h1

Les Fabuleux, Arthur Ténor

juillet 5, 2014

Une-fabuleuxRésumé : Julius Kovalch, un physicien de renommée mondiale, parvient, à l’aide d’un hyperaccélérateur de particules, à atteindre la frontière la plus ultime de l’univers physique ! Ainsi s’ouvre la première brèche quantique entre la matière et l’esprit, le réel et l’Imaginaire, une porte à travers laquelle Julius et sa fille Serena, s’apprêtent à découvrir l’un des infinimondes de l’Imaginaire, le Royaume des Sept Tours et ses créatures extraordinaires, les Fabuleux… Quelles menaces font peser l’Homme et ses instincts de conquérant sur ce Royaume à l’équilibre fragile ? Jusqu’où Les Fabuleux devront-ils aller pour survivre ?

Avis : Si j’ai mis plus d’une semaine à lire ce livre c’est uniquement parce que j’étais occupée, car je l’ai vraiment adoré. J’ai beaucoup aimé cette histoire où un scientifique réussit un peu par hasard à créer une brèche entre le monde Réel et le monde Imaginaire. Et franchement qui n’a jamais rêvé de pouvoir aller se balader dans un autre monde, un monde merveilleux avec des créatures fantastiques ? Malheureusement la cupidité des hommes va mettre se monde en danger et c’est bien dommage. J’ai vraiment adoré visiter avec Julius et sa fille Séréna cet Imaginaire, remplie d’Elfes, de Dragons et d’autres bestioles que j’aurais voulu pouvoir croiser pour de vrai. J’ai aimé leur politique, les personnages sont assez attachants et aussi curieux des humains – mais craintif également et à raison. L’histoire prend son temps pour se mettre en place, mais ça ne m’a pas dérangé, au contraire j’aimais cette découverte, ça nous permettait de nous immerger dans le livre. J’ai senti les ennuies venir, car je savais que les humains pourraient pas s’empêcher de vouloir faire des affaires. J’ai particulièrement détesté Clément Lauzin, un homme d’affaire qui cherche toujours comment s’enrichir un peu plus. Malgré son évolution, c’est un personnage que je n’ai pas du tout apprécié. Par contre j’ai adoré Julius, c’est un scientifique qui est curieux de la découverte mais qui a du respect pour ce qu’il découvre. Sa fille est très sympathique même si je l’ai trouvé un brin plus superficielle – surtout quand il s’agit de beaux garçons. J’ai beaucoup aimé le Guide Benth, Inna l’Elfe et Oxon, ainsi que le chevalier Arkan d’Yl, leur douceur, leur réflexion et parfois leur naïveté. Bien sûr ils ont leurs propres croyances, leur propres magies, c’était hyper intéressant. Au niveau de l’histoire elle devient de plus en plus sombre et pleine de suspens. Il commence à y avoir de l’action et j’avoue que j’ai pas mal stresser sur ce qui allait se passer et arriver. Plus l’histoire avançait et plus j’avais du mal à décrocher du livre, si bien que j’ai finis par le dévorer.
La fin est plutôt satisfaisante, elle annonce bien sûr « les Voyages Extraordinaires » et me donne très envie de lire ces livres pour voir ce qu’il va s’y passer, découvrir d’autres mondes également.
Enfin voilà, une super bonne préquelle qui nous fais voyager dans l’Imaginaire.

Phrase post-itée : 
« Serena l’avait trouvé aussi crédible qu’un marchand de canons annonçant qu’il milite pour la paix dans le monde »

En plus : 
J’ai rencontré Arthur Ténor au salon du livre de Nancy, grâce à ma sœur qui lisait ses livres. Je me suis laissée tenter par celui-ci et j’ai bien fait !

140705-183502

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :