h1

Meg Corbyn tome 2 : Volée Noire, Anne Bishop

juin 18, 2015

meg-corbyn,-tome-2Attention je pense que lire cet avis peut vous spoiler le tome 1.

Résumé : Grâce à son don de clairvoyance, Meg Corbyn a gagné sa place auprès des dangereux terra indigene de Lakeside. Lorsque l’apparition d’une nouvelle drogue violente et addictive remet en cause le pacte fragile entre Autres et humains, la petite ville est de nouveau plongée dans la tourmente. Les aptitudes de Meg devraient permettre à Simon Wolfgard, dirigeant métamorphe de l’enclos, d’éviter un bain de sang. Mais encore faut-il pouvoir déchiffrer ses visions à temps. D’autant que l’homme qui veut récupérer la prophétesse se rapproche, mettant en péril les vies de tous ceux qui la considèrent à présent comme l’une des leurs.

Avis : si la couverture est tout aussi moche que le premier tome, l’intérieur est tout aussi bien (ou presque). Quel véritable plaisir de retrouver Meg, je la trouve tellement mignonne, tellement attachante, j’adore comment tout doucement elle apprends la vie. A comprendre les choses autour d’elle, à comprendre ce qu’il se passe, et comment elle essaie de gérer ses Prophéties – car elle se sent obligée parfois de se faire saigner tant la pression est forte. J’étais aussi très heureuse de retrouver les Autres, eux sont de plus en plus attachants, on en apprends pas mal dans ce tome, sur leur vision des choses et surtout des humains. Si dans le premier tome, les terra indigenes pouvaient être flippants, on se rends compte dans ce tome là, que les humains peuvent l’être aussi. On se rend compte que si les humains respectaient simplement les Autres, ils seraient moins en danger, et bon sang j’ai vraiment détesté les humains dans ce tome là. Pas ceux qui vont régulièrement à l’Enclos, comme les policiers, ou la meute humaine (les amies de Meg), mais le mouvement « les Humains Avant Tout », j’avoue qu’ils m’ont gonflé. Ils se croient tellement tout permis, comme si tout leur était dû, alors que les terra indigenes étaient là avant eux, et qu’ils sont déjà bien gentils de faire des accords avec eux. On voit la vision des humains par les terra indigenes et on se rend compte que les méchants ne sont pas forcément ceux auxquels on pense d’abord. Il y a aussi le Contrôleur, celui qui dirige l’établissement des Cassandra Sangue dont Meg s’est enfuit, alors lui quel type détestable, je hais comment il traite les Prophétesse. Comme des objets, c’est écœurant. 
Dans ce tome là, il est pas mal question des drogues qui apparaissent dans le tome 1 et rendent fou les humains et les Autres, on en apprends un peu plus sur celle-ci et les Autres vont essayer de l’arrêter (avec l’aide de Meg). Il y a plus d’action dans ce tome là, que dans le précédent, et le tome est plus tourné sur cette guerre qu’ils essaient d’arrêter. On voit aussi l’évolution des sentiments de Meg et Simon l’un pour l’autre, des risques pour Simon d’aimer une humaine, c’était très intéressant. J’aime énormément le fait que ça avance tout doucement comme ça, et que ce soit pas genre « Meg découvre le sexe et hop ils couchent ensemble tout de suite », non pas du tout. Ça suit son cours, Meg est toujours aussi naïve et très enfant et du coup même après qu’on lui ait parlé de sexe, elle fait à sa vitesse, avec ses envies. Je crois qu’avec toutes les histoires d’amour de notre époque où page 28, les deux personnages sont fous amoureux et ont déjà couchés ensemble 14 fois, je me tourne de plus en plus vers ce genre d’histoire qui prends réellement son temps, qui avancent doucement, c’est agréable.
On est beaucoup plus dans la tête de Simon et des flics dans ce tome là. Et on voit moins Meg, c’est un peu ce qui m’a manqué dans ma lecture, j’aurais bien voulu plus de Meg, car elle est tellement attachante que j’adore voir sa façon de penser. Même si la façon de penser de Simon est assez drôle aussi par moment, on voit bien qu’il est très Loup.
Dans ce tome-là on découvre aussi de nouveaux personnages, les Intuits, et j’aurais voulu en savoir plus sur eux, mieux les connaître, j’ai trouvé que pour le coup c’était un peu survolé, mais peut-être qu’on les verra plus dans le tome 3.
Ça reste une excellente lecture et j’ai très hâte d’avoir le tome suivant, car je me régale avec ces livres.

Mon ressenti : 
tumblr_mllr420CZk1rwcfrqo1_400

Phrases et passages post-ités : 
« Ne possédant pas de fourrure, elle risquait d’attraper un rhume. Un Loup terra indigene n’attrapait que ce qu’il désirait. Simon ne voyait pas vraiment pourquoi un humain voudrait d’un rhume, mais apparemment, les humains en voulaient et pouvaient en attraper un par temps froid. »

 « Il ne pouvait pas la licencier au motif qu’elle se comportait comme un lapin. »

« C’étaient de bonnes employées. Par conséquent, elles n’étaient pas mangeables. »

« – Je vois une meute de nuisible à deux pattes. 
– Ah ! Moi, je vois des plats à emporter. »

« – Je viens avec toi, affirma le Corbeau. C’est amusant. Est-ce qu’il y a des armes dans une librairie? ajouta-t-il à l’intention de Monty et de Louis. 
– C’est un magasin rempli de livres, qui sont des objets susceptibles d’être lus ou jetés, répliqua Monty platement.
– Je n’imaginais pas que les humains vivaient si dangereusement. »

Mon avis sur :
le tome 1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :