h1

Le cueilleur de fraises, Monika Feth

juin 12, 2014

le cueilleur de fraisesRésumé : Lorsque sa meilleure amie Caro est retrouvée assassinée, Jette jure publiquement de la venger, attirant ainsi sur elle l’attention du meurtrier. Chaque jour, Jette essaie de se reconstruire et d’oublier.

Plus : J’ai coupé un bout du résumé qui selon moi en disait beaucoup trop. Pourquoi ne pas raconter tout le bouquin aussi?

Avis : une histoire assez sympathique et un thriller avec un petit côté original (même si je ne peux pas dire pourquoi sans spoiler). Caro a été assassiné et dès le début on sait qui a fait le coup puisqu’il raconte un peu son histoire. En effet le livre est coupé en plusieurs points de vue – par contre seule Jette parle à la première personne. L’histoire en elle-même est sympa, mais qu’est ce que j’ai trouvé ça longuet par moment. D’habitude j’aime avoir droit à plusieurs points de vue mais pour le coup j’ai trouvé que parfois ça ralentissait plus le récit qu’autre chose. Les personnages sont assez peu attachants, Jette m’a un peu fait l’effet d’une gourde, et même si au début elle me plaisait, au fur à mesure de l’histoire elle a commencé à me saouler. J’ai bien aimé son ami Merle mais sans plus. Par contre je me suis beaucoup attachée à la mère de Jette, Imke, elle a quelque chose de très intéressant et de très humain, et le fait qu’elle se réfugie dans les polars qu’elle écrit quand elle ne se sent pas bien, un peu pour fuir, je pouvais très bien le comprendre puisque je suis un peu pareil. Cette femme aime sa fille et essaie de la comprendre et de prendre ses distances, néanmoins elle s’inquiète pour elle et aimerait la voir plus souvent. La mère d’Imke (grand-mère de Jette) m’a beaucoup plu aussi, et j’ai aimé sa relation un peu conflictuelle avec Imke cachant tout de même beaucoup de tendresses. Le flic est intéressant et malin mais ne m’a pas intéressé outre mesure et l’assassin se croit plus malin que les autres comme beaucoup de serial killer et en même temps il semble éprouver des sentiments (qui on se le rend compte sont plutôt factice), parfois il m’a plu et j’imagine que c’est fait exprès, il a un côté séduisant.
L’histoire avance donc plutôt doucement et même si ça permet de poser le décors et la psychologie des personnages, j’ai trouvé par moment que c’était beaucoup de blabla et que ça ne faisait pas tellement avancer l’histoire, ça ne servait pas à grand chose. D’ailleurs ça met des plombes à démarrer j’ai trouvé, Caro va être tué assez tard dans le livre et même là ça ne donne pas l’impression que l’histoire commence. Il faudra attendre plus de la moitié pour que je commence à ressentir un frisson et finalement c’est les 50 dernières pages qui m’auront vraiment fait stresser et où j’ai eu un peu peur pour ce qui allait arriver.
J’ai tout de même plutôt bien apprécié ma lecture et je pense que je lirai le deuxième tome.

Anecdote : lu pour le binôme de Juin, merci à Littlepadfoot pour cette lecture qu’elle m’a choisi.

binome juin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :