h1

Les mystères de Pompéi, Cristina Rodriguez

septembre 28, 2014

les-mysteres-de-pompeiRésumé : En l’an 31, l’empereur Tibère, désabusé et las des intrigues de Rome, se retire à Capri. Une fin de règne délétère commence, sur laquelle plane l’ombre du terrible Séjan, préfet du prétoire, à qui l’empereur a confié le pouvoir, et dont l’ambition est sans limite… Personne n’ose s’opposer à ses hommes de main. Personne ? C’est oublier Kaeso, jeune centurion du corps des prétoriens impériaux, une tête brûlée, qui a le courage de s’insurger. Expédié à Pompéï comme chef de la police, il y découvre un climat de tourment et plonge dans l’oeil du cyclone. Devant l’urgence, Kaeso se lance à corps perdu dans une enquête serrée et tente de déjouer un complot qui pourrait bien viser l’héritier du trône, un certain Caligula. Le jeune homme a heureusement de précieux alliés : Io, son fidèle léopard ; les gardes germaniques – ses frères d’armes ; Hildr, sa mère, guérisseuse le jour et magicienne la nuit ; et enfin sa propre cousine, la ravissante Concordia, très bien informée des secrets de la Cour… Le prétorien en aura bien besoin.

Avis : J’ai passé un très bon moment avec ce livre. La raison? Au delà de l’histoire, j’ai adoré les personnages.
D’ailleurs voilà mon préféré :
Cartoucheepsonleopard

Io est un léopard femelle que j’ai tout simplement adoré tout au long du récit. Elle apporte beaucoup dans son histoire, un côté tendre et humoristique, mais aussi très mignon par son attachement à Kaeso, et très utile car elle ne se laisse pas faire et sait très bien défendre son maître quand il le faut. Io m’a touché, ému et fait marrer. J’avais envie de me transporter dans l’histoire pour pouvoir moi aussi lui procurer des caresses et de l’attention. Car elle sait se faire craindre aussi bien qu’elle sait se faire aimer.
Kaeso, son maître, est le personnage principal de l’histoire, c’est lui d’ailleurs qui nous narre le récit, et je l’ai beaucoup apprécié. Il est plutôt impulsif, parfois tête brûlée, mais il est juste, fidèle en amitié, autoritaire, il sait se faire respecter, et puis il cherche à trouver la vérité même s’il risque de s’enfouir le nez dans les ennuies. Sa relation avec son léopard est vraiment touchante. J’ai aussi adoré sa mère Hildr, on la voit presque trop peu, elle a un sacré caractère et n’est pas prête à se laisser marcher sur les pieds. C’est une femme mais elle est aussi médecin, et n’hésite pas à découper des cadavres s’il le faut pour découvrir de quoi ils sont décédés.
En personnage historique, Caligula m’a beaucoup plu. Au vue de ce qu’il est devenu plus tard, un empereur tyrannique, ici il passe pour un jeune homme assez attachant – même si l’auteure a su distiller des indices de son future caractère. J’ai aimé sa relation avec Kaeso, leur attachement mutuel et leur amitié.
Pour continuer à faire le tour j’ai plutôt apprécié la milice avec laquelle Kaeso va devoir travailler, ce sont des bras cassés, mais ils m’ont beaucoup plus. Surtout Marcus et Ludius (l’aveugle) qui vont beaucoup aider Kaeso.
Finalement il y a la cousine de Kaeso, la belle Concordia, qui ne manque pas de caractère et d’intelligence, qui sait manipuler Kaeso pour arriver à ses fins et qui lui court après bien décidé à ce qu’il tombe enfin dans ses filets. Elle était très amusante et m’a beaucoup plu, elle pouvait apporter beaucoup de fraîcheur au récit qui parfois devenait très pesant car l’histoire était assez terrible.
D’ailleurs parlons en de l’histoire. J’ai vraiment accroché. Je me suis retrouvé dans Pompéi comme si j’y étais, à découvrir le mode de vie, à marcher aux côtés de Kaeso, à ressentir le tremblement de terre. J’ai adoré apprendre à connaître Caligula et sa famille comme s’ils avaient été des amis. Et puis l’enquête de Kaeso est très intéressante, à peine arrivé à Pompéi, le voilà tombant déjà sur un homme assassiné (alors qu’on lui a assuré que la campagne était tranquille), et ce ne sera que le premier. Les choses semblent s’enliser petit à petit, et Kaeso piétine pendant quelques temps. C’est vers la fin que l’aventure va prendre un nouveau tournant et les révélations m’ont plutôt surprises. C’était vraiment bien mené et super intéressant.
La fin m’a apporté son lot d’émotions, si bien que j’en ai eu les larmes aux yeux. Une belle conclusion.
En bref, des personnages hyper attachants pour une intrigue pleine de suspens et de rebondissement, un livre que je recommande donc.

Phrases post-itées : 
« Le jour où on lui annonça le décès de mon père, elle l’aurait bien tué de ses propres mains pour le punir d’être mort. »

« Jamais je n’avais rencontré de femme aussi passive et ennuyeuse une fois placée à l’horizontale. »

L’anecdote : c’est grâce à ma sœur que je me suis procurée ce livre, et aucun regret.

En plus : la dédicace de l’auteur :

140928-173224

Publicités

2 commentaires

  1. Ravie d’avoir pu vous faire passer un bon moment ! Merci pour cette chronique, je suis très flattée ^_____-


    • Merci à vous pour le bon moment 🙂 ! Je lirai sans doute bientôt le deuxième tome =D



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :