h1

Le Sang des 7 Rois, Régis Goddyn

mai 9, 2014

le-sang-des-7-roisRésumé : 
25 juillet 806
Deuxième jour de traque. Depuis le départ du château, la pluie n’a pas cessé de tomber. Je profite d’une roche en surplomb pour abriter le journal et écrire ce premier compte-rendu. Arrivés sur les alpages, nous avons suivi la crête pour trouver des indices. Rien ne nous avait préparés à ce que nous avons trouvé là. Un autre campement avait été édifié à cinquante pas à vol d’oiseau du premier et tout indique qu’alors que nous pensions notre retard considérable, ses occupants s’en étaient allés quelques heures auparavant.

Entrez dans l’univers des 7 royaumes où sévit l’inquisition, et découvrez le secret de l’origine du sang bleu.
Un événement en fantasy française. Un premier roman, un coup de maître.

Avis : Vous savez quoi? Je savais que j’allais aimer ce livre. Un livre avec une couverture aussi magnifique ne pouvait être que bien, sinon ça aurait été une vraiment grosse arnaque.
Plus j’entre dans l’univers de la fantasy et plus j’aime. Encore une histoire que j’ai trouvé des plus originales dans un monde pleins de mystères, où 7 Royaumes co-existent.
Ce premier tome se passe surtout dans le premier Royaume, celui du roi Hartrold.
L’histoire commence avec l’enlèvement de deux enfants à Hautterre, un enlèvement qui va bouleverser la vie des 7 royaumes car il annonce le retour des Rebelles.
On est immédiatement plongé dans l’histoire et la compréhension de celle-ci se fait petit à petit, qui sont les Gardiens, quel secret garde-t-il? Qui sont les Rebelles ? Que veulent-ils? Pourquoi tant de mystères et de secrets ? Pourquoi les gens acceptent-ils tout ce que leur demande les théocrates?
Beaucoup d’informations nous sont donnés au fur à mesure de l’histoire, mais c’est petit à petit qu’on les comprend et que les choses nous sont expliqués. Ce qui peut donner l’impression d’être perdu par moment, mais c’est normal puisque nous sommes basculés dans un monde que l’on ne connait pas. Nous devons en apprendre les règles, les modes de vies, et les gens qui peuplent ces terres. Un grand nombre de personnage nous sera présenté dans ce livre et on ne sait pas toujours si leurs buts sont louables ou non. C’est petit à petit que l’intrigue se met en place qu’on fini par choisir notre camp.
De mon côté j’ai toujours adoré Orville, un soldat qui m’a énormément plu de par son courage et sa justice, il était attachant et on a envie de le suivre dans ses périples. Il m’a plus d’une fois amusé, mais également touché et je me suis inquiétée pour lui. C’est un personnage très intelligent et très juste également, qui poursuit la mission qu’on lui a demandé tout en évoluant petit à petit, en apprenant à survivre seul également et en comprenant au fur à mesure les secrets du monde dans lequel il vit.
A part lui, je n’ai véritablement fait confiance à aucun autre, ils avaient trop de mystères et de secrets autour d’eux, et la plupart du temps j’avais raison de ne pas avoir confiance, j’ai trouvé la plupart des personnages égoïstes, cruels et injustes. Orville est finalement le seul qui se livre à nous, le seul sur qui on peut compter, parce qu’on suit son aventure et qu’en plus est parsemé le long du livre des bouts de son récits raconté par lui-même.
J’aimerais pouvoir vous raconter tout ce qu’il se passe dans ce livre et qui m’a totalement fait jubiler ou écarquiller les yeux ou complètement dégoutté, ou discuter de personnages qui font leur apparition plus tard dans l’histoire et que j’ai trouvé hyper attachant, mais j’ai peur de trop en dire et de vous gâcher le plaisir de la lecture. Simplement j’ai beaucoup aimé le style de l’auteur, qui nous plonge dans son univers au travers des descriptions, des moments d’actions, de l’intrigue. J’aime beaucoup les mystères, les complots également, et le fait qu’on ne sache pas tout à fait qui est le « véritable méchant » de cette histoire.
La fin nous laisse avec des réponses, mais encore plus d’interrogations aussi, sur les nouveaux personnages, sur des événements qui ont eu lieu, sur ce qu’il va bien pouvoir se passer après. On sent bien que tout est très très loin d’être résolu, et c’était un tel plaisir à lire que je savais que je vais me fournir très très vite la suite.

Un mot sur l’objet livre : il est hyper beau, la couverture est sublime, le dos et la quatrième également. En plus le dos est le début d’un dessin, avec les 7 tomes cela fera un dessin complet et je vous laisse imaginer comme ce sera beau dans la bibliothèque. La couverture a été faite par Yann Tisseron et juste voilà il a un sacré coup de crayon, c’est magnifique, on ne peut que s’arrêter sur le livre. Bravo pour ce formidable travail.

Phrase post-itée : 
« – […] Le pouvoir peut rendre fou.
– C’est pourquoi la Garde surveille le roi, Majesté.
– Mais qui surveille la Garde, Rufus? »

Les cartes (qui m’ont bien servis durant ma lecture) :


WP_20140506_003

Anecdote : j’ai rencontré l’auteur au salon de Montreuil et j’ai craqué pour son livre, et j’ai bien fait. La petite dédicace :

140509-220600

Le deuxième livre (que je trouve hyper beau aussi) : 
livre-le-sang-des-7-rois-livre-ii-2160-2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :