une famille aimante, un petit groupe d’amis.
Avant, j’étais l’archétype du geek qui termine avec la jolie fille à la fin d’un film.
Bref, j’avais une vie banale.
Et puis Georges a débarqué, avec son franc-parler et ses blagues pourries, et tout a changé. Mon monde s’est désaxé.
Clairement, je n’allais pas finir avec la jolie fille.

Avis : Bon. Je préviens. Mon avis risque d’être un grand n’importe quoi en bordel, parce que toutes émotions s’échappent de moi après cette lecture, mais que je n’ai pas envie d’attendre avant d’en parler (et de toute façon ça ne se calmera pas de si tôt).

Donc Priam (qui a un super prénom, je tiens à le dire) fait la rencontre de Georges et ça va changer sa vie, et c’est tellement beau et romantique et touchant et émouvant. Franchement ça m’a retourné et bousculé. Sérieux, c’était drôle et mignon et complètement gluglu ! J’ai gloussé façon dindon pendant des pages, j’ai pleuré, et j’ai eu les oreilles qui chauffent à quarante degrés. Franchement, comment vous décrire à quel point Priam et Georges étaient mignons ? 

Pi si ce n’était que ça, mais dans ce livre les mots « bi » et « pansexuel » sont prononcés, c’était trop bien. Il y a des beaux messages. Il y a une façon de parler qui m’a plu. Je sais pas, c’était super en fait, ça se dévorait comme du petit lait, et ça m’a fait vivre pleins d’émotions en même temps. Ça parlait de sujets qui me parlaient, ça soulignait des points importants, c’était hyper bien.

En plus, je me suis énormément identifiée à Priam, et ça m’a fait beaucoup de bien. Ce gamin est pleins de doutes, il réfléchit trop, il analyse tout. Je me suis tellement vue en lui, dans pleins de situations. Du coup, j’ai compris la plupart de ses réactions (même si ça ne voulait pas dire que ça ne m’agaçait pas par moment). Mais du coup, je me suis sentie vraiment vraiment proche de lui, un peu comme un petit frère de fiction, ça rendait ma lecture encore meilleure.

Je me suis aussi attachée aux autres amis de Priam, même si j’ai eu beaucoup beaucoup de mal avec Eliott. J’ai adoré Charlotte, et j’ai bien apprécié Gabrielle et Thibault. J’ai beaucoup aimé la sœur de Priam, et ses parents, ils étaient top. 
J’ai aussi aimé comment c’était écrit, on rentrait tout de suite dans l’histoire, certaines situations étaient hyper drôles, et d’autres m’ont retourné.

En bref, j’ai tellement adoré ma lecture que je me sens désœuvrée d’avoir fini le livre, je me dis « mais qu’est-ce que je vais pouvoir lire maintenant ? ». Une pépite que ce bouquin, un chocolat chaud chantilly, un vrai doudou !

Mon ressenti : 
tumblr_nuvn2kWivc1uejtspo1_500

Phrases post-itées : 
« Il avait probablement tout pour réussir dans la vie pendant que j’étais juste un gars qui ne trouverait jamais son prénom sur les bracelets dans les marchés. »

« Je crois qu’en général, quand ça avait lieu dans la tête, et pas dans le corps, les gens s’alarmaient plus, parce qu’ils comprenaient moins. »

« On a pas toujours besoin de trouver une signification à tout. Parfois, si on aime, ça suffit. »

Publicités

4 commentaires

  1. Oué mais ça parle pas de chaussures… o/


  2. Ça donne envie de le lire .
    Je vais le commander tout de suite


    • J’espère que tu l’aimeras autant que moi !



Répondre à lasurvolte Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :