h1

Une terre si froide, Adrian McKinty

juillet 14, 2014

une terre si froideRésumé : 1981, Irlande du Nord. Bobby Sands vient de mourir. Le pays est sous haute tension, Belfast à feu et à sang. A Carrickfergus, deux homosexuels sont tués, main gauche arrachée. La piste d’un serial killer semble évidente. Mais le sergent Sean Duffy sait que les apparences sont souvent trompeuses, lui qui incarne un paradoxe en Ulster : il est flic et catholique. McKinty réussit le pari de faire vivre la violence de la guerre civile en même temps qu’il nous entraîne au cœur d’une enquête palpitante, maniée avec l’humour noir si cher aux Irlandais.

Avis : tout d’abord merci aux éditions le livre de poche pour l’envoie de ce livre.
J’étais mal partie avec cette lecture, et finalement j’ai totalement adoré. Sean a vraiment beaucoup d’humour surtout noir, ce qui fait que j’ai pas mal rigolé tout au long de l’enquête qui pourtant est une histoire assez dure. Ce qui m’a beaucoup plu c’est la relation entre les personnages, Sean vient d’arriver dans cette ville mais il va être assez respecté par les autres hommes et ils vont s’entraider. Leur caractère à tous est assez attachant. Et donc tandis que Belfast est sans arrêt victime d’acte terroriste, que les prisonnier font la grève de la faim pour qu’on leur accorde des droits, Sean et ses hommes doivent trouver un psychopathe qui semble en vouloir particulièrement aux homosexuels. C’est hyper bien mené, plutôt original, et on ne se doute pas tout de suite du coupable. En plus de m’être pas mal attaché aux personnages et à leur relation, j’ai donc beaucoup aimé l’histoire aussi. En plus on se retrouve avec deux enquêtes parallèles et j’aime bien ça. Sean recherche donc qui a pu tuer les homosexuels et en même temps il réfléchit au suicide de Lucy, une femme qu’ils ont retrouvé pendu.
On est bien baladé, et franchement j’avoue que j’ai passé un super bon moment avec ce livre et l’intrigue très prenante, je lirai donc très certainement la suite. L’enquête est très très intéressante en plus, on ne s’ennuie pas – et il y a une véritable enquête, avec des interrogatoires, des preuves, etc.

En bref : du rire, des bonnes relations, un héros qui se pose des questions sur le monde qui l’entoure et sur lui-même et puis une intrigue très bien menée. Un très bon livre.

 Phrase post-itée : 
« – Prudence, Sean, hein?
– Prudence, c’est mon deuxième nom. Le troisième, c’est Aloysius, mais ça, faut pas le dire. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :