h1

Loin, là-bas : recueil de nouvelles, Collectif

juin 15, 2014

loinlabasRésumé : Dans ce recueil, dont la plupart des auteurs appartiennent à la Compagnie AJE, vous decouvrirez treize nouvelles palpitantes et fortes. Treize histoires à vous couper le souffle écrites par des plumes talentueuses. Treize instantanés, treize instants qui vous prendront par la main le temps que vous les lisiez et vous remueront bien longtemps encore après la lecture.

Avis : Un recueil de très courtes nouvelles qui se passent dans des mondes de fantasy, avec des créatures tel que des elfes, des orques, des dragons, etc. Ou bien simplement des humains.
Les nouvelles se lisent très vite et sont comme c’est indiqué « des instantanés ». Et je dois avouer que ce côté instantané m’a moyennement plu. J’ai trouvé que du coup ça donnait un goût de manque, voir d’inachevé pour certaines nouvelles, qu’il manquait quelque chose, et qu’un développement aurait rendu les histoires plus intéressante. Déjà on part du principe qu’on connait les mondes, un peu comme si on commençait un livre de fantasy au milieu et qu’aucune donnée sur le bestiaire ou les mondes nous étaient donnés. Tiens tu prends ça et tu te débrouilles avec, c’est très perturbant, mais pourquoi pas? Seulement encore une fois ça joue dans le fait qu’on se sente mis de côté, qu’on n’entre pas dans les histoires et qu’elles donnent cette impression de manque.
Il s’agit donc là de courts moments qui pourraient s’insérer dans un roman plus long, et si ce procédé est intéressant, hélas je suis vraiment trop restée au bord de la route la plupart du temps pour trouver ma lecture agréable. Le plus souvent j’étais exaspérée, il est même arrivé que pour une nouvelle je ne comprenne strictement rien (« Dans le cœur de Valhalla » de Eleonora Parovski)
Ma favorite est sans doute celle qui m’a le plus donné l’impression d’avoir un sens et même si elle donne un goût d’inachevé, on voit que le but qu’elle s’était donnée est atteint, il s’agit de « la plus grande magie » de Pierre-François Kettler, que j’ai trouvé assez sympa.
Au niveau de l’écriture les styles sont assez travaillés, même si parfois j’ai trouvé que ça tenait plus du résumé et que c’était un brin dérangeant. Ça donne envie de découvrir des écrits plus accomplis des auteurs des nouvelles par contre, parce que j’ai trouvé que certaines histoires avaient du potentiel, la première par exemple « L’Artiste » de Laure Delalande est très intéressante au niveau du style et de l’originalité, la façon dont les humeurs et les couleurs sont mélangés.
Voilà, une lecture pas extraordinaire donc…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :