h1

Overlord tome 1 : Le Roi Mort-Vivant, Kugane Murayama

juin 7, 2017

Overlord_1_JaqRésumé : Nous sommes en l’an 2138. Yggdrasil, le célèbre jeu de rôle en ligne est sur le point de fermer. Momonga, nécromancien Mort-Vivant, chef de la puisante guilde « Ainz Ooal Gown », attend seul l’arrêt du jeu. Cependant, l’heure de la fermeture passée, Momonga n’est pas deconnecté et se retrouve propulsé dans un monde inconnu. Prisonnier, le seigneur maléfique part à la découverte de terres hostiles. Pour survivre, une seule solution s’impose à lui : conquérir le monde.

Avis : C’est le premier livre parlant de MMORPG que je lis, donc je ne peux pas comparer avec d’autres. Le concept de base est finalement plutôt banal. Momonga se retrouve coincé dans le jeu, qui devient réalité. Il doit désormais comprendre ce qu’il se passe, tenter de retrouver ses amis s’ils sont aussi dans le monde et comprendre comment ce monde, différent du jeu, fonctionne, tout en gardant la fidélité des PNJ, ses gardiens.

Momonga au début n’est pas à l’aise, les choses mettent du temps à se mettre en place, et le début est un peu longuet par moment, la description est très technique, ça fait très jeu vidéo, et dans ce genre, c’est mieux quand on peut y jouer je trouve, plutôt que lire les capacités. Mais quand il est avec ses gardiens, qu’on découvre les personnages et le monde dans lequel il est, j’ai trouvé ça intéressant. J’ai bien aimé l’évolution de Momonga, qui se détache de son humanité, et ne sauve des gens que si c’est dans son propre intérêt à lui. Un peu comme dans un jeu vidéo quoi, la vie des humains n’a pas de sens pour lui, il s’en fiche. J’ai donc adoré le fait que Momonga n’est pas là pour sauver les gens, mais plutôt pour prendre le pouvoir. Il ne s’attache pas, il est distant, et n’agit que pour lui-même. Ça le rend plutôt original, l’opposé du héros qui veut sauver tout le monde.

Momonga est accompagné de gardiens, et la plupart sont intéressants, sauf peut-être les deux filles, que j’ai trouvé très stéréotypés et stupides. Pourquoi faire des femmes qui n’existent que pour être amoureuse de l’Overlord ? J’ai trouvé ça sexiste, et de façon général, le traitement des femmes dans cette histoire, craint à mort.
Mais les autres personnages sont attachants, j’ai adoré la différence entre leur propre vision et celle de Momonga, ça rendait le texte très drôle. Il y a d’ailleurs beaucoup d’humour dans cette histoire.

Les aventures qu’il va vivre sont intéressantes. Et on a envie d’en apprendre plus sur le monde dans lequel il est, d’où vient ce monde et pourquoi Momonga y a été téléporté avec ses gardiens et son royaume. Il y a beaucoup de mystères.

L’écriture est très simpliste, très manga, mais en même temps c’est du light novel, alors je partais prévenu. Les illustrations de So-bin sont absolument magnifiques et donne un gros plus au livre.

J’ai, de façon général, passé un assez bon moment de lecture, et vu comme se termine ce tome, cela donne très envie de lire la suite. Je me la procurerai donc à sa sortie.

Quelques illustrations : 

Phrase post-itée : 
« Attaquer se révélait être une perte de temps et fuir était synonyme de mort. Il n’y avait donc qu’une seule solution : être tué à petit feu. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :