h1

Troubles, Jennifer Provins

janvier 8, 2014

TroublesRésumé : Condamnée à tort pour un meurtre qu’elle n’a pas commis, Clara se retrouve internée à l’hôpital Saint-Etienne, une prison psychiatrique dont on ne ressort pas. Dès son arrivée, on lui ôte tout ce qui fait sa personnalité : sa vie, ses affaires, son nom, sa liberté entière, à la place de laquelle on lui décerne un numéro. Mais #2432 n’est pas seule. Tout au fond d’elle, emprisonnée entre les murs de son esprit se dissimule un monstre, son autre moitié, Carla…

Avis : Il y a beaucoup de potentiel dans ce livre, beaucoup de choses m’ont plu et je pense que j’aurais pu l’adorer. Mais, mon avis est finalement plutôt mitigée car les bonnes choses rencontrent les mauvaises, des choses qui m’ont dérangé et ont un peu rendu ma lecture ennuyante par moment. Une écriture addictive nous force à lire les chapitres sans les voir passer, néanmoins quelques coquilles m’ont un peu dérangé. L’histoire est très mystérieuse, perturbante et troublante, on se retrouve au XXIIIème siècle dans un asile psychiatrique où les patients sont maltraités. J’ai beaucoup aimé les références sur ce nouveau siècle, comment il fonctionnait dorénavant, les nouvelles lois etc. Mais j’ai trouvé que ça restait finalement beaucoup trop vague et avec du recul ça n’apporte finalement rien à l’histoire. Cela pourrait se passer à notre époque ce serait pareil. Est ce que c’est pour justifier l’existence de cet asile je n’en sais rien, mais je suis sûre qu’à notre siècle il y a plus d’endroits qui torturent les criminels qui ont un problème psychiatrique qu’on le croit. L’asile en lui même est un lieu intéressant, étouffant, ça m’a un peu fait penser à un jeu vidéo d’horreur, mais je trouve que ça ne va finalement pas assez loin. Ca aurait pu être bien pire, des expériences menés sur les patients, des tortures beaucoup plus visibles et horribles, des disparitions inexpliquées. Là on survole, on sent bien que l’endroit est mauvais, que les punitions sont injustes mais… Bof, j’avais presque envie de dire « quoi c’est tout? ». Et puis les raisons d’un tel endroit ne sont pas explicitées, et puis je veux bien que les gardiens et le psy soient des sadiques, mais pourquoi? Gratuitement comme ça? Je sais pas, le sadisme est pas poussé assez loin, le fait que le psy fasse ça juste pour l’argent, euh ouais ben même pour l’argent je préférerais faire un autre boulot perso… Bref je sais pas, je trouvais que ça manque d’explication.
Ensuite elle est dans un asile, avec des fous criminels. Et ben, il y en a un qui m’a paru fou et c’est tout. Les autres sont juste des pauvres loupiots qui n’ont vraiment pas eu de chance. J’aurais aimé des types complètement cintrés, qui se cognaient contre les murs, qui bouffaient des fourchettes, je sais pas moi, mais qu’ils aient de vrais tares. Je suis sûre qu’ils auraient quand même pu être attachants en étant bien cinglés comme il faut. Parce que même si je les ai bien aimé, ils paraissent vachement fade au final, sauf peut-être Matt mais même lui je l’ai trouvé trop normal. Finalement la plus cinglée c’est Clara alors qu’elle nous soutient pendant presque toute l’histoire qu’elle n’est pas folle (gamine, tu as un dédoublement de la personnalité, tu es cinglée, désolé de te le dire). J’ai d’ailleurs détesté ce personnage, elle est super chiante, lunatique, elle change sans arrêt d’avis, un coup elle aime Carla, un coup elle la déteste, un coup elle se défend, la seconde d’après elle chouine. Quand à Carla… Elle est tout simplement insupportable. Elle m’a gonflé et quand elle ressortait j’avais juste envie de l’assommer pour récupérer Clara qui malgré sa chiantise l’était moins.
Bref, malgré ma critique, tout n’est pas négatif, il y a des bonnes choses comme je l’ai dis, on se laisse transporter et j’ai trouvé vraiment pas mal la fin. Je trouve juste dommage que l’auteur ne va pas plus loin, elle avait un super univers sous la main, elle avait vraiment de quoi faire ! Ça reste tout de même un bon moment de lecture.

En plus : ce livre est à ma soeur, c’est elle qui l’a choisi pour que je le lise.

Challenge : 
52_liv10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :