h1

Saulnier et la petite morte, Catherine Coss

avril 16, 2014

saulnier_et_la_petite_morteRésumé : Pierre Saulnier, lieutenant de police à l’ancienne ne supporte rien ni personne, encore moins ses collègues qui le lui rendent bien. Usé et désabusé, il traîne sa vie comme on traîne un vieux boulet et noie parfois sa triste existence dans l’alcool.

Pourtant, en ce matin frileux de décembre, Saulnier est loin d’imaginer qu’il est sur le point de se lancer dans une enquête bien particulière, une enquête qui va bouleverser sa vie…

Qui aurait cru qu’une Petite Morte….

Avis : Pour commencer je tiens à remercier les éditions Calepins ainsi que le forum Have a Break, Have a Book  qui est devenu au Coeur de l’Imaginarium pour ce partenariat.

Le résumé m’intriguait énormément et j’étais curieuse de savoir ce qu’allait donner l’histoire, aussi je ressors plutôt déçue de cette lecture.

Le style est assez simple, c’est un langage très oral et ça pourrait être plutôt sympa sauf que j’ai trouvé l’écriture par moment assez maladroite, et les dialogues ne me paraissaient pas très naturels, ne coulaient pas. Néanmoins l’avantage c’est que ça se lisait assez vite et que du coup je n’ai pas trouvé le temps long.

L’histoire aurait pu rattraper tout ça, mais j’ai moyennement accroché. La touche fantastique avec la fille fantôme est intéressante pour l’évolution du personnage de Saulnier, mais elle ne se montre pas très utile pour le reste, elle ne fait pas avancer l’intrigue d’un pouce. L’enquête policière est faite de beaucoup de hasards et coups de chance, j’ai presque trouvé ça trop facile, d’autant plus que j’étais déçue par la solution. Disons que je m’attendais à une révélation du tonnerre, me rendre compte que pleins d’indices avaient été semé tout au long du livre et que je n’avais rien vu du tout. En fait non, j’ai trouvé la résolution hyper banale, rapide, presque bâclée, j’étais déçue par cette enquête et par son dénouement trop facile et qui ne pouvait pas du tout être deviné au fil des pages.

Ce qui m’a tout de même plu, c’est ce qui ne touche pas à l’enquête, donc la relation entre Saulnier et Marion. C’était assez amusant à imaginer, un type assez bougon entrain de parler seul devant un ordinateur. J’ai bien aimé l’évolution de Saulnier, même si je l’ai trouvé un peu trop rapide, j’ai aussi apprécié l’intrigue autour de son histoire qui était presque plus passionnante et rempli de suspens que l’enquête elle-même. Le personnage en lui-même m’a plutôt plu, c’était un homme bougon au grand cœur que j’ai trouvé pas mal attachant. Marion m’a moins plu, elle me semblait trop joyeuse, trop vive, trop parfaite presque, tout le monde l’adorait, c’était une fille très bien, qui avait eut un passé très difficile mais qui cherchait à s’en sortir du mieux qu’elle pouvait. J’aurais presque voulu qu’elle soit moins mignonne, qu’elle ait plus de caractère ou plus de défauts, je ne sais pas. Qu’elle ne trouve pas tout toujours bien, malgré sa philosophie de vie. Les autres personnages sont assez survolés, je ne me suis attachée à aucun d’entre eux, ils m’ont laissé plutôt indifférente.

C’est un genre qui mêle policier et fantastique et je pense que si l’enquête avait été plus intéressante, si la révélation finale avait été moins plate, j’aurais beaucoup plus apprécié ma lecture car je trouvais l’idée originale finalement. Après tout quel policier peut se vanter de pouvoir discuter avec une victime morte ? C’est dommage que Marion n’apporte rien à l’enquête, j’ai trouvé quand même ça plutôt incroyable qu’avec tout le temps passé avec son agresseur elle ne l’ait pas du tout vu, ni même pensé à le regarder. Je me suis demandé finalement quelle était son utilité ? A part pour aider Saulnier à changer, quel intérêt pouvait-il y avoir à en faire un fantôme ?

Le petit point que j’ai trouvé amusant c’est quand Saulnier parle de La Flachère que je connais très bien puisque mes grands-parents y ont vécu.

En bref, je ressors assez déçue de cette lecture que j’ai trouvé trop simple, où l’enquêté était assez bateau et tenait plus du coup de chance que de la véritable enquête, où Marion a fini par me gonfler à être aussi parfaite, et où le dénouement m’a déplu finalement. J’ai tout de même apprécié la relation entre les deux personnages et l’évolution de Saulnier, mais ça ne suffisait pas pour en faire une bonne lecture. Dommage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :