h1

Cornes, Joe Hill

octobre 25, 2015

cornesRésumé : USA, état du New Hampshier.
Ignatius Perrish avait tout pour être heureux : une famille riche et heureuse, un avenir tout tracé. Mais il y a un an, sa fiancée, Merrin Williams, est retrouvée morte. Depuis, Ignatius sombre dans le désespoir, noie son chagrin dans l’alcool, accumule les aventures sans lendemain. Jusqu’au jour où des cornes lui poussent sur la tête. La surprise passée, il découvre que ces deux appendices lui donnent le pouvoir de faire avouer l’inavouable aux gens qu’il croise. Don macabre ou coup de pouce du diable? L’assassin de Merrin n’a plus qu’à prier pour ne pas croiser son chemin !

Avis : j’ai juste adoré ce livre, mais qu’est ce que j’ai pleuré. Je crois pas me souvenir d’un autre thriller qui m’a autant fait chouiner que celui-ci. On est face à une histoire très bien mené j’ai trouvé, ou chaque chose apparaisse doucement et pas forcément dans l’ordre et nous font toujours un peu mieux comprendre les personnages, ce qui s’est réellement passé, et pourquoi Ig a ses cornes. L’histoire commence immédiatement très fortement, tout de suite Ig a ses cornes et les gens commencent à lui raconter des choses assez atroces qui mettent mal à l’aise, qui sont dures aussi.
On pourrait croire qu’Ig va en profiter, ou s’en servir, mais Ig… Ig est la personne à laquelle on pense le moins quand on imagine une personne avec des cornes. Ig est le garçon le plus gentil du monde, je me suis terriblement attachée à lui. Et franchement qu’est ce qu’il s’en bouffe dans ce livre, on se demande ce qu’il a pu faire pour mériter d’être aussi maltraité par la vie, par les gens. J’avais par moment simplement envie de l’extirper du livre pour lui offrir de la barbe à papa, tellement j’avais de la peine pour lui. C’est bien simple, dès le début je me suis mise à pleurer pour que dalle.
Ig est le personnage auquel je me suis le plus attachée, et j’ai eu beaucoup plus de mal avec les autres, j’ai totalement détesté Lee, Vera, Eric aussi, c’était viscéral, je pouvais pas les voir. Mais Lee remporte la palme de l’enfoiré (surtout pour son côté gros misogyne). Après si je n’aimais pas d’autres persos, certains j’ai fini par m’y attacher, comme Terry ou Glenna. Pour Merrin j’ai plusieurs fois vacillé, mais dans le fond je l’aimais bien quand même (même si l’auteur nous fait tourner en bourrique sur les personnages, des fois on n’est plus sûr de rien à leur propos et c’est bien ce qu’il y a d’intéressant). L’histoire est originale j’ai trouvé, ça aurait pu être un simple thriller, avec un homme qui recherche qui a pu tué la femme qu’il aimait, mais c’est bien plus profond que ça. C’est aussi toute une réflexion sur Dieu, le Diable, le mal, le bien, c’est assez ésotérique, mais sans que ça ne soit ennuyant.
Il y a toute une évolution également. Notamment celle de Ig. Et également dans les révélations que l’on a, on est parfois complètement dans le doute, et franchement quand on apprend la vérité j’ai tellement chialé, quelque chose de bien.
Ig m’a énormément touché tout au long du livre, la fin m’a bouleversé et émue, et rend tout ce livre terriblement génial. C’est une superbe histoire, dur, froide, touchante également, avec des passages drôles par moment. Un personnage terriblement gentil qui doit faire face à la douleur, au mal, et trouver des réponses.
Une très très bonne lecture. J’ai maintenant très envie de voir le film.

Mon ressenti : 
tumblr_m490bad9X91qfs64o

Phrases post-itées :
« Lee ne sourit pas. C’était comme s’il ne savait pas comment faire, comme s’il avait enfilé son visage pour la première fois le matin même et ne savait pas encore s’en servir. »

« -[…] Dernièrement, j’ai un petit faible pour les Beatles. Tu aimes?
Le « dernièrement » durait en fait depuis sept ans. »

« Heureusement, avec le temps, leur amitié s’approfondirait, et Lee apprendrait que la musique vous embrase, elle sert de garde-fou contre la monotonie de la vie et ses heures creuses en vous procurant toutes les émotions qu’on a peu de chances d’éprouver dans le cours ordinaires des jours, aller au bahut, regarder la télé, remplir le lave-vaisselle après dîner. »

J’ai effectué cette lecture pour le Hallowctober.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :