h1

Elantris, Brandon Sanderson

décembre 17, 2015

elantris---integrale-182480-250-400Résumé : Il y a dix ans, la sublime cité d’Elantris, capitale de l’Arélon, a été frappée de malédiction. Ses portes sont désormais closes et nul ne sait ce qui se passe derrière ses murailles. Kae est devenue la première ville de l’Arélon. Quand la princesse Sarène y arrive pour épouser Raoden, l’héritier de la couronne, on lui apprend qu’il vient de mourir. Veuve d’un homme qu’elle n’a jamais vu, Sarène choisit pourtant de rester à la cour, et tente de percer le mystère d’Elantris…

Avis : J’ai adoré cette lecture. L’histoire est raconté au travers de trois points de vue. Raoden, le prince, qui va se retrouver à Elantris après avoir subi la malédiction des Elantriens, va essayer depuis l’intérieur de changer cette citée et de redonner l’espoir à ses habitants. J’ai totalement adoré Raoden, j’aimais son optimisme, sa façon de tout faire pour aider les autres quitte à mettre sa propre souffrance de côté, son intelligence, sa gentillesse aussi, j’ai également adoré son humour et sa relation avec le Dula qu’il va rencontrer à Elantris et qui va l’aider. Contrairement à lui le Dula (qui s’appelle Galladon) est très pessimiste, dès que Raoden propose quelque chose, il part perdant et pense que c’est impossible. Il fait face à Raoden et pourtant le suit aveuglément et leur relation est très belle. Ils se font confiance et se taquinent en même temps, et ils sont quasiment inséparables. En plus j’ai aussi adoré Galladon.
L’histoire est également vécu du point de vue de Sarène. Sarène vient d’arriver en Arélon, pour se rendre compte que son époux est mort (elle ignore qu’il est devenu un Elantrien), et qu’elle se retrouve liée à ce royaume, qu’elle va essayer de sauver. Comment vous dire combien j’ai adoré Sarène? C’était une femme forte, au sale caractère, têtu au possible, un peu arrogante également (dans le sens où elle avait du mal à accepter de ne pas savoir faire des choses ou qu’elle ne courbait l’échine devant personne (ou vraiment difficilement)). Bien sûr elle se retrouve dans un pays où les femmes sont considérés comme juste bonne à la couture et des « trucs de bonnes femmes », alors elle doit se battre pour se faire entendre. Mais elle est hyper ingénieuse et maligne, elle se laisse pas marcher sur les pieds, elle est marrante. C’est vraiment le genre de femme que je voudrais voir dans tous les livres. Et elle a aussi ses faiblesses, elle voudrait parfois être considérée comme une femme à part entière même si elle s’intéresse selon les autres à « des trucs d’hommes », je l’ai trouvé hyper attachante.
Finalement le troisième point de vue est celui du Gyorn Hrathen, il a été envoyé en Arélon par l’Empereur pour convertir les gens, il a trois mois pour ça où l’Empereur les massacrera tous. Hrathen est un personnage très complexe et pas forcément attachant, et pourtant j’ai fini par m’attacher à lui. C’est un manipulateur, un magouilleur, il va essayer de convertir la ville quitte à utiliser les Elantriens pour ses projets. Et pourtant il essaie d’éviter le plus possible que les gens soient tués. Et on se rend compte qu’il n’est pas si mauvais, qu’il essaie de toutes ses forces de sauver le peuple d’Arélon, il sait que s’ils ne se convertissent pas ils seront massacrés. Il va s’attacher un personnage qui va l’aider, un fanatique de la religion qui s’appelle Dilaf, et lui je l’ai totalement détesté, il me fichait la trouille. Il était pas clair, et il était vraiment trop fanatique. Je voulais que Hrathen se méfie plus de lui.

Ces trois là vont donc apporter chacun leur pierre à l’histoire, et nous faire découvrir les mystères d’Elantris, mais également la vie politique d’Arélon, et la religion du Shu-Dereth du point de vue du Gyorn. Et l’histoire défile toute seule, c’est hyper prenant et intéressant, remplis de rebondissements, et également d’humour. Pleins de personnages font leur apparition et franchement la plupart sont attachants (et ils sont aussi pas mal haut en couleur). Comme le duc Roial qui aide Sarène à sauver l’Arélon (ainsi que les autres nobles qui vont chercher à l’aider), Kiin son oncle, Lukel et les jumeaux qui sont ses cousins. Son père aussi, et son séon (des sortes de boules lumineuses que possèdent certains nobles et qui leur obéissent) Il y a également certains Elantriens auxquels on s’attache. Et il y a des personnages qu’on déteste, comme Iadon le roi, ou Talrii assoiffé de pouvoir et d’argent. Mais ils sont tous bien travaillés, assez complexes finalement, ce qui rend l’histoire encore plus vrai, plus vivante.

J’ai aussi adoré l’histoire d’amour de ce livre, entre Raoden et Sarène, même si c’est plutôt mal barré puisque Raoden est devenu Elantrien et que Sarène croit qu’il est mort, on sent bien que même s’ils ne s’étaient jamais rencontrés ils avaient déjà des sentiments l’un pour l’autre, car ils avaient appris à se connaître au travers de leurs lettres.

La fin n’apporte pas toutes les réponses, mais je trouve ça bien, ça laisse planer quelques mystères, les personnages ont encore a apprendre de ce monde. Et elle m’a émue et j’ai pleuré.

C’était une super bonne lecture, et j’ai très très envie de lire d’autres livres de l’auteur.

Phrases post-itées : 
« Mais l’ironie de la situation ne lui échappait pas. Quoi de plus naturel qu’un homme qu’elle se voyait déjà apprécier meure avant même leur première rencontre ? »

« Hrathen attendit un instant pour réitérer son hochement de tête et pivoter sur ses talons dans un grand envol de cape. Les prières de Sarène restèrent sans réponse : il ne se prit pas les pieds dedans. »

« Sarène haussa les épaules. « S’il s’attend à ce que je sois idiote par nature, je ne vois aucun motif de le détromper. Tu as plus de facilité à manipuler ton prochain s’il te croit trop bête pour te rappeler ton propre nom. » »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :