h1

PinkMuffin@WillyBlue tome 2 : de l’art et des cochons !, H. Ullrich & J. Friedrich

juin 22, 2014

Lire cet avis peut spoiler le tome 1.

pink-muffin---willy-blue---de-l-art-et-des-cochonsRésumé : Ils ont une boîte mail et passent des heures sur Internet.

Il se fait appeler WillyBlue.
Elle se fait appeler PinkMuffin.

Il doit lui confier des cochons, Bastien et Julie, qu’ils ont arrachés à leur triste sort dans un laboratoire pharmaceutique.
Seulement, rien ne se passe comme prévu !
PinkMuffin finit quand même par récupérer les animaux, et elle découvre qu’ils sont équipés de colliers avec un compte à rebours.

WillyBlue et PinkMuffin ont soixante-douze heures pour agir…

Avis : J’ai déjà terminé ce tome 2 et je l’ai autant aimé que le tome 1. J’avais trouvé le premier rocambolesque et complètement barré, celui-ci est encore pire. Les cochons Bastien et Julie m’ont fait délirer, ce sont des sacrés cochons, et l’histoire est totalement tirée par les cheveux mais on s’en fiche, on adore ça. Des nouveaux personnages font leur apparition dans ce tome, Carole la nouvelle serveuse au Viellard (le salon de pâtisserie où vit et travaille Willy), elle est trop excellente. Cindy (la nouvelle gouvernante de MAX) que je n’ai pas du tout aimé, elle est énervante au possible. Et Percy le nouveau jardinier, hyper guindé, encore plus que les membres de la famille (ce qui est un comble puisqu’il n’est que jardinier), je l’ai pas trop aimé non plus je dois dire. Les autres personnages sont les mêmes, et sont toujours aussi farfelus, surtout Coultard et Scott, ainsi que Lazzetta leur secrétaire. L’histoire est hyper loufoque, mais j’ai super accrochée, c’était drôle et entraînant. Le fait que Willy et MAX soient toujours entrain de se rater est un peu triste et en même temps très drôle, l’inconvénient de l’email c’est que même s’il est instantané, encore faut-il que la personne le lise au bon moment.  Ce que j’ai adoré aussi dans ce tome c’est la grand-mère de MAX qu’on voit un peu plus et qui – malgré son côté sévère – est vraiment attachante, j’aime beaucoup sa relation avec MAX.
Coultard par contre m’a un brin déçu, mais il se rattrape par d’autres moyens et il est toujours aussi cinglé. Scott reste le même, un chien qui parle (ou pas) ou un associé qui aboie, comme vous préférez.
J’ai donc passé un super moment avec ce tome 2, on rigole et il y a quand même pas mal de suspens et des retournements de situations de dingue. C’est bien sûr à prendre au second degré mais c’est excellent et j’adore.
Hélas, pas de nouvelles du tome 3 en France, même si on espère avec ma sœur l’avoir un jour.

Phrase post-itée : 
« Soit dit en passant, ma grand-mère trouve déshonorant que son fils travaille. Pour elle, je cite : « l’argent ne se gagne pas à la sueur de son front. On en a, ou on n’en a pas. Et, quand on en a, il suffit de quelques placements judicieux pour qu’il fasse boule de neige » »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :