h1

Azami le cœur en deux, Marc Cantin et Isabel

juin 24, 2014

Azami-le-coeur-en-deuxRésumé : Azami vit depuis toujours avec sa grand-mère un peu sorcière au pied du mont Kaïdo. Et voilà que son père lui propose de l’emmener en vacances à Paris ! Pour la jeune Japonaise, c’est le choc des cultures. Ses habits d’enfant sage forment un drôle de contraste avec les cheveux verts de Myo, l’adolescente qui l’accueille. En plus, Myo se montre détestable avec elle. Son petit ami Joan, en revanche, est bien charmant …

Avis : Ce livre est une bonne lecture, Azami qui vit dans la campagne Japonaise et qui est élevée par sa grand-mère depuis toute petite va devoir totalement changer de monde en partant en vacances pendant dix jours à Paris. L’idée est sympa, j’ai passé un assez bon moment, mais quelques petites choses m’ont titillé.
Tout d’abord c’était écrit au présent et ça ça m’a dérangé, ça a rendu difficile ma lecture, j’ai vraiment du mal avec les textes écrits au présent.
Ensuite j’ai trouvé que les événements étaient bien trop rapide, j’aurais vraiment aimé qu’on s’attarde un peu plus sur le dépaysement d’Azami, sur ses découvertes (bonnes ou mauvaises), sur les différents modes de vie. Là bien sûr on voit deux mondes totalement opposés mais on s’attarde à peine dessus, les événements sont tous très rapides et on a pas le temps d’assimiler un truc qu’autre chose se passe, les personnages changent aussi trop vite de caractère. Bref, pour moi ça aurait mérité d’être moins rapide, plus fouillé.
Quelques trucs m’ont fait grincer des dents aussi, bien que je sois d’accord sur le fait que les métros bondés de monde en France et surtout à Paris c’est l’exact vérité, et qu’on se sert tous les uns sur les autres, et qu’on se retrouve des fois le nez collé sous les aisselles. Par contre les pervers du métro et les drogués qui vous agressent pour aller chez vous… C’est quand même pas à tous les coins de rue. Désolé mais j’ai vécu 2 ans à Paris et ça ne m’est jamais arrivé (je suis tombée sur un voleur une fois). Azami a vraiment pas de bol quand même…
J’aurais aimé qu’on appuie aussi plus sur les points positifs parce que du coup c’est un peu tout ce que j’ai retenu de Paris et de la France, on est des gros crados, on se drogue et on est pervers. Bref.
Autre chose qui ne m’a pas tellement plu c’est la présence du yokaï, ça ajoute une pointe fantastique pas très utile à mon goût, j’aurais préféré qu’il y ait plus de détails sur le dépaysement d’Azami que sur ses dialogues ennuyeux avec le yokaï.
Niveau suspens c’était assez facile de comprendre de quoi il en retournait.
Il y a des bonnes choses tout de même, j’ai adoré la grand-mère d’Azami, elle est un peu (beaucoup) superstitieuse mais m’a fait marrer à vouloir offrir des présents au Kami de l’ordinateur. Azami est une fille qui m’a plu, on sent que même si elle est japonaise (donc très respectueuse, hyper polie…) elle a des problèmes d’adolescentes (l’amour, la peur de déplaire, etc.), bref je l’ai trouvé plutôt mignonne (bien qu’un peu naïve sur certaines choses).
Myo m’a plutôt déplu, même si elle est typique de l’adolescente rebelle qui est insupportable mais en fait est plutôt mal dans sa peau. J’ai bien aimé sa petite sœur et ses parents (pour le peu qu’on les voit).
Son père est sympa, Floriane est adorable, mais comme pour le reste on les voit trop peu. Je me suis tout de suite méfiée de Joan par contre.
Bref, j’ai quand même passé un bon moment de lecture, c’était agréable, mais bien trop rapide, ça aurait mérité qu’on s’étende plus sur les différences culturelles entre la France et le Japon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :