h1

L’appel du Coucou, Robert Galbraith

novembre 20, 2015

l'appel du coucouRésumé : Une nuit d’hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu’au jour où l’avocat John Bristow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.

Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l’armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l’Internet, Strike est chargé d’enquêter sur la mort de Lula.

De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manœuvres inspirées par la vengeance.

Avis : Au début de ma lecture j’étais un peu mitigée. Je trouvais ça bien, bien écrit, intéressant, sauf que je trouvais quand même ça un peu cliché les personnages. Encore le type avec une vie compliqué, une relation avec une femme qui se passe mal, des dettes, enfin le gars qui s’en sort pas du tout quoi et qui doit résoudre une affaire qui m’a paru complètement bateau. Un suicide qui ne serait pas un suicide. Bon c’est un peu du déjà vu, me suis-je dis, attendons de voir ce que l’auteur va en faire. Et… Et bien j’ai adoré. C’est hyper addictif, ça se lit comme du petit lait, j’avais du mal à décrocher de ma lecture. C’est bourré de suspens, pleins de détails sont distillés tout au long du livres, certaines pistes sont là pour nous mener sur la mauvaise piste, d’autres détails qui paraissent assez peu importants sont en fait très importants, et tout est là sous notre nez mais on arrive pas à trouver la solution. Enfin en tout cas moi j’ai pas réussi, Strike a sa petite idée au fur à mesure de l’enquête, mais il garde quasiment tout pour lui, si bien qu’on reste dans le flou à chercher qui peut être le coupable. Il m’arrive de deviner assez vite, ou bien de taper juste, mais là franchement l’auteur m’a complètement baladé, et je me suis carrément prise au jeu. Le fait que l’on en apprenne plus sur Strike et sur Robin (sa secrétaire) rend l’histoire plus vivante, plus réelle.
On visite aussi un monde rempli d’hypocrisie, de drogues, de fortunes, ou des femmes se vendent à un mari pour l’argent, où le fait d’être riche semble permettre de mépriser les autres. C’est un monde qui franchement ne fait pas rêver du tout. Mais au fur à mesure des témoignages, j’ai commencé à m’attaché à Lula, c’était une femme avec un passé difficile, et qui ne faisait pas forcément les bons choix toujours, mais elle n’avait pas l’air mauvaise. Elle était même quelqu’un de bien. J’ai beaucoup aimé comment Strike finissait par se battre pour la vérité, allant jusqu’au bout et au fond des choses. C’est un personnage que j’ai aimé, il a un sacré caractère, il est doué pour faire parler les gens, pour obtenir les informations qu’il veut et pour savoir quand on lui ment. J’ai aussi adoré Robin, elle fait immédiatement un super bon travail, elle se prend au jeu, et très vite devient super utile à Strike, allant un peu au delà de son boulot de secrétaire. Ces deux là font une très bonne équipe.
En bref, malgré les clichés un peu facile, ça n’enlève pas l’intérêt du livre, l’enquête très bien menée, le suspens, et l’histoire super intéressante, avec la fin que j’avais pas vu venir. Super lecture en somme.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :