h1

Dans tes bras, l’histoire de Tiny Cooper, David Levithan

mai 6, 2017

montageDTB.inddRésumé : Pour ceux d’entre nous qui se sentent ignorés d’habitude, un projecteur est comme un cercle magique qui a le pouvoir de nous arracher à la pénombre du quotidien.
Ex-boyfriends, gare à vous ! Sportifs homophobes, rangez-vous ! Tiny Cooper a quelque chose à dire et il va le faire en chansons. Un coming-out libérateur pour devenir enfin lui-même et se faire aimer pour ce qu’il est.
Tendre et tellement drôle, Dans tes bras est la comédie musicale indissociable de Will et Will, le sublime roman des deux stars de la littérature Young Adult aux États-Unis, John Green et David Levithan. On y retrouve un de ses héros, l’inoubliable meilleur ami de Will Grayson, dans une quête de l’amour résolument décomplexée !

Avis : J’avais adoré Will & Will, j’étais curieuse de lire ce livre. Il s’agit de la retranscription d’une comédie musicale écrite par Tiny, qui retrace sa vie et sa recherche de l’amour. C’est très rapide à lire, et j’aurais adoré avoir les chansons ou voir une vraie comédie musicale sur ce livre, parce que ça doit être haut en couleur. Même si mon imagination faisait le travail, en vrai ça doit être encore mieux.

Tiny m’a beaucoup touché dans l’histoire, même si j’avais envie de lui dire de se méfier, et de lui dire qu’il en faisait trop quand il était amoureux, qu’il en demandait trop aux mauvaises personnes. Mais je pense, qu’il s’en est rendu compte lui-même en écrivant sa propre comédie musicale.
Même si on la voit très (trop) peu dans ce roman, j’adore sa relation avec son meilleur ami Will, une relation hyper touchante, qui montre que l’amitié peut être aussi importante que l’amour. Qu’il y a plusieurs façon d’aimer.

La comédie musicale est importante en soit qu’elle veut passer le message qu’il est important de s’aimer soi-même, de s’accepter, mais également que l’amour n’est pas le seul but à la vie, en tout cas l’amour romantique. Et elle montre aussi l’importance de l’art, et de l’écriture pour Tiny. Et Tiny l’apprends difficilement, mais il l’apprends.

J’ai franchement bien aimé cette petite lecture rafraîchissante, qui doit être spectaculaire sur scène (si seulement quelqu’un s’y tentait).

Le détail qui fait rire : 
18336919_10154650436309226_953339589_nJasper le chat qui vole le livre

Phrases post-itées : 
« Le meilleur remède à la rage,
C’est le défouloir de la page. »

« L’idée, c’est qu’il faut soi-disant être deux pour être heureux et qu’on est incomplet tant qu’on est seul. Tu n’es la moitié de personne, et tu ne dois jamais traiter quelqu’un comme un moins que rien. »

« Quand quelqu’un me plaît, je fais les choses comme il faut : je lui propose un rencard. Je ne m’enfuis pas avec sa serviette. »

« Pose-toi juste cette question : Est-ce que j’ai envie de faire ça ? Si la réponse est oui, alors vas-y. Si c’est tout sauf oui, n’y va pas. »

« J’étais encore moins qu’une moitié, car je n’étais la moitié de personne. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :