h1

L’ours, la loutre et le moustique, TJ Klune

mai 30, 2017

l-ours,-la-loutre-et-le-moustique,-tome-1-701151-264-432Résumé : Il y a trois ans, la mère de Bear McKenna a mis les voiles avec son dernier petit ami en date, laissant à Bear la tâche d’élever son petit frère de six ans Tyson, surnommé le Moustique. Depuis, les deux frères ont appris à se débrouiller seuls. Mais, dévoué corps et âme au Moustique, Bear a fini par mettre sa vie de côté — à quelques exceptions près, il s’est isolé du monde et a presque accepté cette situation. Jusqu’à l’arrivée d’Otter.

Otter est le frère aîné du meilleur ami de Bear et, comme toujours, chacune de leurs retrouvailles se solde par un affrontement aux conséquences inattendues pour tous les deux. Cette fois, pourtant, ils n’ont nulle part où fuir l’intensité des émotions qui les assaillent. Bear est persuadé que sa place est auprès du Moustique, en tant que tuteur, mais il ne peut s’empêcher de penser que quelque chose d’autre l’attend dans ce monde… quelque chose ou quelqu’un.

Merci à : Maëve pour m’avoir offert ce livre lors du Noël du 2 mai.

Avis : On est face à Bear que sa mère a abandonné et à qui elle a laissé son petit frère, Ty, surnommé le Moustique. Un enfant très en avance sur son âge et très attaché à son grand frère, qui l’a bien plus élevé que sa mère. Bear n’est pas seul pour réussir sa vie, il a Creed son meilleur ami, et Anna sa petite amie. Et surtout, surtout, il a Otter, le frère de Creed. Otter qui est tellement tellement important pour lui et en qui il a une confiance sans borne. Enfin jusqu’à un événement qui va les séparer.

Bear est perdu entre sa responsabilité et ses sentiments, et la peur de ses sentiments et de ce qu’il pourrait être. Et ça prend à la gorge de le voir se débattre avec tout ça. De le voir douter et surtout de le voir repousser les gens autour de lui, repousser leur aide, et se donner à fond pour son frère, en s’oubliant lui-même.

Bon, je l’avoue, des fois Bear m’a énervé, j’avais envie de le secouer, de lui dire de lâcher prise, mais avec ce qui lui tombe sur le coin de la tronche, c’était pas facile du tout pour lui et quand même, j’avais envie de le câliner (heureusement Otter s’en charge pour nous). J’ai vraiment adoré leur relation à tous les deux, très forte, très belle, et un peu sexuel mais pas sans arrêt (et les scènes étaient moins décrites que je ne le craignais). On sent les sentiments qu’ils éprouvent, on sent comme Bear aime Otter et réciproquement. C’était super beau et touchant. Et puis la façon dont Ty s’en mêle était plutôt amusante.

Ce que j’ai préféré dans ce livre, c’est la relation fraternel de Bear et Ty, c’était vraiment émouvant, j’adorais les réactions de Bear face à Ty, et à son évolution, et comment Ty arrive à secouer son frère, à faire en sorte que Bear prenne enfin soin de lui-même. Ils étaient trop adorables tous les deux, et du coup le fait que Ty adore Otter, montre qu’ils sont une famille. Avec Creed et Anna. Et j’adore les histoires de famille, surtout de celles qu’on se choisit, qu’on construit ensemble.

Je regrette qu’on ne visite pas plus le passé de Bear et Otter, leur relation, et comment ils en sont arrivés là. On a des passages, des extraits, mais j’en aurais voulu encore plus, gourmande que je suis. Ce que je préfère dans les relations amoureuses, c’est la naissance des sentiments et j’aurais trop adoré voir les leurs évoluer au fil des années.

Je me suis sentie furieuse au cours du livre aussi, parce que tous les personnages ne sont pas géniaux, il y en a qui font souffrir gratuitement les autres, et j’étais vraiment en colère !

La fin m’a fait rire, elle était hyper adorable et rigoloteLe genre de fin qui fait chaud au cœur et qui donne une chance au bonheur.

Petit ou gros bémol : j’ai trouvé le livre plutôt misogyne (ironique mais bon), ça m’a fait grincer. J’ai aussi trouvé que c’était dommage qu’on ne pense même pas à évoquer la possibilité d’une bisexualité. Un peu comme si on ne pouvait être QUE gay ou QUE hétéro, ce qui est archi faux, merci bien.

Phrases post-itées : 
« Je trouve que lorsqu’on s’inquiète trop, on passe moins de temps à faire d’autres choses. »

Le détail qui tue :
Il y a deux autres tomes, et je ne pense pas que je les lirai, j’ai été très satisfaite de cette histoire en tant que One-shot, j’ai peur que la suite me gâche mon avis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :