h1

Le rendez-vous manga #3

novembre 21, 2014

Voilà un nouveau rendez-vous manga afin de vous parler d’un manga que j’ai trouvé vraiment terrible et hyper original ! Je l’ai emprunté à la médiathèque mais je pense un jour m’offrir les tomes parce que c’était génial.
Il s’agit donc de :

dossier-la-cite-saturne-dosei-mansionLa Cité Saturne d’Hisae Iwaoka

Genre : Seinen
Nombre de tomes : 7
Edité en France par : Kana

Synopsys : La Terre est devenue une zone protégée, interdite d’accès. Pour que les hommes continuent d’habiter à proximité, une cité formant un anneau autour de la planète a été construite. Mitsu est le fils d’un laveur de carreau qui a disparu lorsqu’il nettoyait les vitres extérieures de l’anneau. À peine sorti du collège, le jeune garçon décide de reprendre le travail de son père. Arrivera-t-il à résoudre le mystère qui entoure sa disparition ?

Mon avis : l’avantage de la médiathèque est là, on voit un manga, il n’a pas l’air terrible mais on se dit « pourquoi pas? » et on essaie. Et c’est ainsi qu’on tombe sur une véritable pépite. La Cité Saturne est le genre de manga qui nous fais passer par tout un tas d’émotion différentes, on passe du rire aux larmes, on s’attache aux personnages et l’histoire est à la fois douce et dure. Rien n’est facile dans cette histoire, les personnages sont loin d’être lisses, ils sont nombreux et pourtant l’auteur a réussi à leur donner une personnalité à tous, une histoire également. Des difficultés, des pensés, des hauts et des bas, ainsi qu’une évolution. L’histoire débute avec Mitsu et tout au long du manga, elle va tourner autour de lui. Pourtant on va avoir le droit d’en savoir plus sur chacun, sur les rêves et les envies des personnages que va rencontrer Mitsu. Ce dernier est encore jeune et veut découvrir et comprendre ce qui est arrivé à son père, il a toujours cru que Aki (son père) s’est enfuit sur terre en le laissant sur l’anneau, mais il va bien vite savoir ce qu’il s’est réellement passé et revoir son avis sur son père. C’était tellement touchant de le voir découvrir qui était Aki au travers des autres. Les gens du syndicats des laveurs de vitre ont bien connu Aki, et c’était un homme assez amusant et important dans le coeur de ceux avec qui il a travaillé. Jin va prendre Mitsu sous son aile pour lui apprendre le métier de nettoyeur de vitre (Jin est un homme un peu brut de décoffrage au sale caractère mais il va très vite s’attacher à Mitsu et réciproquement), Makoto en revanche va lui en faire baver, persuadé qu’il n’a pas sa place ici, qu’il n’a rien à voir avec son père. Les voisins de Mitsu vont l’aider également, puisque depuis que son père est mort ce sont eux qui s’occupent de lui comme s’il était leur fils.
Au fil des rencontres Mitsu va évoluer (il va même tomber amoureux), il va grandir également. J’ai adoré sa sensibilité, la façon dont il essaie de comprendre le monde, les gens et comment il essaie de faire de son mieux et d’aider les personnes autour de lui. C’était sans conteste mon personnage préféré, et un bon paquet de fois j’ai eu envie de le prendre dans mes bras et de l’étouffer. Mais à dire vrai ils m’ont tous plu. Certains moins que d’autres dans les débuts, j’ai par exemple eu beaucoup de mal avec Makoto, mais au fur à mesure j’ai fini par vraiment l’adorer. J’ai vraiment apprécié le fait que les personnages ne restaient pas sur leurs positions, qu’ils avaient une certaine profondeur et qu’ils pouvaient faire des erreurs, avoir des peurs (comme Tamashi qui a peur de retourner sur l’anneau pour nettoyer des vitres, par exemple).
L’histoire est hyper bien faite. On se retrouve sur l’anneau donc, séparé en trois. Le niveau supérieur où vivent tous les riches, ils ont le droit aux meilleurs équipements, aux meilleurs boulots, ce sont eux qui payent pour qu’on nettoie leurs vitres et vivent sous le soleil. Le niveau intermédiaire, un niveau où les supérieurs et les inférieurs peuvent se retrouver, là où il y a les hôpitaux, les écoles… Et finalement le niveau inférieur, les pauvres y sont et se débattent bien souvent, victimes d’injustice, ils voient leurs rêves se briser en éclat quand on leur interdit certains boulots. Ils ne voient que rarement le soleil (sauf les laveurs de vitre), ils sont toujours traité en dernier également (par exemple à l’hôpital on traitera plutôt les gens du niveaux supérieurs en premier même si le problème est moins grave). Pourtant ce sont eux qu’on voit le plus souvent dans le manga, et malgré les difficultés, ils sont forts et se débrouillent assez biens. Ils se soutiennent tous et semblent heureux à leur manière.
Les personnes du niveau supérieur ne sont pas si mauvais, Mitsu va en rencontrer quelques uns, les aider, et discuter avec eux au travers des vitres. Ils ont parfois des grosses difficultés eux aussi (être riche ne signifie pas être heureux), la plupart des histoires m’ont vraiment ému et touché au plus haut point. C’était vraiment génial. 
Il y a bien sûr des situations comiques, il m’est arrivé plus d’une fois d’éclater de rire, puis j’étais émue la minute d’après. C’était vraiment bien fait, tant au niveau des dialogues que des dessins qui sont superbes et qui donnent vraiment une idée de ce à quoi ressemble l’anneau. Les décors sont supers bien fichus, même les personnages sont très réels, c’est hyper plaisant à regarder.

la_cite_saturne7_image2 5 777374saturnapartments2002785 cite_saturne_image

Il y a également des passages inquiétants, plus l’histoire avançait et plus je stressais sur la suite, j’avais vraiment peur pour la fin. Une fin splendide que j’ai adoré, avec même quelques pages en couleur. A l’image de tout le manga, la fin est douce et drôle, terrible, avec un petit côté humoristique et m’a ému comme c’est pas permis.
C’était une superbe lecture qui m’a fait voyager et m’a touché par ses dessins, son histoire et ses personnages.

Pour qui ? : je pense que pour lire il faut un minimum aimer la SF et ne pas avoir peur des mangas qui sont long à lire, car très travaillé et rempli de pas mal de dialogues (mais c’est pas mal, ça prends plus de temps). C’est un manga pleins d’émotions et qui nous fait vibrer. Les nombreux personnages vont tous vous toucher, alors si vous avez envie d’être émue et d’une histoire originale, allez-y. Ça change vraiment d’autres mangas que j’ai lu et c’était absolument génial.

A savoir : l’auteur a publié d’autres mangas, qui sont arrivés jusque chez nous, et je pense m’y intéresser.
Couv_62924 Couv_113479

Publicités

2 commentaires

  1. C’était un manga qui me faisait de l’oeil à une époque et sur lequel je ne me suis finalement jamais penché. Du coup ta critique me convainc d’y jetter un coup d’oeil plus sérieusement !


    • Et bien contente d’avoir pu te donner envie, parce que je l’ai trouvé vraiment sympa et touchant 🙂



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :