h1

Attachement, Rainbow Rowell

février 7, 2017

1208-attachement_orgRésumé : Le coup de foudre est possible, même avant le premier regard ! 1999. Lincoln, gentil geek aux faux airs d’Harrison Ford, travaille dans une entreprise où son rôle consiste à contrôler les e-mails des employés. C’est ainsi qu’il parcourt les échanges de Jennifer et de Beth, deux copines aussi drôles et imprévisibles qu’attachantes.
Sans même l’avoir vue, Lincoln va tomber amoureux de Beth. Mais comment lui déclarer sa flamme sans passer pour un fou ? Surtout que la jeune femme semble avoir un faible pour un « inconnu » qui travaille dans le même immeuble…

Avis : C’était une lecture simple et légère, très mignonne et j’ai beaucoup aimé. J’aurais bien quelques reproches à en faire, comme cette obsession de Jennifer à vouloir faire un enfant juste pour son mari (je trouve pas ça très sain comme raisonnement), ou certaines remarques agaçantes qui donnent l’impression que t’as raté ta vie si tu restes célibataire ou si tu ne veux pas te marier. Mais à part ça, qui sont des détails de fond, l’histoire reste vraiment choupinette, et puis les personnages sont hyper attachants. Enfin, pas tous, la mère et la sœur de Lincoln m’ont énormément agacé, et j’ai admiré la patience de Lincoln avec elles. J’ai aussi moyennement apprécié Justin. Et même si on ne fait que vite fait parler d’elle, je n’ai pas du tout apprécié la mère de Jennifer non plus.
Par contre j’ai adoré la relation de Jennifer et Beth, leur façon de se parler, d’échanger, leur humour, leur façon de détourner les choses. Elles sont supers drôles et super attachantes aussi, on a envie que Jennifer ait plus confiance en elle et que Beth trouve une meilleure personne que Chris.
Et puis surtout, j’ai adoré la naissance des sentiments des deux côtés, entre Beth et Lincoln. C’était vraiment simple et sans doute vraiment naïf, mais super doux, super touchant. J’aime ce genre de choses, un brin niaise, « comme dans les films », et qui font du bien au moral.

Il y a des passages plus difficiles, mais même si ça apporte de la compassion pour les personnages, on ne tombe pas dans le pathétique non plus. Au final ça reste assez léger, une lecture qui fait du bien, qui fait sourire, qui m’a même faire rire plusieurs fois. La fin est mignonne, à l’image du reste. Et j’étais très satisfaite qu’on en vienne là.

C’est pas le genre de lecture qui va changer ma vie, ni rester impérissable dans mon esprit, mais ça m’a fait du bien, ça se lit très vite et c’est super addictif et agréable. Donc une super lecture !

Le petit plus : ce livre cite Dark City, mon film préféré. C’est un fait assez rare pour être cité, vu que souvent les gens ne connaissent, hélas, pas ce film.

Phrases post-itées : 
« Dans cette lumière vert et noir, elle avait l’aspect engageant d’un hématome vieux d’une semaine. »

« Et je me suis mise à m’inquiéter à l’idée qu’il ait un accident de voiture sur le chemin et que je passe le reste de ma vie à ressasser le fait de ne pas avoir répondu « moi aussi, je t’aime ». »

« Même si j’aimais une autre fille, je ne penserais jamais à autre chose qu’à la différence entre l’aimer, elle, et t’aimer, toi. »

Publicités

3 commentaires

  1. Merci pour cet article. J’avais beaucoup aimé ce livre 😉 tu me fais penser qu’il faut que j’en lise d’autres de cet auteur.


    • Oh oui ! Il faut lire « Carry On » il est terrible !



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :