h1

13 1/2, Nevada Barr

octobre 10, 2016

17693140Résumé : Minnesota, 1968. Quand Dylan, onze ans, se réveille dans sa maison couvert de sang, il ne se souvient de rien.Pourtant,tout prouve qu’il vient de massacrer ses parents et sa petite sœur à la hache. Seul survivant : Richard, son frère aîné. Dylan est désormais le célèbre « Petit Boucher ».
La Nouvelle-Orléans, 2007. Dans une ville dévastée pas l’ouragan Katrina vivent sous le même toit deux frères, Marshall et Danny… en réalité Richard et Dylan. Nouveau départ, nouvelle identité, mais qui est qui ? Lorsque Marshall rencontre Polly, mère de deux filles, c’est le coup de foudre. Mais en entrant dans la vie des deux hommes, Polly vient de se jeter avec ses deux enfants dans la gueule du loup…

Avis : J’ai tout de suite compris et deviné l’intrigue de ce livre. Alors j’étais un peu déçue, j’espérais me tromper, et ce ne fut pas le cas du tout. Pourtant j’ai dévoré ce livre et j’ai aimé ma lecture. Surtout parce que j’ai trouvé le personnage de Dylan hyper attachant. Malgré ce qu’il a fait, malgré ce dont on l’accuse, malgré le fait qu’il s’enferme à l’intérieur de lui-même, je l’ai aimé. Il a quelque chose de touchant, il est perdu, il se prend pour un monstre et il n’arrive pas à se souvenir de ce qu’il s’est passé quand il a tué sa famille. Et surtout, il ne veut pas se souvenir, il ne veut se rappeler de rien. Soutenue par son frère, sa seule famille désormais, il va s’accrocher à lui. Richard fait tout pour que son petit frère s’en sorte et lui donner une autre vie.

D’un autre côté on a Polly qui a vécu une enfance de merde et qui est bien décidée à en donner une meilleure à ses deux filles. J’ai beaucoup aimé Polly également. Et sa relation avec Marshall, bien que très rapide, je l’ai trouvé touchante aussi d’une certaine façon. Et puis tout s’écroule.
Le rythme est entraînant, je ne me suis pas du tout ennuyée quand bien même j’avais tout compris très vite. Par chance que les personnages sont attachants (ou pas pour certains), que l’histoire est bonne et qu’on a quand même envie de savoir comment ça va se terminer. J’avais peur, très peur que tout se termine très très mal.

Finalement, ça reste un thriller assez doux. Certes ça parle de massacre, mais c’est quand même pas hyper gore, c’est très peu décrit, on ne voit pas énormément de sang. On sent la folie qui s’immisce, c’est assez psychologique. Personnellement j’avais envie de protéger les personnages. J’ai trouvé que la toute fin avait un petit quelque chose qui faisait froid dans le dos. Mais dans l’ensemble, ça n’est pas une lecture qui va mettre des nœuds dans l’estomac et tout le toutim. Peut-être les événements qui s’accélèrent vers la fin vont un peu donner le frisson, mais pas énormément non plus.

Une bonne lecture quand même, malgré le fait que j’avais tout compris, parce que les personnages sont attachants. J’ai aussi trouvé ça très bien écrit, très entraînant et prenant. Un peu doux pour un thriller, ça pourrait être l’occasion pour ceux, que le genre thriller, stressent, de commencer avec celui-ci. En tout cas, j’ai bien aimé.

Phrases post-itées : 
« Il faudrait vraiment qu’il y ait prescription sur les mauvais souvenirs. »

« Être amoureuse, même si cela s’avérait aussi magnifique que l’avaient annoncé les poètes, apportait également un sentiment d’impuissance terrifiant. »

« – Je t’aime, dit-il simplement. Te trouver, ça a été comme découvrir que je n’étais ni sourd, ni idiot, ni aveugle, même si j’avais fini par apprendre à vivre ainsi. »

« Danny avait l’intime conviction que c’était là la version moderne du « pain et des jeux ». Tant que les masses pouvaient être diverties et passer leur temps à chercher le saint (et coûteux) Graal du grand amour, elles avaient moins tendance à se préoccuper du système qui les menait en bateau. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :