h1

Incubes, Anthony Holay

mai 11, 2014

incubesRésumé : Ce couple, qui vient tout juste de perdre leur enfant, décide d’aller passer une semaine isolés du monde dans un charmant chalet de montagne.

Tandis que la femme fait son deuil tant bien que mal, lui aperçoit des formes qui rôdent autour de la maison en pleine nuit.
Un huis-clos térrifiant qui confronte l’Homme à ces ombres incertaines que la nuit fait danser devant ses yeux…
Une novella d’horreur qui ravira les amateurs du genre.

Avis : Tout d’abord je tiens à remercier le forum Have a Break, Have a book  qui est devenu au Coeur de l’Imaginarium et la maison d’édition House Made of Dawn pour ce partenariat. Cette courte nouvelle m’a en effet bien plu et j’ai passé un bon moment de lecture.

Un chalet perdu dans la montagne, au milieu de nulle part, pas de réseau, pas d’ordinateur, pas de télé. La neige qui tombe rendant impraticable le seul chemin. Le décor est planté pour un huis-clos qui m’a apporté sa petite dose de frisson. Deux protagonistes, Justine la femme, présente dans l’histoire mais absente de la narration, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer véritablement dans sa tête, ce qu’elle ressent, ce qu’elle voit, c’est à nous d’imaginer. Et le narrateur qui écrit le journal et décrit ce qu’il se passe dans cet étrange chalet. Je ne me suis attachée à aucun des deux personnages, parce qu’on ne les connaît pas assez bien, la nouvelle est courte, et surtout ce n’est pas leur psychologie qui nous intéresses mais les événements qui ont lieu.

La narration à la première personne permet de s’immerger dans la tête de l’homme, de sentir ses peurs et ses angoisses et de vivre les événements à travers lui.

Très vite, le chalet qui était si accueillant va se transformer en un lieu d’horreur, où d’étranges monstres semblent rôder, où l’homme se sent de plus en plus angoissé, prit au piège, cherchant la fuite dans l’alcool.

Entre rêve et réalité, cette histoire est complètement dingue. L’intrigue semble reposer sur ces étranges monstres qui tournent autour de la maison, mais petit à petit un doute subvient, un petit quelque chose qui sonne faux dans cette histoire, des détails qui paraissent bizarres et pas à leur place. Je ne peux pas trop en dire sous risque de spoiler, mais j’ai adoré comment les choses se mettaient en place, et comment en faisant attention aux petits détails on pouvait voir l’histoire d’une toute autre manière et c’est tout l’intérêt de cette nouvelle bien évidemment.

J’adore être surprise dans ma lecture, j’adore quand les événements ne sont pas forcément ceux qu’on veut bien nous montrer, et avec cette histoire j’ai été plutôt servi et même pas mal horrifiée à certains moments. Malgré la taille de la nouvelle, on a quand même le temps d’être immergé dans l’histoire, je regrette tout de même que les choses se passent presque trop vite, si j’ai frissonné c’était plus à cause du côté glauque de ce qui arrive, mais j’aurais aimé avoir plus peur, me sentir encore plus enfermée dans ce huit-clos et ressentir plus d’effroi.

Cela reste tout de même une sacrée bonne découverte, une histoire avec une véritable intrigue, bien conduite et bien pensée, et dont le dénouement est des plus intéressant. Une nouvelle originale et surprenante qui a su m’entrainer dans son univers malsain à souhait.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :