h1

L’instinct du Troll, Jean-Claude Dunyach

août 7, 2016

instinct-du-TrollRésumé : Glissez-vous dans l’intimité d’un troll le temps de quatre aventures qui font trembler la terre jusqu’aux tréfonds des mines les plus obscures. Bien sûr, pour cela, vous allez devoir franchir les falaises du Désespoir, affronter les périls du col des Assassins et vous enfoncer dans les marais de la Mort sinueuse, mais ne vous inquiétez pas : après, c’est fléché. Et, avant, mieux vaut savoir que, s’il faut qu’un troll s’habille pour une occasion spéciale, il convient de le prévenir dix ans à l’avance. Surtout, n’oubliez jamais que l’eau ferrugineuse est un fléau qui ravale le troll au rang de l’homme. Alors, vous qui entrez ici, laissez toute espérance ainsi que vos affaires personnelles au vestiaire. Et n’oubliez pas de rapporter vos notes de frais.

Avis : Ce livre était hyper drôle. Ce que j’ai adoré c’est tous les clins d’œil à d’autres œuvres, tel quel les schtroumpfs, les légendes Arthuriennes, ou même « cinquante nuances de grès », c’était super marrant et bien imaginé et pensé. Complètement loufoque aussi je dois le dire.
Les histoires nous sont racontés par le Troll des montagnes, et il est excellent. Il a un regard hyper acéré vis à vis de toutes les espèces, que ce soit les humains, les nains ou les trolls, une façon de raconter amusante, remplis de jeu de mots et de quelques ironies et sarcasmes. On sent qu’il ne se prend pas au sérieux.

Ce que j’ai aimé c’est l’originalité. Les événements ne se passent pas comme on pourrait s’y attendre, on sent la parodie et l’humour. Par exemple, un événement terrible pour le Troll, c’est de devoir se coltiner un stagiaire. Les personnages m’ont vachement plu d’ailleurs, Cédric, au début, est un tantinet chiant, mais il apprend et puis c’était amusant de voir le Troll avec lui. Les personnages sont d’ailleurs pas mal caricaturaux, un brin exagéré mais du coup hilarant, et pourtant quand même attachant (bon pas tous).

On sent également la critique de la société, une société en mouvement, une société où l’administratif peut bloquer les choses, où les archives peuvent être synonyme d’enfer, et où les femmes et les hommes n’ont pas le même salaire (oui ça m’a marqué ce passage). C’est bien pensé, c’est bien écrit, et franchement j’ai passé un super moment de rigolade. J’avais peur que ce soit trop lourd, mais pas du tout, l’humour est bien dosé, les jeux de mots ne sont pas lourds, le Troll m’a trop plu.
J’avais pas envie que ça se termine.

Une super bonne lecture donc.

Phrases post-itées : 
« Je vois les rouages qui s’agitent derrière ses yeux. Les humains font ça en permanence, ça s’appelle réfléchir. Je n’ai pas encore compris à quoi ça leur sert. »

« – J’ai eu une idée, chef !
– Ce n’est pas ton boulot. »

« L’instinct du troll. C’est un truc inexplicable pour n’importe qui d’autre. On sent les ennuies arriver de très loin, ça nous permet de foncer droit dedans et de profiter de la bagarre. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :