h1

Le destin des morts, Jean-Pierre Favard

avril 17, 2014

le destin des mortsRésumé : Un couple de randonneurs trouve refuge dans une maison isolée.

Un groupe de rock fait confiance à la société Haunted House for Rent pour son retour aux sources.

Un étudiant entraîne ses amis sur les traces de son passé.

Un architecte est fier de sa dernière création.

Quatre textes, quatre univers, un point commun. Parce que les murs de certaines demeures renferment parfois de lourds secrets…

Le fantastique distillé par Jean-Pierre Favard est captivant et vaut très largement les films d’horreur portés aux nues ces dernières années.

Avis : quatre nouvelles qui prennent place toute dans une maison, une maison particulière car elle est hantée. Les nouvelles sont vraiment bonnes, j’hésitais parfois entre rire et flipper, ou être tout simplement touchée par ce qui était raconté. Je vais présenter mon avis sur chaque nouvelle car elles ont toutes leur particularité et leur histoire.

Mauvaises vibrations : un couple de randonneurs décide de passer la nuit dans une maison au bord du chemin. Les deux sont en pleine dispute, on ne sait pas trop pourquoi. C’est une nouvelle assez courte, et un peu « What the Fuck ». J’ai hésité entre éclater de rire ou frissonner de peur, j’ai un peu fait les deux. C’est une histoire assez ironique je trouve, pas tellement rassurante et assez étrange.

Ghost’n’Roll Baby : un groupe de rock va prendre des vacances dans une maison hantée suite aux conseils de leur manager Teddy. L’ambiance devient de plus en plus glauque au fur à mesure de la nouvelle et je pense que c’est celle qui m’a le plus fait flipper. J’ai du mal à comprendre comment le groupe fait pour vouloir rester dans la maison. Ce qui m’a le plus fait peur finalement c’est la raison pour laquelle la maison est hantée, ce qui s’y est passée, brrrrr.
En même temps la nouvelle est plutôt drôle et un peu satyrique, quelle plaisir peut-on prendre à utiliser le malheur des gens pour faire du tourisme? La fin est géniale, j’ai éclaté de rire. C’était une histoire vraiment super sympa. Même si je ne me suis guère attachée aux personnages.

La seconde mort de Camille Millien : la nouvelle la plus longue et aussi la plus approfondis. Elle ne m’a pas fait peur du tout, ni rire non plus, elle m’a totalement touché en fait. C’est l’histoire de Julien qui revient avec des amis dans une maison qu’il a abandonné depuis dix ans, parce que sa grande sœur a disparu. Une fois là bas, les événements vont le pousser à essayer de comprendre ce qui lui est arrivé. J’ai adoré les personnages de Julien et Lou, j’ai apprécié Thomas, mais alors j’ai totalement détesté Valérie, elle est hyper saoulante, le genre de copine chiante et dingue du contrôle. L’histoire est hyper intéressante, on est plongé dans une univers un peu magique et mythique, j’ai aussi adoré la légende de la Pleutte qui nous est raconté qui m’a beaucoup ému. C’était hyper bien tourné, pleins de suspens et super bien pensé en plus. Pleins d’indices nous sont distillés tout au long du livre et on est mené en bateau c’est assez bien fait. Par contre j’ai détesté la fin, elle m’a rendu hyper triste, c’était horrible (et encore une fois très très bien pensé, mais quand même c’était déprimant). J’ai adoré cette nouvelle, sans doute ma chouchoute des quatre.

L’architecte : la nouvelle la plus courte, à peine quelques lignes. Rien de flippant, mais AHAHAHA. Très drôle.

Challenges :
52_liv10 challe17

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :